Pour investir en bourse et s’épargner les frais souvent élevés des banques traditionnelles, mieux vaut se tourner vers un courtier ou une banque en ligne. Et comparer au préalable les acteurs sur le marché pour trouver la meilleure offre, celle correspondant à son profil et ses besoins. Voici le comparatif 2021 des offres de bourse des principaux courtiers et banques en ligne.

Info comparateur
trade republic

1 € à chaque transaction

Comptes proposés
CTO
Mode de gestion
Gestion libre
Marchés accessibles

Voir l'offre
Logo Fortuneo

Formule Optimum (sans conditions) :
1,95 €/ordre < 500 €
3,90 €/ordre entre 500 et 2 000 €
0,20% au-delà

Formule Trader Actif (sous conditions) :
9,50 €/ordre ≤ à 10 000 €
0,12% au-delà

Formule Trader 100 Ordres (sous conditions) :
6,50 €/ordre ≤ à 100 000 €
0,10% au-delà

Formule 0 Courtage (sous conditions) :
0 € pour les 2 premiers ordres ≤ 10 000 € chaque mois
20 €/ordre jusqu'à 10 000 €
0,20% au-delà

Comptes proposés
CTO
PEA
PEA-PME
Mode de gestion
Gestion libre
Gestion sous mandat
Marchés accessibles

Voir l'offre
Logo Boursorama Banque

Formule Découverte :
1,99 €/ordre jusqu'à 500 €
0,60% au-delà

Formule Classic :
5,50 €/ordre jusqu'à 1 000 €
0,48% au-delà (min 8,95 €)

Formule Trader :
16,65 €/ordre jusqu'à 7 750 €
0,22% au-delà

Formule Ultimate Trader :
9,90 €/ordre jusqu'à 10 000 €
0,12% au-delà

Comptes proposés
CTO
PEA
PEA-PME
PEA Jeunes
Mode de gestion
Gestion libre
Gestion sous mandat
Marchés accessibles

Voir l'offre
Logo Degiro

0,04% du montant de l'ordre
sans frais minimum et plafonné à 30 €

Comptes proposés
CTO
Mode de gestion
Gestion libre
Marchés accessibles

Voir l'offre
Logo BforBank

2,5€/ordre jusqu'à 1 000 €
5 €/ordre entre 1 000 et 3 000 €
0,13% (min 10 €) au-delà.

Comptes proposés
CTO
PEA
PEA-PME
Mode de gestion
Gestion libre
Gestion conseillée
Marchés accessibles

Voir l'offre
Bitpanda

Aucune commission sur ordre

Spread inclus dans le prix affiché

Comptes proposés
CTO
Mode de gestion
Gestion libre
Marchés accessibles

Voir l'offre
Logo Hello bank

Offre Start :
1,75 €/ordre jusqu'à 500 €
3,50 €/ordre jusqu'à 1 200 €
8 €/ordre jusqu'à 3 000 €
0,48% au-delà

Offre Active :
13 €/ordre jusqu'à 8 000 €
0,20% au-delà

Comptes proposés
CTO
PEA
PEA-PME
Mode de gestion
Gestion libre
Marchés accessibles

Voir l'offre
Logo Bourse Direct

0,99 €/ordre jusqu'à 500 €
1,90 €/ordre compris entre 500 et 1 000 €
2,90 €/ordre compris entre 1 000 et 2 000 €
3,80 €/ordre compris entre 2 000 et 4 400 €
0,09% au-delà

Comptes proposés
CTO
PEA
PEA-PME
PEA Jeunes
Mode de gestion
Gestion libre
Marchés accessibles

Voir l'offre

Mode d'emploi du comparatif

Ce comparatif a été établi avec les offres des principales banques et courtiers en ligne. Pour chaque établissement, nous affichons les tarifs de l'intégralité des offres (certaines banques en ligne proposant plusieurs formules en fonction du rythme d'investissement du client).

Nous indiquons aussi les comptes proposés pour investir en bourse, parmi le compte-titres ordinaire (CTO), le plan d'épargne en actions (PEA), le PEA-PME et le PEA jeunes. Autre critère différenciant étudié : les modes de gestion accessibles : gestion libre, gestion sous mandat et gestion conseillée.

Enfin, nous présentons les différents marchés boursiers proposés par les banques et courtiers en ligne. Euronext (Bourses de Paris, Amsterdan et Bruxelles) est représenté par son logo, les autres marchés européens et américains correspondent respectivement au drapeau de l'Union européenne et à celui des Etats-Unis. Si d'autres marchés étrangers sont disponibles, cela est indiqué par la présence d'un globe terrestre. Pour plus de détails s'agissant des marchés, reportez-vous au paragraphe sur les fonds accessibles, plus bas dans cette page.

Pourquoi ouvrir un compte bourse en ligne ?

A l’instar de l’ouverture d’un compte bancaire, l’investissement en bourse peut se faire via une banque traditionnelle ou bien des acteurs en ligne.

Un profane qui souhaiterait débuter aura pour premier réflexe de se tourner vers son banquier en agence. Ce dernier lui proposera le nécessaire pour faire ses débuts en tant que boursicoteur : un compte-titres, un plan d’épargne en actions (PEA), un PEA-PME, voire un PEA Jeune, avec un accès aux principales places de marché et à une palette de fonds d’investissement. Néanmoins, les services des établissements dits « traditionnels » présentent souvent des tarifs bien plus élevés et plus complexes que les banques et courtiers en ligne (frais de gestion, frais de tenue de compte, droits de garde, frais de courtage, etc.).

En effet, les acteurs sur Internet, en supprimant certaines lignes de frais et grâce à leurs faibles coûts de fonctionnement, proposent eux des offres boursières compétitives (1), destinées aussi bien aux débutants qu’aux investisseurs rodés. De plus, pour attirer les clients disposant de produits boursiers dans d’autres établissements, ils offrent régulièrement des primes de bienvenue ou le remboursement des frais de transfert d’un compte-titres ou PEA (dans une certaine limite, autour de 2 000 euros).

Pour la Bourse, banque en ligne ou courtier en ligne ?

Que ce soit les courtiers ou banques en ligne, tous proposent des offres boursières intéressantes, mais leurs avantages diffèrent. Si les établissements bancaires (Boursorama Banque, Fortuneo, Hello bank, ING et Bforbank) disposent de tarifs un peu plus élevés que leurs concurrents courtiers, ils permettent de profiter de leur offre bancaire globale (autres produits d’épargne, compte bancaire, crédit…). Dès lors, une personne qui ne souhaite pas disperser ses comptes préfèrera faire appel à une banque en ligne. Par ailleurs, avec leurs offres différenciées en fonction du profil investisseur, elles sont idéales pour débuter dans la bourse. On y trouve aussi des gestions sous mandat ou conseillées, pour accompagner les profanes.

Quant aux courtiers, à l’inverse des banques en ligne, ils proposent des frais de courtages très compétitifs, en fonction du montant de l’ordre passé, et un très grand choix de fonds sur lesquels investir. De même, ils donnent accès à de nombreuses plateformes boursières, si ce n’est parfois à l’intégralité. Les courtiers (DEGIRO, Bourse Direct, Easybourse…) sont donc adaptés aux investisseurs habitués et actifs, qui veulent pouvoir acheter et vendre des titres dans le monde entier en utilisant des ordres et services complexes.

Comment choisir la meilleure offre bourse ?

La première étape avant de regarder les offres pour investir en bourse est de définir son profil investisseur. En effet, un débutant recherche souvent un accompagnement et des outils de conseil plutôt qu’un accès à un grand nombre de produits financiers, dans lesquels il pourrait se perdre. Au contraire, un investisseur chevronné privilégiera la grande variété de fonds et l’accès à de nombreux marchés financiers. En plus de vos connaissances, votre implication est également à prendre en compte. Ainsi, il existe des offres différentes selon le nombre d’ordres de bourse passés par année. Afin de bénéficier du meilleur tarif, vous devez donc estimer la fréquence et le montant de vos futurs investissements.

A titre d’exemple, une personne qui aurait choisi l’offre « Trader Actif » de Fortuneo Bourse et qui passerait 120 ordres inférieurs à 10 000 euros en 3 mois paierait 1 140 euros de frais de courtage. Pourtant, s’il avait opté pour l’offre « Trader 100 Ordres », plus adaptée à son profil, il n’aurait payé que 780 euros de frais pour ces 120 ordres de bourse.

Quelle offre selon vos opérations ?

Nous avons calculé les frais de courtage pour trois types d’investisseurs différents afin de vous faire une idée de la variation des coûts selon votre rythme et vos types d’investissements.

Le premier profil, plutôt débutant ou prenant peu de risques, réalise deux ordres par mois sur Euronext (Paris, Bruxelles, Amsterdam), d’un montant moyen de 300 euros. Le second, correspondant à un investisseur averti, diversifie ses achats et réalise ainsi 10 ordres par mois, chacun de 500 euros en moyenne. Ceux-ci sont répartis de la façon suivante : deux sur des obligations du marché Euronext, 6 sur des actions européennes et 2 sur des actions américaines. Enfin, le troisième profil, boursicoteur confirmé, effectue chaque mois 30 ordres, dont 6 sur des obligations du marché Euronext, 16 sur des actions européennes et 8 sur des actions américaines, d'un montant moyen 1 000 euros.

CourtierProfil 1 - DébutantProfil 2 - ConfirméProfil 3 - Averti
trade republic2 €
Ne propose pas d'obligations.
Ne propose pas d'obligations.
Logo Fortuneo3,90 €
Offre Optimum
403,90 €
Offre Optimum
933 €
Offre Trader Actif
Logo Boursorama Banque3,98 €
Offre Découverte
249,18 €
Offre Découverte
750,60 €
Offre Classic
Logo Degiro0,24 €32,61 €92,83 €
Logo BforBank5 €208,40 €635,60 €
Bitpanda
Aucune commission d'ordre
Aucune commission d'ordre
Aucune commission d'ordre
Logo Hello bank3,50 €
Offre Start
310 €
Offre Active
910 €
Offre Active
Logo Bourse Direct1,98 €108,98 €319,80 €

CTO, PEA… Quel compte choisir ?

Une fois votre profil défini, plusieurs critères sont à comparer sur les offres de bourse en ligne. Tout d’abord, tous les acteurs ne proposent pas les mêmes supports. Si la grande majorité dispose du trio habituel compte-titres ordinaire, PEA et PEA-PME, certains vont plus loin, comme Bourse Direct avec son « club d’investissement », un portefeuille collectif géré par un petit groupe de personnes. De même, le PEA Jeunes n’est disponible que chez ce courtier et chez Boursorama. Au contraire, d’autres ont une offre plus restreinte, à l’image de DEGIRO, qui ne commercialise que des compte-titres.

Vous avez décidé de vous lancer en bourse, mais vous ne savez pas encore quel compte choisir entre un compte-titres, un PEA, voire un PEA-PME ? S’ils permettent tous d’investir sur les marchés financiers, leurs caractéristiques sont bien différentes. Le plan d’épargne en actions (PEA) est un produit d’épargne réglementé ; c’est-à-dire que son fonctionnement est défini par la loi. Réservé aux personnes physiques majeures fiscalement domiciliées en France, ce placement est plafonné à 150 000 euros (225 000 euros pour les PEA-PME). Globalement, seuls les investissements sur des entreprises ayant leur siège en Union européenne et les actions simples sont autorisés. Le PEA-PME, lui, se limite aux actions non cotées en bourse à destination de petites et moyennes entreprises.

En contrepartie de ces restrictions, le PEA et le PEA-PME offrent une fiscalité avantageuse après 5 ans de détention. Passé cette échéance, les revenus et plus-values sont exonérés d’impôt sur le revenu ; seuls subsistent les prélèvements sociaux de 17,2% sur les gains. En revanche, en cas de retrait avant 5 ans, la flat tax de 30% s’applique. Pour bénéficier d’une rente défiscalisée, il faut attendre 8 ans de détention.

Contrairement au PEA, le compte-titres est un produit d’épargne sans aucun plafond, limite géographique ou restriction quant aux types de titres éligibles. De même, en plus d’être ouvert aux personnes physiques majeures, il l’est également aux mineurs et aux personnes morales, résidant en France ou à l’étranger (de nationalité française, dans ce dernier cas). Sa fiscalité est simple : les dividendes et autres plus-values sont toujours soumis au PFU (autre nom de la flat tax). Il est néanmoins possible d’opter pour une imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Comptes-titresPEA & PEA-PME
AccessibilitéPersonnes physiques (majeures et mineures), personnes morales, résidant en France ou à l’étranger (mais françaises, dans ce dernier cas).Personnes physiques majeures, fiscalement domiciliées en France.
DétentionPossible de détenir plusieurs compte-titres.Un seul PEA par contribuable. Possibilité de cumuler PEA et PEA-PME.
Investissements éligiblesOuvert à tout type de société, quels que soient l’origine et la nature du titre.

PEA : titres de sociétés ayant leur siège social en Union européenne.

PEA-PME : titres de PME et d'entreprises de taille intermédiaire ayant leur siège social en Union européenne (actions ordinaires uniquement).

Plafond de versementsAucun150 000 €
(225 000 € pour le PEA-PME)
FiscalitéRevenus et plus-values soumis au PFU.Retrait avant 5 ans de détention : revenus et plus-values soumis au PFU.
Retrait après 5 ans de détention : revenus et plus-values exonérés d’impôt sur le revenu. Gains soumis aux prélèvements sociaux (17,2%).
Rente défiscalisée après 8 ans de détention.

En bref, quel compte est fait pour moi ?

En définitive, si votre projet est à moyen voire long terme, et notamment si l’investissement dans des entreprises européennes vous tient à cœur, le plan d’épargne en actions vous permettra de bénéficier d’une fiscalité réduite. Si jamais vous mettez votre PEA au plafond, vous pouvez ouvrir un PEA-PME en complément. N’hésitez pas à ouvrir les deux en même temps, même si vous n’en utilisez qu’un ; le délai des 5 ans commencera à courir tout de même, vous permettant d’anticiper vos futurs retraits défiscalisés.

Pour les investisseurs qui souhaitent des résultats et donc des revenus à court terme et réguliers, le compte-titres est un produit plus intéressant. Il se destine plutôt aux boursicoteurs avertis qui veulent bénéficier de sa large étendue de placements et d’instruments. Ainsi, le PEA est, de son côté, plus indiqué pour les débutants.

Ensuite, comparez combien vont vous coûter votre compte-titres ou PEA et son utilisation. Contrairement aux banques traditionnelles, les offres de banques ou courtiers en ligne ne comportent aucuns frais de tenue de compte, d’abonnement ou de droits de garde. C’est donc sur les frais de courtage que va se faire la différence. Ceux-ci correspondent à une commission proportionnelle au montant de l’ordre effectué, d’où l’importance de définir auparavant votre profil investisseur. Certaines banques en ligne comme Hello bank, Boursorama Banque ou Fortuneo proposent des tarifs différents pour les clients plus ou moins actifs.

Quels sont les fonds et marchés accessibles ?

Parmi les autres caractéristiques à observer, la variété des fonds ainsi que les plateformes boursières accessibles peuvent faire pencher la balance. La plupart des offres donnent accès à Euronext (Paris, Amsterdam, Bruxelles), ainsi qu’aux marchés américain et européens, mais pouvoir investir sur d’autres places, notamment asiatiques, peut être crucial pour un investisseur aguerri. De même, un boursicoteur confirmé appréciera une large gamme de supports : actions, ETF, obligations, warrants, FCP, SICAV, etc.

Un investisseur rodé peut aussi vouloir manier plusieurs types d’ordres afin de pouvoir peaufiner sa stratégie et être réactif en cas de mouvement des marchés. Rappelons toutefois que l’investissement boursier s’effectue dans une logique de long terme et que multiplier les achats-ventes signifie multiplier aussi les frais.

CourtierMarchés accessibles
trade republic
Euronext
Marchés européens (Italie, Espagne, Belgique, Suède...)
Marchés américains (NASDAQ)
Canada, Japon, Hong Kong, Australie, Chine...
Logo Fortuneo
Euronext
Marchés européens (Francfort, Londres, Zurich)
Marchés américains (NYSE, NASDAQ, ASE)
Autres marchés étrangers uniquement par téléphone.
Logo Boursorama Banque
Euronext
Marchés européens (Euronext valeurs non Euro, Francfort, Milan, Londres, Madrid, Zurich)
Marchés américains
Autres places de cotation uniquement à la vente et par téléphone.
Logo Degiro
Euronext
Marchés européens (Londres, Madrid, Dublin Vienne, Francfort, Prague)
Marchés américains (NYSE, NASDAQ)
Marchés étrangers : Toronto, Tokyo, Singapour, Australie,+ de 50 places boursières.
Logo BforBank
Euronext
Marchés européens (Francfort, Londres, Milan, Madrid, Zurich...)
Marchés américains
Marchés étrangers (JSE, Tokyo, Singapour…)
Bitpanda
Euronext
Marchés européens
Marchés américains
Logo Hello bank
Euronext
Marchés européens (Francfort, Milan, Londres, Zurich, Madrid)
Marchés américains (NYSE, NASDAQ)
Autres marchés.
Logo Bourse Direct
Euronext
Marchés européens (Zurich, Madrid, Francfort, Londres...)
Marchés américains (NYSE, NASDAQ)
Marchés étrangers.

Quel mode de gestion choisir ?

Si vous avez toujours du mal à vous décider, regardez du côté des modes de gestion de votre portefeuille. Si le mode de gestion le plus courant est la gestion libre, où l’intéressé gère lui-même son compte et choisit ses investissements seul, certains établissements proposent une gestion sous mandat, comme Fortuneo Bourse. A condition de confier au minimum 30 000 euros, le client délègue la question de son PEA ou compte-titres à des professionnels de la finance. Les gestions avec profils, comme celle de Fortuneo, sont composées de fonds d’investissement, OPCVM, ETF… eux-mêmes exposés aux marchés actions, monétaires ou encore obligataires. Il n’y a pas de titres vifs détenus en direct dans ces profils standardisés. BforBank Bourse dispose, lui, d’une gestion conseillée, via 6 portefeuilles types. Dans ce cas, le client reste à l’initiative des opérations. En optant pour un profil de gestion, vous avez accès à ses performances passées. Cela ne signifie pas que le gestionnaire va réitérer chaque année cette bonne ou mauvaise performance. Mais en comparant des profils semblables de courtiers différents, vous aurez une meilleure idée de la pertinence de ses choix d’allocations.

CourtierModes de gestion disponibles
trade republic

Gestion libre

Logo Fortuneo

Gestion libre, dès 100 €

Gestion conseillée, dès 30 000 €

Logo Boursorama Banque

Gestion libre

Gestion conseillée, avec le Compte d’Epargne Financière Pilotée dès 100 €

Logo Degiro

Gestion libre

Logo BforBank

Gestion libre, dès 1 000 €

Gestion conseillée, dès 1 000 € (via 6 portefeuilles clé-en-main)

Bitpanda

Gestion libre

Logo Hello bank

Gestion libre, dès 10 €

Logo Bourse Direct

Gestion libre, sans dépôt minimum

Quels outils pratiques pour le portefeuille sont proposés ?

Les outils mis à disposition des clients diffèrent d’un établissement à l’autre. Néanmoins, la grande majorité des acteurs disposent d’une application mobile et d’un espace en ligne qui permettent notamment de gérer ses portefeuilles de titres. Grâce à ces interfaces, le client réalise en quelques clics ses ordres de bourse. Il a également accès aux dernières actualités, aux cours des principaux indices boursiers, et à des fiches descriptives de valeurs (cours, historique, notation…). Il peut mettre en place des alertes si une valeur qui l’intéresse dépasse un certain seuil, par exemple, afin d’être le plus réactif possible dans ses investissements. L’intéressé reçoit des notifications lorsque ses ordres sont exécutés, s’il le souhaite.

Certains acteurs vont plus loin et donnent accès à de nombreux autres services, comme des outils d’analyse graphique tel ProRealTime ou LiveCharts, offert chez BforBank Bourse, par exemple. Ce peut être des recommandations sous la forme de newsletters quotidiennes, comme le font EasyBourse, Bourse Direct avec son « Morning Meeting » ou les « Morning Ideas » de BforBank Bourse, envoyées le matin avant l’ouverture des marchés. Boursorama Bourse donne accès à la plateforme Direct Emetteurs, qui permet à ses clients d’effectuer des ordres de bourse en direct auprès de partenaires de la banque en ligne, sans passer par le marché réglementé. Le courtier en ligne EasyBourse propose, lui, des webinaires et des tutoriels vidéos pour accompagner ses clients. Si un investisseur souhaite être aiguillé grâce à ce genre de services, il est nécessaire de vérifier ce qui est mis à sa disposition avant de souscrire une offre.

Comment ouvrir un compte bourse en ligne ?

La procédure pour souscrire une offre boursière est la même que pour ouvrir un compte bancaire en ligne. De manière générale, le futur client doit remplir un formulaire en fournissant ses coordonnées puis transmettre des pièces justificatives (pièces d’identité, justificatif de domicile de moins de 3 mois, RIB). Le contrat se signe par voie électronique (néanmoins, la plupart des établissements acceptent le téléchargement du dossier et l’envoi par la Poste). Un premier versement (d’un montant minimum fixé par la banque en ligne ou le courtier) est nécessaire, sauf en cas de transfert. En fonction des établissements, cela peut aller de 0,01 euro à plus de 10 000 euros.

(1) Investir comporte un risque de perte.

© MoneyVox 2021 / Carole-Anne Cornet / Page mise à jour le / Droits réservés