Le marché du crédit à la consommation est en berne au sein de l’Union européenne. Selon la dernière étude annuelle de Crédit Agricole Consumer Finance, son niveau d’encours a reculé de près de 2% entre fin 2011 et fin 2012 en Europe, pour la quatrième année consécutive.

Crédit Agricole Consumer Finance (1) vient de publier sa 6e étude annuelle (2) sur l’état du marché du crédit à la consommation dans les 27 pays de l’Union européenne. Pour la quatrième année consécutive, ce secteur a subi un repli entre fin 2011 et fin 2012. Sur cette période, le niveau d’encours du crédit à la consommation a reculé de 1,9%. Deux facteurs principaux expliquent cette baisse selon l’étude : « la dégradation de l’emploi, qui rend les ménages moins solvables, et la raréfaction du crédit, liée à l’assainissement des bilans bancaires ».

Toutefois, le recul du crédit à la consommation a ralenti en 2012. En effet, l’année précédente, la baisse, plus marquée, était de 3,4%. Sur les quatre dernières années, les encours de crédits à la consommation ont accusé une baisse de 8,8%, soit plus de 100 milliards d’euros.

Léger repli en France

Les habitants des 27 pays de l’Union européenne ne consomment pas et ne s’endettent pas à l’identique. En effet, l’étude révèle de fortes disparités géographiques. L’Europe du Nord, qui comprend 41% de la population, totalise 58% des encours de crédits à la consommation ; 35% des encours pour l’Europe du Sud (dont la France fait partie) et seulement 7% pour l’Europe de l’Est qui correspond à 20% de la population.

Si toutes les zones sont concernées par un repli du crédit à la consommation en 2012, elles ne le sont pas dans de mêmes proportions. L’Europe du Nord maintient globalement son activité avec une petite baisse de 0,8% de son encours, grâce notamment au marché du crédit à la consommation en Finlande et en Allemagne qui a continué à croître (respectivement +3,5% et +0,8%).

En revanche, l’Europe du Sud a vu son encours baisser de 3,2% sur un an, largement affecté par les baisses en Espagne (-7,9%), Grèce (-8,3%) et Portugal (-12,7%). Par contre, en France, la baisse reste limitée (-0,3%).

L’Europe de l’Est est la zone qui subit la plus importante baisse de ses encours (-4,4%) avec des pays comme la Pologne (-4,9%), la Roumanie (-6,4%) et la Hongrie (-11,8%).

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

2.094 euros d'encours moyen par Européen

A la fin de l'année dernière, l'encours moyen par habitant s'élevait à 2.094 euros, en baisse de 2,2% par rapport à 2011. Cette diminution s'observe dans la quasi-totalité des pays européens, mais, là encore, les disparités sont fortes, avec un niveau d'encours par tête variant de 186 euros en Lituanie à 3.984 euros au Royaume-Uni, relève l'étude. Les Français n’ont que moyennement recours au crédit à la consommation avec un encours moyen de 2.267 euros par habitant.

Les encours à fin 2012 représentaient 14,4% de la consommation annuelle totale des ménages dans les 27 pays de l'UE, contre 15,0% en 2011. Toutefois, l’Union européenne représente toujours près du quart du marché mondial du crédit à la consommation, avec 1.056 milliards d’euros d’encours à fin 2012.

(1) Crédit Agricole Consumer Finance est une filiale du Crédit Agricole spécialisée dans le crédit à la consommation.

(2) Les données sont issues des banques centrales et retraitées par le cabinet d’études économiques et de conseil Asterès. Elles concernent tous les opérateurs de crédit, acteurs bancaires et sociétés spécialisées.