Selon des chiffres publiés lundi par la Banque de France, le crédit aux entreprises a progressé de 4% sur un an en mars, soit à un rythme légèrement moins élevé qu'en février, où il avait crû de 4,1% sur un an.

Prêt travaux : les crédits les moins chers pour votre maison

Le taux de croissance des crédits aux ménages recule lui aussi, de +5,6% en février à +5,3%. Egalement touché par un ralentissement, le crédit à l'habitat reste dynamique (+6%, contre +6,3% en février).

En taux de croissance trimestriel (corrigé des variations saisonnières), indicateur censé mieux appréhender les évolutions à court terme, le crédit aux entreprises a légèrement ralenti par rapport à février, passant de +1,3% à 1%, avec des évolutions contraires entre les crédits à l'investissement (+5,8%) et les crédits de trésorerie (-1%).

Dans l'ensemble de la zone euro aussi, les crédits au secteur privé ont poursuivi leur décélération en mars, enregistrant une hausse de 0,6% sur un an contre +0,8% en février, a annoncé lundi un porte-parole de la Banque centrale européenne.