Linky est un compteur électrique communicant, massivement déployé dans les foyers français depuis 2015. Il permet de mesurer en temps réel sa consommation électrique et de transmettre ces données à son fournisseur. Sa mise en place suscite toutefois des controverses.

Pourquoi Linky ?

En 2007, le gestionnaire du réseau de distribution électrique français - ERDF (Électricité Réseau Distribution France), rebaptisée depuis Enedis - lance le projet de renouveler l’ensemble du parc des compteurs électriques. Objectif : s'adapter à l'ouverture à la concurrence du marché de l'électricité, effective pour tous les usagers depuis juillet 2007.

Ce nouveau compteur, reconnaissable à sa couleur citron vert, s'appelle Linky. Principale différence avec les anciennes générations, Linky est capable de mesurer, en temps réel, la consommation électrique d'un foyer, et de transmettre ces données au fournisseur, par l’intermédiaire du gestionnaire du réseau.

Après des années de test et de validation, le déploiement de Linky est entré en phase active depuis 2015. Il est prévu qu'il s'achève en 2021. Mais Enedis rencontre parfois la résistance d'usagers et de communes, qui critiquent le nouveau compteur pour ses effets supposés sur la santé, son impact sur la facture et l'usage qui pourrait être fait des données personnelles.

Fonctionnement du compteur communicant Linky

La principale nouveauté apportée par Linky est sa capacité à recueillir et transmettre en temps réel les données de consommation d'électricité d'un foyer. Linky utilise pour cela une technologie bien connue dans le secteur des télécoms : le courant porteur en ligne (CPL), qui permet de faire passer des informations à travers le réseau électrique. C’est Enedis, le gestionnaire du réseau, qui se charge de récupérer ces données : elles quittent le compteur du foyer pour être acheminées vers un concentrateur.

Cette capacité de communication présente certains avantages. Côté usager, elle permet d'être facturé sur son usage réel, et non plus à partir d'une estimation basée sur la consommation passée corrigée a posteriori. Cela évite aussi le passage du technicien chargé du relevé des compteurs. Linky permet enfin aux foyers équipés d'installations de production électrique - généralement de panneaux électriques - de mesurer la quantité d'électricité qu'ils produisent.

Les distributeurs et fournisseurs mettent en avant, de leur côté, une meilleure optimisation des capacités des réseaux, une intégration facilitée de l'électricité d'origine renouvelable et une lutte plus efficace contre la fraude.

Installation du compteur Linky

C’est Enedis, le gestionnaire du réseau électrique, qui est chargé d'entretenir et renouveler le parc des compteurs électriques, et donc d'installer les nouveaux compteurs Linky. Voici comment se déroule l'opération.

De 30 à 45 jours avant le remplacement, vous recevez un courrier d'Enedis vous informant du remplacement de votre compteur. S'il est situé à l'intérieur de votre logement, un rendez-vous est pris pour que vous puissiez ouvrir au technicien. Celui-ci n'est pas forcément un agent d'Enedis : le gestionnaire mandate des entreprises partenaires dont les techniciens sont formés à la pose de Linky et arborent un logo spécifique.

L'intervention dure environ 30 minutes. Elle entraîne une brève coupure d'électricité. Il est donc conseillé de débrancher les appareils électriques anciens. Vous devrez également remettre à l'heure ou relancer certains appareils, comme un radio-réveil ou un four.

La pose est gratuite et ne nécessite pas d'aménagements, le compteur Linky étant de taille similaire à l'ancien compteur.

Le compteur Linky est-il obligatoire ou peut-on refuser l’installation ?

La réglementation est claire : vous n’êtes pas censés empêcher Enedis de remplir sa mission, et donc de remplacer votre vieux compteur par un modèle Linky.

Si votre compteur est accessible depuis l’espace public ou se situe dans des parties communes, Enedis n’a pas besoin de votre accord pour intervenir. Rappel : il est rigoureusement interdit, car dangereux, de bloquer l’accès à son compteur, par exemple au moyen d’un cadenas. Si le compteur se trouve à l’intérieur de votre domicile, rien ne vous oblige à laisser entrer l’installateur. Mais vous vous exposez à des poursuites.

Certaines communes ont également essayé de s’opposer au déploiement de Linky sur leur territoire. Ce sont les collectivités locales, en effet, qui sont propriétaires des compteurs, et non Enedis ou l’usager. Mais là encore, ces résolutions ne tiennent généralement pas devant la justice.

Comment suivre sa consommation ?

Par défaut, le compteur Linky enregistre la consommation journalière globale du foyer. Le consommateur peut ainsi accéder à son historique de consommation, le comparer éventuellement avec la moyenne de consommation dans le même secteur, et être donc plus vigilant sur ses usages. Il peut également donner son accord à Enedis pour le recueil de données plus fines, à l’heure voire à la demi-heure. Toujours avec son accord explicite, ces données peuvent être transmises à des tiers : le fournisseur d’électricité par exemple. Anonymisées, elles peuvent être utilisées à des fins statistiques, sous le contrôle de la Commission nationale pour l'informatique et les libertés (CNIL). L’ensemble du dispositif a été approuvé par l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi).

Après inscription, l’usager peut consulter sa consommation dans son espace personnel sécurisé, sur le site web d’Enedis. C’est là qu’il peut activer ou suspendre la collecte et la transmission de ses données de consommation, supprimer les données enregistrées, paramétrer des alertes ou encore comparer sa consommation avec des consommations types.

Les heures creuses avec le compteur Linky

L'option heures pleines / heures creuses (HP/HC) permet de bénéficier d'un tarif de l'électricité différencié selon l'heure de la journée : un peu plus élevé que le prix de l’option Base en heures pleines, plus avantageux en heures creuses. Elle intéresse notamment les foyers disposant d'un ballon d'eau chaude.

Les plages d'heures creuses, d'une durée de 8 heures par jour, correspondent aux moments de la journée où la consommation d'électricité est la plus faible : souvent la nuit entre 22 h et 6h. Les créneaux, fixé par Enedis, peuvent être différents d'un foyer à l'autre.

Lorsque le technicien remplace votre ancien compteur par Linky, vos heures creuses ne changent pas. En revanche, si vous passez aux heures creuses après l'installation du nouveau compteur, ou s'il s'agit d'une mise en service, après un déménagement ou dans un logement neuf, Enedis vous attribue de nouvelles plages, de manière aléatoire.

Pour connaître vos plages d'heures creuses, il suffit de consulter votre facture ou de contacter votre fournisseur d'électricité.

Des offres spéciales Linky

Certains fournisseurs alternatifs - Engie, Total Direct Energie et Ohm Energie notamment - proposent des offres heures creuses réservées aux foyers équipés d'un compteur Linky. S'appuyant sur ses capacités de communication, elles permettent d'élargir les plages à tarif réduit ou d'accentuer la réduction de prix.

Retrouvez ces offres (et d'autres) dans notre comparateur des prix de l'énergie

Un compteur qui fait polémique

Depuis son déploiement à grande échelle, le compteur Linky a rencontré l’hostilité d’une partie des usagers, dont certains refusent même son installation dans leur foyer. Quatre critiques, en particulier, reviennent régulièrement.

Le surcoût pour le consommateur - Certains usagers ont constaté, après installation d’un compteur Linky, une hausse de leur facture d’électricité. A tel point que le Médiateur national de l’énergie, organisme indépendant chargé de suivre l’ouverture du marché, s’est intéressé à la question. Verdict : dans la plupart des cas, ce n’est pas Linky en lui-même qui est en cause, mais souvent l’ancien compteur qui sous-évaluait la consommation réelle.

La crainte d’une fuite des données - Les capacités de communication de Linky font craindre à certains usagers des fuites de leurs données de consommation, et le détournement de leurs usages à des fins de surveillance. La CNIL se veut rassurante sur le sujet : les données issues de compteurs Linky qui circulent sur les réseaux publics sont chiffrées et ne contiennent pas d’éléments permettant d’identifier directement l’usager.

L’effet des ondes électromagnétiques - Certains usagers s’opposent à l’installation de Linky en raison des ondes émises par le compteur intelligent. De fait, Linky émet des ondes électromagnétiques, comme tout appareil électrique, en quantité plus importante que les anciens compteurs, mais inférieure à certains appareils électroménagers, comme les plaques à induction.

Le risque d'incendie - Des témoignages font état de départ d'incendies provoqués par des compteurs Linky. Des affirmations contestées par Enedis, qui s'engage sur la sûreté du matériel et sur la formation des techniciens, et rappelle que le risque d'incendie existe avec toute installation électrique.

Un compteur adapté à l’ouverture des marchés

Le déploiement de Linky dans l’ensemble des foyers est lié à l’ouverture à la concurrence du marché de l’électricité. Depuis 2007, Electricité de France (EDF), le fournisseur historique, n’a plus le monopole de la vente d’électricité et doit affronter la concurrence de nouveaux acteurs : celle de grands noms de l’énergie français (Total Direct Energie, Engie, etc.) mais aussi européen (ENI, Vattenfall), d’acteurs low cost (Leclerc, Cdiscount) ou de spécialistes de l’électricité verte (Enercoop, Ilek).

Mi 2019, 24% des foyers avaient choisi de quitter EDF et les tarifs réglementés de l’électricité pour souscrire une « offre de marché ».

© MoneyVox 2019-2020 / Vincent Mignot / Page mise à jour le / Droits réservés