Selon une enquête de la Banque de France publiée mercredi, les conditions de crédit pratiquées par les banques envers les entreprises et les emprunteurs immobiliers n'ont pas évolué au premier trimestre en France, après un durcissement observé au quatrième trimestre 2011.

Quelque 97% des banques interrogées indiquent n'avoir « pratiquement pas changé » leurs critères d'octroi de crédit aux entreprises sur les trois premiers mois de l'année et 3% d'entre elles les ont « quelque peu assouplis », selon l'étude. Lors du trimestre précédent, elles étaient 33,3% à avoir « quelque peu durci » leurs critères d'attribution.

« Pour le deuxième trimestre 2012, les critères d'octroi sont prévus comme inchangés par la quasi-totalité des banques », indique la Banque de France. La demande de crédits des entreprises a en outre diminué au premier trimestre mais « un redressement est attendu » lors des trois mois suivants. 

Conditions inchangées pour le crédit immo

Quant à la demande de crédits à l'habitat des ménages, les conditions sont restées pratiquement identiques de janvier à mars pour 99,7% des banques interrogées. Pour la période d'avril à juin, elles s'attendent toutes à ce que la situation reste la même. 

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

La demande de prêts a en revanche diminué pour la quasi-totalité d'entre elles, soit « sensiblement » (76,9%) soit « quelque peu » (21,5%). La tendance devrait se poursuivre, de manière un peu moins marquée néanmoins, au deuxième trimestre avec un quart des banques s'attendant à ce que la demande reste à peu près inchangée (24,9%) et 73% anticipant une diminution modérée.