Vous êtes un professionnel et souhaitez baisser les frais bancaires de votre petite entreprise ? Notre comparatif des tarifs peut vous permettre de faire des centaines d'euros d'économies et de trouver la meilleure banque pro à moindre coût. Découvrez ci-dessous le classement pour un micro-entrepreneur n'ayant pas besoin d'une carte bancaire (d'autres profils sont disponibles sous le tableau : micro-entrepreneur avec carte, profession libérale, artisan, commerçant, TPE/PME).

Info comparateur

Pourquoi un comparateur des tarifs pros ?

Comparer les tarifs bancaires pour son compte courant quand on est un particulier, ce n'est déjà pas toujours simple. Mais heureusement, le législateur est venu mettre un peu d'ordre dans la jungle des plaquettes tarifaires, en rendant obligatoire un « extrait standard des tarifs », uniformisant la présentation des principaux services bancaires.

Du côté des professionnels en revanche, il n'existe aucun dispositif similaire. Comparer les tarifs pros de différents établissements s'apparente souvent à un parcours du combattant pour la personne qui aimerait mettre en concurrence sa banque. Intitulé des services qui changent d'une enseigne à une autre, ligne tarifaire mentionnant un simple « nous consulter », multiplication des « couches » tarifaires pour telle ou telle prestation... Une comparaison des coûts peut s'avérer extrêmement chronophage, voire décourageante.

De même, certaines banques vous expliqueront parfois qu'il y a certes les tarifs de la plaquette mais que ces frais sont négociables en fonction du chiffre d'affaires, de la nature de l'activité, du profil du professionnel, etc. Des arguments qui peuvent s'entendre mais qui ne vont pas dans le sens de la transparence et du libre choix éclairé des clients.

Dans une enquête CMA / CPME / MEDEF / U2P (syndicats d'entreprises) sur l'offre de services bancaires (1), réalisée à l'automne 2020, seuls 10% des 1 500 répondants estimaient que les offres bancaires étaient « facilement comparables ». 30% ont répondu « moyennement comparables », 32% « peu ou pas comparables » et 27% ne se sont même pas lancés dans une comparaison...

De nouveaux acteurs en ligne sont arrivés depuis quelques années sur le créneau du compte pro en promettant plus de transparence sur les frais et surtout un allègement de ces charges.

Chez MoneyVox, sur le modèle de notre classement des banques les moins chères pour les particuliers, nous avons ainsi voulu comparer les plaquettes tarifaires des banques entre elles : banques en ligne, néobanques et enseignes traditionnelles (de réseau national dans un premier temps ; suivront en 2023 toutes les caisses locales des réseaux mutualistes).

Pour cela, nous avons dressé le profil-type de 6 professionnels différents et listé leurs besoins bancaires. Nous avons ensuite analysé les plaquettes tarifaires des établissements, constitué une base de données des tarifs (mise à jour quotidiennement au gré des changements) et calculé le coût annuel pour ces professionnels dans plus de 20 banques sur le marché français. A chaque fois, nous avons retenu pour le tableau le tarif le plus avantageux entre la tarification à la carte (service par service) et le coût via une offre groupée de services. Les résultats font souvent apparaître de grandes disparités entre les banques.

1 700 euros : voici le coût moyen annuel pour un compte professionnel d'après le rapport de l'Observatoire du financement des entreprises publié en 2021 (1). Dans le détail : 1 037 euros pour le compte en lui-même et 650 euros en plus pour les intérêts et autres frais liés au découvert. En 2020, 14,7% des entreprises ont payé moins de 240 euros de frais bancaires annuels tandis que 16,7% ont connu des frais annuels supérieurs à 1 800 euros.

Pour établir ce rapport, l'Observatoire, chapeauté par la Banque de France, s'est appuyé sur la Fédération des Centres de Gestion Agréés (FCGA) et ses données comptables portant sur 96 000 entreprises. L'analyse des tarifs des banques (11 établissements) s'est révélée ardue : « La comparaison entre les prix n'est pas toujours simple à établir pour cette clientèle, notamment en raison de la forte personnalisation des tarifs en fonction des besoins et des profils et de l'existence d'offres de services groupés à la carte » est-il précisé dans le rapport.

Quelles limites au comparatif des tarifs pros ?

Les besoins des professionnels en matière de services bancaires sont encore plus divers que ceux des particuliers. En déterminant nos profils, nous avons ainsi dû faire des choix et il est certain que tous les pros ne trouveront pas un modèle correspondant exactement à leur activité (différences sur le nombre d'opérations débitrices / créditrices mensuelles, sur le nombre de chèques remis à l'encaissement, sur les virements entrants ou sortants, sur les retraits ou paiements effectués avec une carte bancaire, etc).

Par ailleurs, il arrive régulièrement que les plaquettes tarifaires des établissements ne soient pas complètes (certains services manquent) ou que les frais ne soient pas explicites (« sur devis », « contactez votre conseiller », etc). Ainsi, si par exemple la plaquette ne mentionne pas les lignes « frais de tenue de compte » ou « commissions de mouvement », nous avons considéré que ces prestations étaient gratuites (juridiquement, la banque ne peut vous faire payer une prestation qu'elle n'a pas mentionnée dans son document). Si la banque ne propose pas directement de terminal de paiement mobile, nous avons privilégié une solution externe (puisqu'il est tout à fait possible de s'équiper d'un TPE sans passer par sa banque) : un TPE à 299 euros, amorti sur 5 ans, avec 1,65% de commissions sur les transactions. Quand une enseigne ne joue pas le jeu d'une tarification transparente (« nous consulter »), nous lui avons appliqué le tarif maximum facturé par les banques de notre panel.

Notre outil a ainsi l'avantage de permettre la comparaison, pour un comportement bancaire bien précis, entre les différents établissements. Et de permettre aux pros de jauger les ordres de grandeur concernant les écarts de tarifs.

Le profil Micro-entrepreneur sans carte bancaire

Le tableau en haut de page présente le classement des banques les moins chères pour un professionnel exerçant sous le statut de micro-entrepreneur. Graphiste, développeur, rédacteur web, fabriquant de bijoux... Tous les freelances n'ont pas forcément besoin d'une carte bancaire mais juste d'un compte pro leur permettant de tenir une comptabilité séparée de leur compte courant personnel. Leurs besoins bancaires sont ainsi assez basiques.

Voici le profil établi pour l'usage d'un micro-entrepreneur sans carte bancaire (et les lignes tarifaires que nous avons donc retenues pour le calcul du coût annuel).

Micro-entrepreneur (sans carte)
ProfessionGraphiste
Structure juridiqueMicro-entreprise
Chiffre d'affaires mensuel2500 €
Carte bancaire-
Paiements par carte en zone SEPA (par mois)-
Retraits par carte en zone SEPA (par mois)-
Virements SEPA (au débit)-
Prélèvements CORE (au débit)4 par mois (pour un total de 450 €)
Nombre d'opérations débitrices4 par mois
Mouvements débiteurs totaux chaque mois450 €
Virements SEPA (au crédit)8 par mois
Dépôt de chèques-
Dépôt d'espèces-
Terminal de paiementNon
Montant encaissé via le TPE chaque mois-
Nombre d'opérations créditrices8 par mois
Encaissement : frais pour chèque sans provisions-

A noter : entrent également en compte dans le calcul du tarif annuel les éventuels frais d'abonnement internet, frais de tenue de compte, frais sur écritures et frais d'actualisation de la situation client.

Le classement actuel a été généré le 30 janvier 2023 pour des tarifs applicables au 1er février 2023, dans 21 banques. Il est actualisé chaque semaine.

Les banques les moins chères pour un micro-entrepreneur sans carte

Un duo se détache en tête pour ce profil. n26 (avec l'offre n26 Business standard) et Revolut (avec l'offre Free) permettent en effet à ce professionnel de ne payer aucuns frais bancaires. 0 euro pour faire fonctionner le compte tel que nous l'avons prévu dans le profil !

Les banques en ligne devancent largement les banques traditionnelles dans ce classement. La Banque Postale, enseigne classique la moins chère pour ce client, facturera en effet 177 euros par an pour accéder aux services basiques du micro-entrepreneur n'ayant pas besoin d'une carte bancaire.

(1) Rapport « Accès des TPE et PME aux services bancaires », mars 2021, Observatoire du financement des entreprises.

Compte pro : comparatif des banques en ligne

© MoneyVox 2022-2023 / Page mise à jour le / Droits réservés