Le groupe bancaire BNP Paribas compte supprimer 640 postes d'ici fin 2020 dans les échelons de direction de sa banque de détail en France, ce qu'il entend faire sans licenciement, a déclaré jeudi à l'AFP un porte-parole.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Ces suppressions « seront entièrement absorbées par les départs naturels, c'est-à-dire des départs à la retraite pour l'essentiel, et ne donneront lieu à aucun licenciement », a précisé ce porte-parole, confirmant une information publiée précédemment par Le Monde. Ce sujet devait être présenté jeudi aux instances représentatives du personnel lors d'un comité central d'entreprise.

« Réduire les chaînes de décisions »

Cette opération s'inscrit dans le cadre d'une réorganisation des structures de direction des activités françaises de détail, qui passeront de quatre à trois niveaux hiérarchiques après fusion des deux niveaux intermédiaires. « L'objectif est de réduire les chaînes de décisions et de conforter des pouvoirs de décisions au plus près des besoins des clients », a également expliqué le porte-parole, ajoutant que ce plan serait sans incidence sur le nombre d'agences du groupe en France.