Une vente aux enchères de quelque 250 lots de fourrures et accessoires haute couture (sacs, foulards) a atteint 83.605 euros (hors frais) samedi après-midi au Crédit municipal de Paris (CMP, "Ma Tante"), a annoncé à l'AFP l'organisme de prêt sur gage.

Selon une porte-parole du CMP, qui a parlé de "belle vente", les lots sont partis à des montants se situant "un peu au-dessus des estimations".

L'an dernier, à la même époque, une vente du même type, comprenant 231 lots, avait atteint la somme de 64.360 euros.

Parmi les lots mis en vente samedi figuraient une pelisse Fendi de vison femelle (estimation 1.400/1.600 euros) et un manteau de vison scanbrown Rébecca (estimation 1.200/1.300 euros). Le clou de la vente, un sac "Kelly" Hermès en crocodile noir, estimé à 5.000 euros, n'a pas été vendu.

Depuis 232 ans au coeur du Marais, le Crédit municipal était appelé Mont de Piété avant 1918. On le désigne familièrement sous l'expression de "Ma Tante" depuis l'aventure survenue au fils du roi Louis-Philippe (1830-1848), le prince de Joinville, joueur invétéré qui avait mis en gage sa montre pour rembourser ses dettes et avait dit à sa mère l'avoir oubliée chez sa tante.

Près d'un million d'objets déposés en gage sont stockés au CMP, dont une salle, à l'hygrométrie et à la température régulées, abrite les fourrures les plus diverses.

Depuis 2008, "Ma Tante" a vu son activité augmenter de 20%. Elle enregistre 1.000 nouveaux clients par mois depuis mai 2009, contre 800 en 2008 et début 2009.

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

La moyenne des prêts par client est de 1.100 euros. Selon le CMP, 85% des objets déposés sont des bijoux et 93% de ces objets sont récupérés par leur propriétaire, en moyenne au bout de 11 mois. Les 7% restants sont vendus aux enchères, le produit de la vente servant à rembourser le prêt et les intérêts.