Les primo-accédants sont de retour, affirment depuis plusieurs semaines les courtiers en crédit immobilier. Ces acquéreurs, ceux qui achètent pour la première fois, empruntent légèrement moins de 170.000 euros, en moyenne, et ce sur près de 20 ans selon les statistiques du courtier Cafpi.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Les banques soutiennent « la demande des jeunes et des ménages modestes » dans leurs « projets de primo-accession », affirme dans son dernier baromètre trimestriel l’observatoire Crédit Logement-CSA. Le courtier en crédit Cafpi est sur la même longueur d’ondes dans sa « météo des taux » du mois de mai. Les primo-accédants « représentent aujourd’hui 40% des acquéreurs (contre à peine 35% en 2015) et devraient monter à plus de 50%, voire 60% d’ici la fin de l’année », avance le courtier.

Le nombre de primo-accédants augmentant, leur profil évolue. Le montant emprunté moyen a ainsi tendance à baisser et la durée d’endettement reste relativement longue, ce qui permet à des ménages plus modestes d’accéder à la propriété. Ainsi, en mai, les ménages achetant leur résidence principale pour la première fois (1) empruntent 168.247 euros en moyenne selon les statistiques du réseau Cafpi, sur une durée de 19 ans et 4 mois. En avril, le montant moyen emprunté était de 176.355 euros, et de 179.278 euros en janvier. A titre de comparaison, les accédants, c’est-à-dire ceux qui achètent leur résidence principale en étant déjà propriétaires, empruntent actuellement 185.185 euros, sur 17 ans et un mois en moyenne.

(1) Plus exactement, les primo-accédants désignent les acheteurs qui n’ont pas été propriétaires pendant 2 ans.