Credeez.com (prononcez crédize) est un site internet qui promet des crédits à la consommation à des taux imbattables, souvent proches des 0%. Comment est-ce possible ? A qui s’adresse CredeeZ ? Son fondateur, Thomas Rebaud, nous en explique le fonctionnement. Interview.

Le site credeez.com est accessible au public depuis le 11 octobre 2012. Thomas Rebaud, pouvez-vous nous expliquer le principe de votre site ?

« Il est très simple. En partant du constat que les taux d’intérêt du crédit à la consommation sont très élevés et que le nombre de prêts demandés, prêts personnels et renouvelables, ne cesse de chuter, je me suis dit qu’il fallait inverser le modèle économique actuel. Et c’est exactement ce que fait CredeeZ : chez nous, les intérêts de chaque crédit sont payés de façon partagée entre les commerçants, les banques et les consommateurs. »

Commerçants, banques et emprunteurs paient-ils les intérêts à part égale ?

« Non, les banques paient une partie des intérêts, entre 1% et 1,5%, puisque nous leur prenons une commission en tant que courtier. Nous avons également constitué un réseau de commerçants partenaires dans différents secteurs (automobile, moto, travaux, bijoux, hi-fi, voyages, etc.) qui s’engagent à prendre à leur charge une partie du coût du crédit du consommateur, en fonction de sa durée : 2 ans et demi pour les voitures, 4 ans pour les voyages... Très concrètement, si une personne veut acheter une cuisine à 15.000 euros, les cuisinistes partenaires acceptent de payer les intérêts de son crédit jusqu’à 4 ans et demi ; ce qui va permettre au consommateur d’avoir un crédit à taux 0% qui ne lui coûtera pas un centime. Au-delà de cette durée, par contre, nous n’assurons plus des prêts à taux 0% : le consommateur va alors commencer à payer une partie de ses intérêts. »

L’emprunteur qui souscrit pour une durée compatible ne paiera donc, à aucun moment, les intérêts ?

« Non, nous n’avons pas un capital assez conséquent pour procéder de cette manière. Aujourd’hui, l’emprunteur rembourse des intérêts tous les mois, pendant toute la durée de son remboursement, à des montants variables. Le mois suivant, CredeeZ lui rembourse une partie des intérêts, la même somme tous les mois, jusqu’à expiration du crédit. Au final, l’emprunteur n’aura payé aucun intérêt. »

Regroupez vos crédits! Jusqu'à -60% sur vos mensualités. Réponse en 48h
A qui s’adresse CredeeZ ?

« Pour faire une demande de prêt sur notre site, il faut obligatoirement être majeur et n’être inscrit ni au FICP (Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particulier, NDLR) ni au FCC (Fichier central des chèques, NDLR). Pour l’instant, notre service s’adresse essentiellement aux Franciliens puisque tous les commerçants partenaires sont basés en Ile-de-France, une région qui concerne quand même plus de 40% des crédits en France. D’ici six à huit mois, on espère se développer dans sept autres grandes villes françaises. »

Les commerçants partenaires et les organismes de crédit avec qui vous travaillez ne se tirent-ils pas une balle dans le pied en s'associant à CredeeZ ?

« Nos partenaires ont tout à y gagner. Nous sommes un apporteur d’affaires pour le commerçant : certes, il baisse ses marges en finançant la totalité ou une partie du prêt mais on lui amène des clients et du chiffre d’affaires. De la même façon qu’on amène des clients aux banques, comme un courtier classique. En fait, nous sommes une fusion entre un courtier en crédit et un groupement d’acheteurs. Les deux systèmes existaient déjà mais n’avaient jamais été reliés. Nous les avons mis ensemble pour faire du crédit social. »

Le mot social n’est-il pas un peu fort ?

« Les deux mots côte à côte, crédit et social, choquent souvent, en effet. Je parle de crédit social dans le sens où nous demandons à tous les acteurs concernés par la vente du crédit, de partager le coût de cet emprunt. J’espère également que nous allons nous positionner comme un acteur de la relance économique en proposant des crédits gratuits ou très peu chers. »