L'Etat va baisser le coût du litre de carburant de 30 centimes jusqu'au 15 novembre 2022. Cette aide passera à 10 centimes entre la mi-novembre et la fin décembre. TotalEnergies devrait aussi prolonger son offre commerciale.

La Première ministre a annoncé dimanche soir une modification du calendrier des différents coups de pouce à la pompe du gouvernement d'ici la fin de l'année. « Nous allons prolonger cette remise sur les carburants jusqu'à mi-novembre et j'ai eu le PDG de Total cet après-midi qui va également prolonger sa ristourne », a déclaré Elisabeth Borne sur le plateau du 20 heures de TF1. Cette décision est la conséquence du mouvement de grève actuel qui complique l'accès aux stations-service pour certains Français.

En clair, la ristourne de 30 centimes du gouvernement qui s'applique depuis le 1er septembre ne cessera donc pas au 31 octobre comme prévu initialement, mais aux alentours du 15 novembre. A partir de cette date, elle passera à 10 centimes jusqu'au 31 décembre 2022. Du côté de TotalEnergies, la remise complémentaire de 20 centimes va aussi être prolongée avant d'être abaissée à 10 centimes jusqu'à la fin de l'année.

Le prix moyen du gazole a bondi encore de 12 centimes ce lundi à 1,92 le litre la semaine dernière, selon les chiffres gouvernementaux. Celui du SuperS95/E10 a de son côté augmenté de plus de 7 centimes à 1,664 le litre.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

La fin des aides généralisées prévue pour le 31 décembre 2022

Par contre, cette ristourne généralisée à la pompe ne devrait pas aller au-delà de la fin de l'année 2022, quitte à mettre en plus plus tard un coup de pouce ciblé sur le modèle du chèque énergie exceptionnel. « Que la Première ministre décide de la prolonger pour 15 jours parce qu'il y a eu des difficultés et qu'il continue d'y en avoir dans les stations-service, chacun peut le comprendre. Mais chacun comprendra aussi que nous ne pouvons pas conserver de manière définitive une mesure qui est aussi une incitation à consommer du carburant dont des énergies fossiles, qui est une subvention aux énergies fossiles », a expliqué le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur BFMTV.

Les consommateurs bénéficieront de cette ristourne pour :

  • le gazole B0, B7, B10, B30, B100 et XTL, y compris pour les utilisations non routières (GNR) ;
  • l'essence SP95/98-E5, SP95-E10, GPL-c, GNV sous forme comprimée (GNC) ou liquéfiée (GNL) ;
  • le superéthanol E85 ;
  • l'éthanol diesel ED95.

Emmanuel Macron a également annoncé ce week-end le passsage de 6 000 à 7 000 euros du bonus, sous conditions de revenus, pour l'achat d'un véhicule électrique.