Relativement stable lors des trois mois précédents, la production de crédits à la consommation par les établissements spécialisés a connu une rechute en septembre, selon les chiffres fournis par l’Association française des sociétés financières (1) . Elle recule de 11,2% sur un an, affectée par le repli du crédit automobile et du crédit renouvelable.

Sale temps pour les établissements de crédits spécialisés. Déjà touché, pour certaines de ses enseignes, par des problèmes de refinancement - à l’image de Banque PSA Finance, la filière bancaire de Peugeot-Citröen - le secteur doit affronter en septembre une forte baisse de la production de nouveaux crédits : −11,2 % par rapport au mois de septembre 2011. Malgré une tendance à la stabilisation au cours de l’été, elle se situe en repli de 3,3% sur le dernier trimestre et de 9,1 % depuis le début de l’année 2012.

Ce recul est sensible sur tous les types de crédits à la consommation, ou presque. Les crédits renouvelables poursuivent leur déclin, avec une production en baisse de 8,9% sur un an, et de 7,7% sur 2012. En volume, ils restent néanmoins le prêt le plus produit : 927 millions d’euros. Le financement des automobiles neuves est encore plus affecté, avec un repli de 13,9% (leasing inclus) sur un an. Autre secteur en souffrance, celui des prêts personnels non affectés, qui ont reculé de 15,4%.

Parmi les crédits affectés, la baisse touche même les crédits destinés à l’équipement du logement (meubles, électroménager, électronique), qui avaient tendance à résister jusque là : −4,5% sur un an, avec toujours une croissance de 3,2% sur les neuf premiers mois de l’année.

Regroupez vos crédits! Jusqu'à -60% sur vos mensualités. Réponse en 48h

La production totale en année mobile (montant cumulé de la production des douze derniers mois) reste quant à elle bloquée à 36 milliards d’euros. Il faut remonter à 2003 pour retrouver un chiffre aussi bas. A son plus haut, en septembre 2008, cette production en année mobile avait atteint. 45 milliards d’euros.

(1) L’ASF compte 317 entreprises membres et revendique environ 60% de la production du crédit à la consommation (la quasi-totalité pour le seul crédit renouvelable).