Selon une enquête mensuelle de la Banque de France, les banques ont resserré leurs critères d'octroi des prêts à l'habitat en novembre, tandis que la demande pour ces crédits a encore diminué.

Une majorité des banques interrogées par la Banque de France signale une baisse ou une stabilité de la demande de crédits à l'habitat. Par rapport à octobre, davantage de banques ont constaté un durcissement modéré des critères d'attribution des crédits immobiliers (12,6% contre 2,4% en octobre). Les marges des banques ont légèrement augmenté tandis que les durées d'emprunt ont été réduites.

Concernant les prêts accordés aux entreprises, environ un quart des banques ont resserré leurs critères d'octroi, soit légèrement moins qu'en octobre. Plus de 80% d'entre elles déclarent toutefois avoir augmenté leurs marges sur ces prêts. En outre, les montants et les durées des prêts ont été revus à la baisse, indique l'enquête.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Le durcissement des critères d'attribution des crédits aux administrations publiques locales a continué en novembre, alors que la demande a augmenté, relève enfin la Banque de France. « Les établissements invoquent à nouveau leurs difficultés d'accès aux financements longs correspondant aux investissements des collectivités territoriales », explique-t-elle. Ils sont 61,2% à juger que la demande a augmenté contre 3,8% seulement en octobre. Les marges pratiquées sur ces crédits ont de nouveau progressé en novembre.