Dès janvier 2023, le bouclier tarifaire du gouvernement sur l'électricité et le gaz va être allégé et les tarifs vont augmenter de 15%. Au même moment, la ristourne accordée à la pompe sur le litre d'essence va s'arrêter, augmentant naturellement le prix du plein. Mais des aides existent pour passer l'hiver.

Chèque énergie exceptionnel

Des chèques énergie exceptionnels vont être versés à 12 millions de foyers français cet hiver pour faire face à la hausse des prix. Cette aide financière comprise entre 100 et 200 euros est complémentaire du chèque énergie traditionnel versé au mois d'avril dont le montant oscille entre 44 et 277 euros. Ce chèque permet de payer des dépenses d'énergie liées au logement ou des travaux de rénovation énergétique.

Dans le détail, le chèque énergie de 200 euros sera destiné aux 20% des foyers les plus modestes tandis que les foyers des déciles 3 et 4, situés entre les 20% les plus pauvres et les 60% les plus aisés, percevront 100 euros.

En décembre 2021, le gouvernement avait envoyé un chèque exceptionnel de 100 euros aux bénéficiaires habituels. Le taux d'utilisation moyen de cette aide s'élevait à 74,75% fin juin 2022, soit 4,3 millions de chèques exceptionnels utilisés.

En 2021, seuls 4 bénéficiaires sur 5 ont dépensé leur chèque énergie pour régler les factures d'électricité ou de gaz. Cette année, seuls 66% des bénéficiaires de cette aide d'un montant moyen de 149 euros en ont profité pour l'instant.

Le chèque fioul

A partir du 8 novembre prochain, une aide comprise entre 100 et 200 euros en fonction des revenus va être déclenchée pour les personnes se chauffant au fioul et qui n'ont pu bénéficier du bouclier tarifaire mis en place pour l'électricité et le gaz.

Son montant sera de 200 euros pour une personne seule au Smic avec au moins un enfant, de 100 euros pour une personne seule au Smic sans enfant et de 100 euros pour une femme seule avec 2 enfants gagnant environ 3 000 euros nets par mois, a détaillé le gouvernement.

« Il pourra être demandé sur le site chequeenergie.gouv.fr où un simulateur permettra de savoir qui est éligible », a précisé le ministre des Comptes publics, Gabriel Attal. Si les ménages concernés ont déjà fait le plein de leur cuve de fioul, le chèque, valable un an, pourra être utilisé pour payer ses factures d'électricité.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Selon le gouvernement, 1,4 million de foyers pourrait bénéficier de ce chèque sur les 2,8 millions qui se chauffent au fioul.

Ristourne à la pompe

Le coup de pouce de 30 centimes par litre a été prolongé jusqu'à mi-novembre par Elisabeth Borne. La ristourne qui s'applique depuis le 1er septembre ne cessera donc pas au 31 octobre comme prévu.

A partir du 15 novembre par contre elle passera à 10 centimes jusqu'au 31 décembre 2022. Cette baisse généralisée à la pompe ne devrait pas aller au-delà de la fin de l'année.

Du côté de TotalEnergies, la remise complémentaire de 20 centimes va aussi être prolongée avant d'être réduite à 10 centimes jusqu'à la fin de l'année.