Avec la remontée des taux de crédit immobilier, vous rencontrez peut-être des difficultés dans le financement de votre projet. Mais avez-vous pensé aux prêts annexes ? Action logement, prêt familial, aides des collectivités... Moneyvox vous aide à y voir plus clair.

Si vous avez un projet d'acquisition, vous avez surement pris rendez-vous avec votre banque ou avec un courtier pour trouver un crédit immobilier. Mais alors que la remontée des taux rend parfois plus difficile l'accès la propriété, d'autres prêts « annexes » peuvent vous aider à réduire le coût de votre crédit classique.

Le PTZ

C'est le cas par exemple du désormais très connu PTZ (prêt à taux zéro). Soumis à condition de revenus, il a pour but d'aider les ménages les plus modestes à accéder à la propriété en complétant un prêt classique. En France, selon une étude diffusée par l'Anil (Agence nationale pour l'information sur le logement) en mars, 66 732 PTZ ont été émis en 2020, dont 14 108 dans l'ancien et 52 624 dans le neuf. Si l'émission de PTZ a fortement chuté entre 2019 et 2020 (-28%), cette baisse s'explique par les confinements successifs et le recul de la construction neuve sur l'année 2020. Mais le chiffre remonte : sur le dernier trimestre 2021, selon la Société de gestion des financements et de la garantie de l'accession sociale à la propriété (SGFGAS), 24 868 PTZ ont été délivrés (20 509 dans le neuf et 4 359 pour l'ancien).

Simuler le montant du prêt à taux zéro auquel vous avez droit

Les aides locales

Outre les aides au niveau national, certaines collectivités locales accordent des aides financières qui permettent aux ménages de devenir propriétaires. Prêt Paris logement 0% dans la capitale, dispositif d'accession à prix maîtrisé à Rennes, aide prime accession Cœur de Ville à Tarbes... L'Anil propose sur son site internet une carte de France qui répertorie, région par région, les aides locales disponibles. « Cet outil va permettre aux accédants de s'y retrouver, confirme Aurane Sérot, juriste à l'Anil. Mais ce qui peut être intéressant surtout, c'est de prendre rendez-vous avec un juriste de l'Adil (les antennes départementales de l'Anil) dans votre département. Un juriste de proximité connaitra l'ensemble des dispositifs existants sur votre territoire et les aides mobilisables. »

Le prêt action logement

Autre possibilité, le prêt action logement, anciennement connu sous le nom de « prêt patronal », car ce prêt d'aide à l'accession, dont le remboursement peut s'étaler sur 25 ans maximum, s'adresse aux salariés des entreprises du secteur privé non agricole de 10 salariés et plus. Avec un taux d'intérêt fixé à 0,50% depuis le 1er septembre 2020 (1% auparavant), il est donc très intéressant, surtout en cette période de remontée des taux de crédit.

Cette solution de financement peut-être octroyée pour acheter sa résidence principale dans le neuf, la faire construire ou encore acquérir un logement ancien HLM. Mais pour en profiter, le salarié doit justifier de revenus inférieurs ou égaux à un certain plafond. De plus, le prêt action logement ne peut excéder 40 000 euros maximum dans la limite de 40% du coût total de l'opération financière. Il reste cependant adossable à un prêt « classique. »

Comme l'explique le site d'Action Logement, le but est de « faciliter l'accès au logement des salariés et de favoriser la mobilité résidentielle et professionnelle des salariés, au bénéfice de l'emploi. » Ainsi, en 2021, 783 000 aides action logement ont été délivrées aux salariés de ces entreprises. Reste que certaines règles doivent être respectées. Pour l'achat d'un logement dans l'ancien dans le cadre d'une vente HLM, le DPE (diagnostic de performance énergétique) doit avoir une note allant de A à E. Les biens neufs, eux, doivent respecter les conditions de la règlementation environnementale RE2020.

Immobilier neuf : cette nouvelle norme va faire bondir le prix de votre maison

La prime accession

Action logement propose également une prime accession d'un montant de 10 000 euros, cumulable au prêt action logement, mais uniquement pour financer un logement neuf. Cette prime est réservée aux primo-accédants, c'est-à-dire aux personnes n'ayant pas été propriétaires de leur résidence principale au cours des 24 derniers mois.

Économisez jusqu'à 70% sur votre assurance emprunteur

Le prêt familial

Au moment d'acheter son bien immobilier, la famille peut également jouer un rôle important. Pour se constituer un apport ou faire baisser le coût de son crédit immobilier, l'aspirant acquéreur peut ainsi bénéficier d'une donation, ou bien d'un prêt familial. Dans le deuxième cas, l'argent doit être restitué. La personne qui prête l'argent est en droit d'appliquer un taux d'intérêt à ce prêt, qui ne devra pas dépasser le taux d'usure (2,40% jusqu'au 1er juillet prochain).

Le prêt familial doit faire l'objet d'un écrit pour toute somme supérieure à 1 500 euros. Cela permet de rappeler, par exemple, qu'il s'agit bien d'un prêt et non d'une donation. Le site Notaires du Grand Paris conseille même « d'établir un acte quel que soit le montant prêté. L'écrit permet de fixer les conditions particulières du prêt notamment sa durée, le taux d'intérêt le cas échéant, les modalités de remboursement, les éventuelles garanties... » Un acte qui peut être rédigé à la maison (en plusieurs exemplaires de préférence) ou bien chez un notaire, ce qui renforcera sa valeur. À noter qu'au-dessus d'une certaine somme (5 000 euros depuis le 27 septembre 2020), l'opération doit être déclarée aux services des impôts, via le formulaire n°2062.

Pensez aussi à...

Certaines caisses de retraite peuvent proposer des aides à l'accession qui viendront compléter le financement principal. « Son montant est généralement situé entre 3 000 et 15 000 euros, remboursables sur 15 ans au maximum (souvent 5 ou 10 ans) », note le site du courtier Cafpi. « Malgré son intitulé, ce prêt ne s'adresse pas uniquement aux personnes ayant atteint l'âge de la retraite, mais aussi aux actifs, rappelle de son côté le site de Vousfinancer. C'est pourquoi votre statut (salarié, cadre, indépendant, dirigeant, fonctionnaire, agriculteur) joue également un rôle dans les conditions d'obtention de ce crédit complémentaire. »

Pour mettre toutes les chances de votre côté, n'hésitez pas également à prendre rendez-vous avec la branche de l'Anil située près de chez vous. « Cela vous permettra d'avoir un éclairage personnalisé, avec un service qui est gratuit et neutre, promet Aurane Sérot. En amont de l'achat, cela permettra aux futurs accédants de mettre les choses à plat, mais aussi d'avoir des informations et des possibilités auxquelles ils n'auraient pas pensé. »

Prêt immobilier : trouvez le meilleur taux