Le plan d'épargne retraite (PER) est un support permettant d'accumuler des fonds de différentes origines : versements personnels, épargne salariale, et versements obligatoires de l'entreprise. Au moment de la retraite, l'épargne accumulée peut être récupérée sous forme d'une rente et/ou d'une sortie en capital. Notre comparatif et nos conseils pour trouver le meilleur PER.

Le plan d'épargne retraite (PER) est commercialisé depuis le 1er octobre 2019. Les dispositifs d'épargne-retraite précédents - Perco, contrats Madelin, plan d'épargne retraite populaire (Perp) ou encore les régimes de retraite des fonctionnaires Prefon - peuvent être transférés vers un PER, si le titulaire du contrat le souhaite. Ces anciens produits ne peuvent en revanche plus être commercialisés depuis le 1er octobre 2020.

Aujourd'hui, la plupart des PER ouverts sont des PER individuels, contractés « volontairement » par l'épargnant. Cette page vous présente un comparatif de ces produits, mais vous explique aussi le fonctionnement global de tous les PER (PERECO, PERO...).

Info comparateur

Comparatif de contrats PERin commercialisés

meilleurtaux Liberté PERLogo Meilleur Placement
Fonds euros nouvelle génération et frais réduits
Les + du contrat
Gestion 100 % en ligne ; Cumul possible de plusieurs modes de gestion
Fonds en euros
Logo Spirica
4,88% 1,65%
Voir l'offre
PER Yomoni RetraiteLogo Yomoni
PER bancaire à frais très réduits
Les + du contrat
Gestion sous mandat 100 % indicielle ; PER digital
Fonds en euros
Pas de fonds euros
Voir l'offre
Assurancevie.com Suravenir PERLogo Assurancevie.com
Jusquà 300 euros de prime pour une première souscription
Les + du contrat
Gestion 100% en ligne ; Plusieurs modes de gestion
Fonds en euros
Logo Suravenir
1,50%
Voir l'offre
Linxea Spirit PERLogo LinXea
150 € offerts à l'ouverture du contrat Linxea Spirit PER
Les + du contrat
Accès aux 2 nouveaux fonds euro de Spirica ; 2 gestions sous mandat
Fonds en euros
Logo Spirica
1,65% 4,88%
Voir l'offre
Titres@PERLogo Altaprofits
Frais réduits et jusqu'à 2,85% sur le fonds euros
Les + du contrat
Ticket d'entrée le plus bas du marché ; Accès au robo-advisor Asset Allocator
Fonds en euros
Logo Swiss Life
0,95%
Voir l'offre
PER Placement-directLogo Placement Direct
Jusqu'à 500 € offerts pour une première souscription
Les + du contrat
Frais de gestion faibles ; Large gamme d'unités de compte et ETF
Fonds en euros
Logo Swiss Life
1,00%
Voir l'offre
PER RamifyLogo Ramify
Aucuns frais de transfert
Les + du contrat
Portefeuille sur-mesure ; ETFs et SCPI en direct
Fonds en euros
Pas de fonds euros
Voir l'offre
Evolution PERLogo Assurancevie.com
200 € offerts pour une première souscription à Evolution PER
Les + du contrat
Ticket d'entrée faible ; Frais réduits sur le plan
Fonds en euros
Logo abeille assurances
1,66%
Voir l'offre
meilleurtaux PERLogo Meilleur Placement
Frais réduits et gestion déléguée adaptée à votre âge
Les + du contrat
Gestion 100% en ligne ; Nombreux supports immobiliers
Fonds en euros
Logo Apicil
0,86%
Voir l'offre
PER Pertinence RetraiteTousLesPlacements.com
Frais sur versements réduits (exclu MoneyVox)
Les + du contrat
Fonds en euros Suravenir performant ; Montant des versements accessibles
Fonds en euros
Logo Suravenir
1,50%
Voir l'offre
PER individuel CaracLogo Carac
100 euros pour une première souscription
Les + du contrat
Pas de frais sur les versements ; Gestion libre ou profilée à horizon
Fonds en euros
Logo Carac
0,00%
Voir l'offre
Linxea Suravenir PERLogo LinXea
150 € offerts à l'adhésion de Suravenir PER
Les + du contrat
Nombreux supports accessibles ; 3 types de gestion
Fonds en euros
Logo Suravenir
1,50%
Voir l'offre
Linxea PERLogo LinXea
0% de frais d'entrée et de versement
Les + du contrat
Frais réduits ; Accès à une gestion déléguée
Fonds en euros
Logo Apicil
0,86%
Voir l'offre

Assurance vie, livret d'épargne, SCPI, placements boursiers mais aussi défiscalisation, transmission ou préparation de la retraite... l'épargne croise de nombreux produits et des enjeux aussi complexes qu'importants. Pour bénéficier de solutions adaptées à votre situation et à celle de votre famille, bénéficiez des conseils de MeilleurtauxPlacement - déjà 17 000 clients et des produits plusieurs fois primés pour leur qualité et leur compétitivité.

Je souhaite être contacté par MeilleurtauxPlacement

Comment fonctionne le plan d'épargne retraite ?

Le plan d'épargne retraite est un placement d'épargne à long terme dont l'objectif est de générer un complément de revenu à la retraite. Ce placement se divise en deux catégories, selon la personne qui est à l'initiative de l'ouverture. Ainsi, pour un usage personnel, c'est un PER individuel (PERin) qui est ouvert « volontairement » par l'épargnant, pendant sa vie professionnelle, qu'il soit salarié ou travailleur indépendant. Le PER entreprise, lui, est mis à disposition des salariés par leur employeur. Ce dernier PER collectif regroupe lui-même 2 catégories : le plan d'épargne retraite d'entreprise collectif (PERECO) et le plan d'épargne retraite obligatoire (PERO).

Dans le détail, chaque PER peut comporter trois compartiments distincts, selon l'origine des fonds :

  • l'épargne volontaire, constituée des versements volontaires du titulaire du plan, dans le cadre d'une épargne individuelle ;
  • l'épargne salariale, alimentée par l'intéressement, la participation, le compte épargne-temps (ou équivalent), les versements volontaires du salarié éventuellement abondés par l'employeur (initié au sein d'un PER entreprise collectif - PERECO) ;
  • l'épargne obligatoire : compartiment alimenté par les cotisations de l'employeur ou du salarié, dans les entreprises qui ont mis en place un plan de retraite obligatoire pour tout ou partie des salariés (initié au sein d'un PER entreprise obligatoire - PERO).

Le type de contrat

Un PER peut prendre deux formes : celle d'un contrat d'assurance de groupe (similaire à une assurance vie) qui peut être ouvert auprès d'une compagnie d'assurance, mutuelle ou union ; ou celle d'un compte-titre à souscrire auprès d'un établissement de crédit ou une entreprise d'investissement. Selon l'organisme gestionnaire, l'épargne logée dans un PER peut ainsi être investie sur un fonds en euros, des supports en unités de compte, des fonds monétaires ou fonds diversifiés, etc.

La gestion des fonds

Si le titulaire n'a pas choisi expressément un type d'allocation proposé par le gestionnaire, les versements sont affectés selon une allocation de l'épargne permettant de réduire progressivement les risques financiers à l'approche de la retraite. Cette gestion pilotée par défaut correspond à un profil « équilibré horizon retraite », avec des seuils imposés d'actifs à faible risque. Ainsi, entre 10 et 5 ans avant le départ en retraite, 20% des actifs doivent être à faible risque. De 2 à 5 ans, ce seuil passe à 50% pour finir à 70% à moins de deux ans de l'échéance. Dans le cadre d'un PER entreprise, au moins une allocation doit intégrer des placements dans des sociétés ayant obtenu l'agrément « entreprise solidaire d'utilité sociale ».

Comment choisir le meilleur PER ?

Décidé à assurer votre avenir, vous souhaitez ouvrir un plan d'épargne retraite individuel mais vous ne savez pas quel contrat choisir. Depuis la création du produit fin 2019, de nombreux plans ont en effet fleuri sur le marché. Alors comment savoir quel est le meilleur PER ?

Premier point d'attention : les différents frais du contrat. Notre tableau ne recense que des offres à frais réduits, c'est-à-dire sans commission prélevée à l'ouverture du PER ou à chaque versement effectué. Si vous virez 200 euros sur votre plan, le capital sera donc bien augmenté de 200 euros, là où une banque traditionnelle prélèverait un pourcentage sur la somme virée. Les frais à comparer sont principalement ceux qui couvrent la gestion du fonds euros et des unités de compte, pouvant aller de 0,60% à 2% par an.

L'autre critère, tout aussi important que les frais, concerne les supports proposés par le contrat, fonds euros et unités de compte. Ce sont eux qui peuvent vous permettre de faire grandir votre capital. Bien que les performances passées n'assurent pas les futures, vous pouvez consulter le rendement passé des fonds en euros. Par ailleurs, certains contrats donnent accès à un nombre plus ou moins élevé de supports en UC. Selon votre profil, vous préferez peut-être avoir le choix entre une large gamme de supports ou, au contraire, privilégier une sélection plus restreinte.

Parmi les autres points à consulter pour choisir son PER, le montant du ticket d'entrée peut être déterminant. En effet, un versement initial de 1 000 euros est plus contraignant pour certains investisseurs qu'une mise de départ de 300 euros. Si vous n'êtes toujours pas décidé, les modes de gestion (libre, sous mandat ou conseillée) ou certains services additionnels (robot advisor) peuvent vous aider à trancher.

En résumé, le meilleur PER individuel est un contrat accessible à frais réduits, qui permet d'investir sur une gamme de supports suffisamment conséquente et variée pour son titulaire.

A fin septembre 2021, soit deux ans après leur lancement, les plans d'épargne retraite :

  • ont séduit 4,3 millions d'assurés ;
  • représentent 48,5 milliards d'euros d'encours.

PER : à quel rendement s'attendre ?

Comme pour une assurance vie, prévoir le rendement d'un plan d'épargne retraite avec exactitude n'est pas possible. C'est d'ailleurs ce que rappelle la mention obligatoire « les performances passées ne préjugent pas des performances futures », car le rendement d'un produit est multifactoriel. Dans un premier temps, il dépend de la gestion choisie par le titulaire : un PER géré par un novice sera souvent moins fructueux que celui confié à une société de gestion.

Ensuite, le choix des supports et la répartition de l'épargne sur ces dits supports influent également sur la performance du produit. Ainsi, même s'il s'agit de placements garantis, les fonds en euros voient leur taux de rendement baisser depuis plusieurs années. Le taux moyen est d'ailleurs passé de 2,80% en 2013 à 1,10% en 2021 (source : France Assureurs). Si l'épargnant place la majorité de son argent sur un fonds euros, il sera certes assuré de retrouver sa mise, mais n'obtiendra pas de gains élevés.

Les supports en unités de compte, eux, offrent de meilleurs perspectives, à condition de prendre plus de risques. Une allocation majoritairement composée d'UC sera sûrement plus rentable sur le long terme, mais il faut avoir conscience que la performance peut être négative certaines années.

Le plan d'épargne retraite étant un produit récent, nous n'avons pas encore suffisamment de données pour établir un bilan des rendements des différents contrats proposés sur le marché. Certains produits affichent par exemple des rentabilités dépassant les 10% depuis leur commercialisation, avec un profil offensif et risqué, et d'autres des performances plus modestes (entre 1% et 2%) pour des allocations prudentes.

Impôt : quelle fiscalité (et défiscalisation) pour le PER ?

La fiscalité du PER varie en fonction de l'origine des versements et de la sortie choisie.

L'épargne volontaire

Tout d'abord, les versements volontaires peuvent permettre au titulaire de bénéficier d'une réduction d'impôts à l'entrée. En effet, par défaut, ces montants sont déductibles du revenu imposable (pour tous) ou du bénéfice imposable (pour les travailleurs non salariés). Voir à ce sujet : la déductibilité des versements sur un PER.

Toutefois, cet avantage fiscal accordé à l'entrée sera rattrapé à la sortie : il s'agit d'un report de l'imposition. En cas de sortie en capital, le montant des versements sera imposé en totalité et les plus-values seront soumises au prélèvement forfaitaire unique (de 30%). Pour une sortie en rente, la pension sera taxée au même titre que les autres pensions de retraite, après abattement de 10%, dans la limite de 3 912 euros pour 2022 (régime fiscal de la rente viagère à titre gratuit).

Le titulaire d'un PER dispose cependant d'une option : renoncer à déduire ses versements à l'entrée, afin de bénéficier d'une fiscalité plus souple à la sortie. Dès lors, en cas de sortie en capital, seules les plus-values seront soumises au PFU. Quant à la rente viagère, son imposition dépendra de l'âge du souscripteur (régime fiscal de la rente viagère à titre onéreux), c'est-à-dire que seule une partie de la rente mensuelle est soumise à l'IR et aux cotisations sociales.

Plus d'information sur la fiscalité des versements volontaires du PER

L'épargne salariale

Les sommes issues de l'épargne salariale (intéressement, participation, abondements, compte épargne-temps, etc.) sont exonérées d'impôt sur le revenu en cas de sortie en capital. Quant aux gains et plus-values, ils sont soumis aux prélèvements sociaux des revenus de placement. Si le titulaire opte pour une sortie en rente, c'est le régime fiscal de la rente viagère à titre onéreux qui s'applique.

L'épargne obligatoire

Les cotisations obligatoires ne pouvant donner lieu qu'au versement d'une rente, celle-ci est soumise à l'impôt sur le revenu, après abattement de 10% (RVTG). Toutefois, lorsque le montant mensuel de la rente ne dépasse pas 100 euros, la prestation de retraite peut être versée en une seule fois, et sera alors taxée comme une sortie en capital issue de versements déduits (capital et gains taxés). Cette rente à arrérage unique n'étant possible qu'avec les plans « compte-titres ».

Quelle sortie pour le plan d'épargne retraite ?

L’épargne sur le PER est en principe bloquée jusqu’au départ à la retraite de son titulaire. Toutefois, il est possible d'effectuer une sortie anticipée en cas d'accident de la vie. Les fonds peuvent alors être débloqués avant la retraite, en cas de :

  • décès du conjoint ou du partenaire de Pacs,
  • invalidité du titulaire, de son conjoint ou partenaire de Pacs, de ses enfants,
  • situation de surendettement,
  • expiration des droits à l’assurance chômage,
  • liquidation judiciaire de l’entreprise du titulaire.

L’acquisition de la résidence principale est également un motif de déblocage anticipé de l’épargne, mais uniquement pour les fonds issus des versements volontaires de l'épargnant ou de l'épargne salariale.

Arrivé à la retraite, le titulaire du PER peut récupérer son épargne principalement sous forme de rente viagère. La sortie en capital est également possible, là encore uniquement pour les avoirs provenant de l'épargne salariale ou de versements volontaires, pour une partie ou la totalité des sommes, et en une ou plusieurs fois. Cependant, pour cette sortie en capital, le souscripteur ne doit pas avoir opter « expressément » et « irrévocablement » pour la rente viagère au moment de souscrire son PER, car il ne pourra plus faire machine arrière.

Le titulaire du plan d’épargne retraite peut, sur option, désigner un bénéficiaire de sa rente en cas de décès. Si le décès intervient avant l’entrée en retraite du souscripteur, le PER est clôturé.

Simulation : quelle rente ou capital espérer ?

Vous êtes décidé à préparer votre retraite en ouvrant un PER, mais n'avez aucune idée de ce que vous pouvez espérer à la sortie ? Même si, comme expliqué plus haut, il n'est pas possible de prédire exactement le rendement d'un produit, il est possible de se donner une idée des éventuels gains en utilisant plusieurs scénarios. Pour ce faire, nous utilisons notre calculatrice de placement.

Nous prenons trois profils :

  • une personne de 30 ans qui place 150 euros tous les mois jusqu'à 65 ans, avec un premier versement de 1 000 euros ;
  • une autre de 40 ans qui, elle, alimente son PER de 250 euros chaque mois jusqu'à ses 65 ans. Le versement initial est ici de 3 500 euros ;
  • une dernière de 50 ans qui place 900 euros tous les mois jusqu'à 65 ans, après avoir effectué un premier versement de 15 000 euros.

Pour simplifier les simulations, celles-ci sont hors fiscalité et sans aucuns frais sur versement. De plus, la hausse des prix n'est pas prise en compte, c'est-à-dire que les chiffres sont nets d'inflation. Pour chaque profil, nous appliquons ensuite trois performances annuelles : 1%, 3% et 5%.

Epargne pendant la vie active
Profil d'épargnantTotal des versementsCapital accumulé à 65 ans selon le rendement
Faible
1%
Modéré
3%
Élevé
5%
Scénario 1 : 30 ans
(150 € / mois pendant 35 ans)
63 850 €76 598 €112 984 €171 636 €
Scénario 2 : 40 ans
(250 € / mois pendant 25 ans)
78 250 €89 356 €117 952 €158 036 €
Scénario 3 : 50 ans
(900 € / mois pendant 15 ans)
176 100 €191 156 €226 085 €268 626 €

Le plan d'épargne retraite vous permet de récupérer votre capital en une ou plusieurs fois. Toutefois, vous pouvez également opter pour le versement d'une rente viagère. Reprenons nos trois profils et voyons les rentes qu'ils peuvent obtenir en fonction des trois performances :

Transformation de l'épargne en rente viagère
Rente mensuelle à 65 ans
Après un rendement faibleRendement modéréRendement élevé
Scénario 1 : 30 ans
(personne née en 1991)
194 €286 €435 €
Scénario 2 : 40 ans
(née en 1981)
236 €312 €418 €
Scénario 3 : 50 ans
(née en 1971)
529 €626 €744 €

A noter que ces montants sont exempts de tous frais sur arrérage de rente. Par ailleurs, l'âge de conversion en rente a été fixé à 65 ans pour tous nos profils mais, en demandant une conversion plus tardive, le montant peut être revu à la hausse. Enfin, un des avantages du PER est de pouvoir cumuler sortie en capital et sortie en rente. Le choix de l'épargnant dépendra de ses besoins à la retraite, mais l'important est bien évidemment l'effort d'accumulation de capital pendant la vie active.

Comment transférer un plan d'épargne retraite ?

L’une des spécificités de ce plan d’épargne retraite est d'uniformiser l'ensemble des dispositifs d'épargne-retraite et de permettre une portabilité, ce qui permet de faire jouer la concurrence et, pour les salariés disposant d'un PER obligatoire, de leur permettre de ne conserver qu'un seul produit d’épargne retraite tout au long de leur vie professionnelle.

Lorsqu'il reçoit une demande de transfert, le gestionnaire d'un PER dispose de 2 mois pour s'exécuter et transmettre les sommes au nouveau gestionnaire. Néanmoins, des frais de transfert peuvent être facturés, dans la limite de 1% des montants détenus et uniquement pendant les 5 premières années de détention (aucuns frais de transfert ensuite). Par ailleurs, les salariés disposant d'un PER obligatoire d'entreprise doivent avoir quitté celle-ci pour pouvoir effectuer un transfert.

L’épargnant doit bénéficier, selon la loi, d’une « information régulière » sur les modalités de transfert vers un autre plan d’épargne retraite, ainsi que sur la valorisation de son épargne. Ainsi, chaque année, le gestionnaire doit transmettre à son client une information complète sur l'épargne accumulée, notamment la valeur des droits en cours de constitution, la valeur de transfert, le montant des versements et éventuels rachats, etc. Les caractéristiques de chaque actif doivent être reprises dans un tableau, avec une ligne descriptive par actif (performance brute de frais, la performance nette de frais, frais prélevés...).

A noter : les anciens supports d'épargne retraite (Madelin, PERP, PERCO, article 83 du Code général des impôts, Préfon, CRH et Corem) sont également transférables dans le plan d'épargne retraite.

A lire aussi

© MoneyVox 2019-2022 / Marie-Eve Frénay - BL - FV / Page mise à jour le / Droits réservés