Société Générale a annoncé mardi qu'elle fermait ses filiales de crédit à la consommation au Brésil, Banco Cacique et Banco Pecunia, et qu'elle envisageait la vente des portefeuille de crédits existants de ces deux entités. Cette cessation d'activité aura un impact négatif de 200 millions d'euros sur les résultats du quatrième trimestre, prévient le groupe bancaire dans un communiqué.

« Cette opération n'aura pas d'impact significatif sur les ratios de capital du groupe et sera bénéfique sur la rentabilité de la banque dès 2015 », estime toutefois SocGen, qui précise qu'elle « mettra tout en œuvre pour assurer la meilleure transition possible ».

La cessation d'activité « se fera progressivement afin d'honorer l'ensemble des engagements envers les clients, les collaborateurs, les régulateurs et les partenaires commerciaux », poursuit la banque qui mettra en place un dispositif dédié pour accompagner les collaborateurs. Les activités de crédit à la consommation brésiliennes, dans le giron du groupe depuis 2007, emploient 1.180 personnes.

Regroupez vos crédits! Jusqu'à -60% sur vos mensualités. Réponse en 48h

Cette fermeture s'inscrit dans la stratégie de recentrage du groupe, qui souhaite se concentrer à l'international sur les métiers dans lesquels la banque peut « se différencier, avoir une taille critique et atteindre un niveau de rentabilité durable ». Au Brésil, Société Générale restera présente sur les segments de la clientèle entreprise et institutionnelle, au travers de ses filiales Banco Societe Generale Brasil, Société Générale Equipment Finance et ALD Automotive Brasil.