Vous trouvez que votre association paye des frais annuels beaucoup trop élevés pour son compte actuel et souhaiter en changer ? Vous avez décidé de créer votre structure mais vous ne savez pas quel établissement choisir pour héberger son compte ? Notre comparatif recense les meilleures offres de compte pour associations, et détaille leurs services pour vous aider à faire votre choix.

Info comparateur
Fiducial banque
Pro Base
12 € HT
  • Paiements et retraits sans frais en zone euro
  • Virements et prélèvements SEPA gratuits et illimités
  • Dépôt de chèques sans frais
  • Aucune commission de mouvement (flux débiteurs < 200 000 €/trimestre)
  • Encaissement par carte et dépôt d'espèces en option
Voir l'offre
Fiducial banque
Pro Plus
25 € HT
  • Choix entre carte Visa Business ou Premier, sans supplément
  • Chéquier inclus
  • Encaissement des chèques et des paiements par carte
  • Dépôt d'espèces en option
  • Comptes à terme et financement disponibles
Voir l'offre
Fiducial banque
Pro Excellence
45 € HT
  • Aucune commission de mouvement
  • Encaissement d'espèces, de chèques et de paiements par carte
  • Chéquiers inclus
  • Prélèvements et virements SEPA gratuits et illimités
  • Crédits et comptes à terme
Voir l'offre
Afficher les autres offres Fiducial banque
logo sumup
Compte pro SumUp
Gratuit
  • Compte avec carte Mastercard entièrement gratuits
  • Virements et prélèvements SEPA gratuits
  • Encaissement via TPE, liens de paiement, QR code, boutique en ligne...
  • Paiements sans frais en euros et en devises
Voir l'offre
Logo Anytime
Start
14,50 € HT
  • 20 virements et prélèvements sans frais chaque mois
  • 1 dépôt de chèque gratuit par mois
  • Encaissement via lien de paiement, en ligne et TPE
  • Aucune commission de mouvement
Voir l'offre
Logo Anytime
Easy
29,50 € HT
  • 100 virements et prélèvements gratuits par mois
  • 4 dépôts de chèques sans frais tous les mois
  • Encaissement via TPE, lien de paiement et en ligne
  • Justificatifs dématérialisés
Voir l'offre
Logo Anytime
Boost
69 € HT
  • 200 virements et prélèvements gratuits par mois
  • 6 dépôts de chèques sans frais chaque mois
  • Encaissement via TPE (machine offerte), lien de paiement, en ligne...
  • Editeur de facture et de devis
Voir l'offre
Logo Anytime
Business
129 € HT
  • 500 virements et prélèvements gratuits chaque mois
  • 8 dépôts de chèques sans frais tous les mois
  • Outils comptables inclus : catégorisation des dépenses, calcul auto de TVA, éditeur de facture et devis...
  • Encaissement via TPE (offert), en ligne, via liens de paiement
Voir l'offre
Logo Anytime
Corporate
380 € HT
  • 1000 virements et prélèvements gratuits par mois
  • 10 dépôts de chèques sans frais chaque mois
  • Encaissement par téléphone, par TPE (offert), via lien de paiement, en ligne...
  • 20 sous-comptes avec 20 cartes Classic ; nombre illimité d'accès utilisateurs
  • Protection juridique : défense, litiges avec partenaires commerciaux...
Voir l'offre
Afficher les autres offres Anytime
Logo Qonto
Basic
9 € HT
  • 30 virements et prélèvements gratuits par mois
  • Dépôt de chèques par courrier (2 euros pièce)
  • TPE Zettle à 9 euros pour les paiements par carte (y compris en ligne)
  • Numérisation des justificatifs
Voir l'offre
Logo Qonto
Smart
19 € HT
  • 60 virements et prélèvements gratuits par mois
  • 2 dépôts de chèques sans frais chaque mois
  • Compta simplifiée : numérisation, catégorisation et certification des justificatifs, accès comptable...
  • Encaissement des paiements par carte via TPE et liens de paiement
Voir l'offre
Logo Qonto
Premium
39 € HT
  • 100 virements et prélèvements SEPA gratuits chaque mois
  • 5 dépôts de chèques sans frais par mois
  • Encaissement via TPE, liens de paiement et virements internationaux
  • Comptabilité simplifiée et service client prioritaire
Voir l'offre
Logo Qonto
Essential
29 € HT
  • 100 prélèvements et virements gratuits chaque mois
  • 3 dépôts de chèques sans frais par mois
  • 5 comptes avec IBAN dédiés et 2 accès utilisateurs différents
  • Comptabilité simplifiée : catégorisation des dépenses, numérisation des justificatifs, accès pour le comptable...
Voir l'offre
Logo Qonto
Business
99 € HT
  • 500 virements et prélèvements gratuits chaque mois
  • 10 dépôts de chèques sans frais par mois
  • 10 comptes avec IBAN dédiés et 5 accès utilisateurs différents
  • Dépenses en équipe et compta simplifiées
Voir l'offre
Logo Qonto
Enterprise
249 € HT
  • Idéal pour les grosses associations avec beaucoup de membres gestionnaires
  • 25 comptes avec IBAN dédié et 15 accès utilisateurs différents
  • 1 000 virements et prélèvements gratuits chaque mois
  • 15 dépôts de chèque sans frais chaque mois
  • Service client VIP 7j/7 et conseiller dédié
Voir l'offre
Afficher les autres offres Compte Qonto

Associations : le compte bancaire est-il obligatoire ?

Pour connaître les règles qui encadrent les associations ayant leur siège en France (hors Alsace et Moselle), il faut se référer à la loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d'association. Ce texte n'impose pas l'ouverture d'un compte bancaire dédié au fonctionnement de l'association comme obligation légale. Les membres sont donc libres de choisir s'ils souhaitent en ouvrir un ou non.

En revanche, il est important de savoir que seule une association déclarée en préfecture a la capacité juridique et donc la possibilité d'ouvrir un compte. Déclarée, l'association devient une personne morale à part entière, distincte de ses membres, avec son propre patrimoine. A l'inverse, une association non déclarée, aussi appelée « association de fait », ne peut pas conclure de contrat en son nom (ouverture d'un compte, prêt, bail...), accepter des libéralités ou des cotisations, ou encore agir en justice. Ce type d'association est légal, mais n'étant pas une personne morale, tous ses actes sont réputés faits par ses membres, qui sont alors personnellement responsables des dettes.

Pourquoi ouvrir un compte bancaire pour son association ?

Bien que détenir un compte bancaire n'est pas obligatoire, ce dernier se révèle souvent nécessaire, même si les sommes qu'il héberge sont très faibles, ne serait-ce que pour collecter les frais d'adhésion des membres ou leurs cotisations, ou bien recevoir des dons. Il est d'autant plus utile pour une association ayant une activité économique, qui a par exemple besoin de verser des salaires, payer des factures, régler d'éventuelles cotisations fiscales, etc.

Par ailleurs, si l'association n'a pas de compte, les membres seront amenés à utiliser leur compte personnel, ce qui peut provoquer une confusion des patrimoines. En cas de dettes, le patrimoine personnel des membres n'est dans ce cas pas protégé des créanciers.

Où ouvrir un compte pour son association ?

Comparées aux particuliers et aux entreprises, les associations n'ont pas autant de choix pour choisir l'établissement qui hébergera leur compte bancaire. Bien évidemment, elles peuvent se tourner vers une banque traditionnelle avec agences physiques, comme le Crédit Mutuel, la Société Générale, le Crédit Agricole, la Caisse d'Epargne ou encore La Banque Postale, etc. Néanmoins, leurs tarifs sont parfois élevés, surtout pour une petite association qui n'aurait pas beaucoup de mouvements sur son compte. Du côté des banques en ligne (Fortuneo, Boursorama Banque, Monabanq, Hello bank, BforBank, etc.), ces dernières n'ouvrent pas leurs formules aux associations.

Heureusement, depuis quelques années, des acteurs en ligne se sont lancés sur le marché des comptes pour professionnels, et certains permettent aussi aux associations de souscrire leurs formules. Dès lors, si l'on veut ouvrir un compte en ligne pour son association, il faut se tourner vers ce qu'on appelle couramment des « fintechs », c'est-à-dire des agents prestataires de services de paiement, comme Anytime, Lydia ou Pumpkin, ou bien des établissements de paiement, comme Qonto. Ce ne sont pas des établissements de crédit, donc pas des banques à proprement parler, mais ces acteurs proposent des comptes sans découvert, parfois assortis de cartes de paiement. Fiducial Banque, qui, elle, est une véritable banque, commercialise également des comptes accessibles aux associations, mais a en plus l'agrément pour offrir des solutions de financement.

Comment choisir un compte pour son association ?

Il n'existe pas une offre de compte qui conviendrait à toutes les associations. Le compte idéal est celui adapté aux besoins de son détenteur. Dans le cas d'une association, tout dépend de l'utilisation qu'elle va en faire. Une petite structure qui ne recueille que les cotisations de ses membres et achète du matériel très occasionnellement n'aura pas les mêmes besoins qu'une association qui compte une dizaine de salariés, organise des évènements et gère donc des factures, reçoit des dons, etc. Il est donc nécessaire, dans un premier temps, de lister les fonctionnalités essentielles : a-t-on besoin d'une carte de paiement (voire de plusieurs) ? Le compte sera-t-il géré par plusieurs utilisateurs ? Des chèques seront-ils encaissés ? L'association aura-t-elle besoin de financement ?

Une fois le profil dressé, il sera plus facile de comparer les différentes formules proposées et d'écarter celles qui ne lui correspondent pas. Si l'association n'arrive pas à départager deux offres, le prix pourra alors l'aider à trancher. Attention, si le tarif est évidemment un critère essentiel, il ne doit pas être le seul à être pris en compte, car un faible prix implique souvent moins de services.

Compte pour association : quel tarif ?

Dans une banque traditionnelle, le coût annuel d'un simple compte bancaire avec une carte associée, sans services supplémentaires, peut très vite grimper. En effet, hors éventuelle offre groupée de services, les établissements avec agences physiques ont tendance à multiplier les lignes de frais : frais de tenue de compte, commission de mouvement, cotisation de la carte bancaire en supplément, virements et prélèvements parfois payants, solutions d'encaissement onéreuses (liens de paiement, TPE...), etc. Dès lors, même une petite association qui reçoit les cotisations de ses membres, sans utiliser de carte, peut se retrouver à payer près de 100 euros par an pour un compte.

Associations : des frais très variables chez les banques en ligne et les enseignes traditionnelles

Côté fintechs, les formules vont de 0 euro (chez Lydia, Pumpkin et SumUp) à 380 euros hors taxes par an chez Anytime. Les offres de Fiducial Banque, Qonto, Anytime et SumUp incluent toutes au moins un compte de paiement qui permet de supporter des prélèvements, et de recevoir et d'effectuer des virements SEPA. L'utilisateur suit ses opérations en temps réel via une application associée. Aucuns frais de tenue de compte, ni aucune commission de mouvement ne sont facturés. L'association paie une cotisation mensuelle correspondant à un ensemble de services et en cas de dépassement éventuel, des frais supplémentaires peuvent s'appliquer. Les formules d'entrée de gamme tournent autour des 10 euros hors taxes mensuels, et les offres plus complètes sont d'environ 20 à 30 euros HT par mois. Les formules à plusieurs centaines d'euros sont pour les très grosses structures, ayant besoin de plusieurs sous-comptes avec IBAN unique et de nombreuses cartes de paiement associées.

A noter que Lydia et Pumpkin ne proposent pas des comptes de paiement, mais des applications d'encaissement. Il n'est donc par exemple pas possible de mettre en place des prélèvements, ou de disposer d'une carte bancaire. Le compte Lydia Pro ou Pumpkin Business devra être relié à un compte de paiement ou bancaire pour transférer les sommes encaissées. Ces applications peuvent ainsi être couplées à un compte déjà existant, pour une association qui souhaiterait encaisser des paiements à frais réduits.

Quels services pour une association ?

BanqueDépôt d'espècesDépôt de chèquesEncaissements
en ligne
TPE
Fiducial banque
logo sumup
Logo Anytime
Logo Qonto

En fonction du tarif mensuel de la formule, les fonctionnalités incluses varient. Tout d'abord, SumUp, société spécialisée dans la distribution de terminaux de paiement mobiles à frais réduits, est la seule à commercialiser un compte de paiement avec carte Mastercard gratuite. L'association peut recevoir et effectuer des virements SEPA sans frais, et payer sans surcoût en zone euro avec la carte Mastercard, compatible Apple Pay et Google Pay. De plus, elle profite des solutions d'encaissement de SumUp : l'envoi de liens de paiement, la création de QR code à scanner pour être payé, la création d'une boutique en ligne (avec bons d'achat), et l'achat de terminaux de paiement mobiles. La fintech prélève une commission lorsque la transaction est réalisée (de 1,75% à 2,50%). Enfin, le compte pro SumUp donne accès à un outil de facturation qui permet de créer gratuitement et facilement des factures, les envoyer aux clients et assurer leur suivi.

Comparez les offres de terminaux de paiement mobiles

S'agissant des offres de comptes payantes, Fiducial Banque, le seul établissement de crédit, propose 3 formules, de 12 à 45 euros HT par mois, avec prélèvements et virements SEPA illimités, remise de chèques, et au moins une carte Visa Business à débit immédiat. Si l'association opte pour l'offre Pro Excellence, elle bénéficie en plus d'un chéquier, d'un dépôt d'espèces gratuit tous les mois, et des encaissements des paiements par cartes bancaires. En tant que banque, Fiducial Banque peut proposer des comptes à terme et octroyer des crédits (financement de matériel, véhicule, trésorerie, travaux, etc.).

Qonto est la fintech qui dispose du plus grand nombre de formules : 3 en cas de gestion par un seul mandataire (de 9 à 39 euros HT), et 3 pour une gestion en équipe (de 29 à 249 euros HT). Plus le tarif est élevé, plus le nombre de services inclus augmente : différents comptes avec IBAN dédié, nombre de virements et prélèvements SEPA gratuits chaque mois, encaissement de chèques, cartes virtuelles... A part l'offre Basic à 9 euros HT, toutes les autres formules intègrent des outils pour faciliter la gestion des finances : accès pour un comptable, numérisation des justificatifs et association aux transactions correspondantes, catégorisations des dépenses et des fournisseurs, avec attribution d'un taux de TVA prédéfini, virements groupés, etc.

Quant à Anytime, la filiale d'Orange Bank affiche aussi une large gamme de 5 offres, de 14,50 à 380 euros HT par mois (en facturation mensuelle). Le principe est le même qu'avec Qonto : plus la cotisation est élevée, plus les fonctionnalités sont nombreuses. Elle présente l'avantage de proposer beaucoup d'outils pour faciliter la comptabilité de ses clients : éditeur de devis et factures, logiciel comptable, export comptable, traçage des paiements... Grâce à des partenariats, Anytime peut offrir des solutions de financement (affacturage, recouvrement...) et d'encaissement avec les terminaux de paiement mobiles de Zettle, SumUp ou Smile&Pay. Par ailleurs, toutes les cartes de la fintech sont couvertes par une assurance des moyens de paiement.

Association : comment ouvrir un compte ?

Pour pouvoir ouvrir un compte bancaire, une association doit fournir un certain nombre de justificatifs : les siens, en tant que personne morale, et ceux des mandataires désignés pour gérer le compte, qui sont eux des personnes physiques. En général, les documents demandés sont :

  • une copie des statuts signés,
  • un justificatif de domiciliation pour le siège social (bail commercial, facture d'énergie...),
  • un extrait de l'avis de constitution publié au Journal Officiel,
  • le procès-verbal de l'assemblée qui désigne la ou les personnes chargées de
  • l'ouverture et de la gestion du compte (les mandataires),
  • les pièces d'identité de ces mandataires.

Association et droit au compte

Si jamais l'établissement refuse la demande d'ouverture de compte, l'association peut, comme un particulier, enclencher la procédure de droit au compte, sous réserve de n'avoir aucun autre compte bancaire ouvert. Pour rappel, une banque peut tout à fait refuser d'ouvrir un compte, sans avoir à se justifier. En revanche, elle doit fournir une attestation de refus, que l'association joindra à son dossier déposé auprès de la Banque de France, avec les autres justificatifs nécessaires (copie des statuts, du récépissé de déclaration de l'association à la préfecture, de la décision de l'assemblée qui désigne le demandeur en tant que représentant, et justificatif d'identité dudit représentant).

La Banque de France désignera alors un établissement de crédit, qui devra ouvrir un compte de dépôt à l'association et fournir gratuitement les services bancaires dit « de base ». Il s'agit notamment de la tenue du compte, des relevés mensuels, de l'encaissement de virements et de chèques, de la mise en place et du paiement de prélèvements, de la consultation du compte à distance, et d'une carte de paiement.

© MoneyVox 2022 / Carole-Anne Cornet / Page mise à jour le / Droits réservés