Depuis le début de l’année 2015, les établissements de crédit affirment chaque mois à la Banque de France voir la demande de prêt immobilier augmenter. Sauf en juillet et août. Retour à la normale en septembre avec une nouvelle hausse ressentie dans les agences.

Chaque mois, la Banque de France interroge un échantillon de responsables d’établissements de crédit, dont plusieurs grandes banques, sur l’évolution du marché du prêt à l’habitat, à la consommation et aux entreprises. Pour le crédit immobilier, la demande repart assez nettement en septembre à en croire les banquiers sondés : le solde d’opinion retrouve un niveau (38%) similaire à celui du début de l’année, même s’il n’égale pas les pointes du printemps (61% en mars et 52% en mai), après avoir collé au zéro aux mois de juillet et août.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Il s’agit d’un solde d’opinion, ce qui sous-entend qu’en septembre une très large majorité de banquiers sondés (près de 70%) estiment que la demande de crédit immobilier a augmenté. Ce nouvel afflux de demandes pourrait avoir les mêmes effets qu’au printemps dernier, avec des délais à rallonge pour les instructions de dossier.

Lire à ce propos : Les banques surchargées dépassent les délais pour le crédit immobilier

Pas de changement à signaler en revanche sur les critères d’octroi de crédit à l’habitat : les banquiers interrogés témoignent d’une évolution quasi nulle de leurs critères depuis début 2015. Quant au crédit à la consommation, il fait aussi l’objet d’une hausse de la demande en septembre, mais dans des proportions (8%) bien moindres que pour le crédit immobilier.