Plan du site Rechercher
Drimki

Derniers commentaires sur les actualités

Publié le 17 mai 2021 à 22h58djib
  • Homme
  • 49 ans

Je constate qu'il y a plusieurs incohérences dans ce qui est écrit dans cet article. Ce n'est évidemment pas la faute du rédacteur, je crois que les autorités brandissent des textes pour interdire des choses que ces mêmes textes n'interdisent pas. Pourquoi ? Mystère ...
première incohérence: "ces nouveaux services comportaient un risque d’opération non-autorisée ... C’est donc dans un souci de protection des usagers que les pouvoirs publics ont demandé aux banques de serrer la vis". Si l'opération non-autorisée en question est une fraude par un pirate, je crois pouvoir dire que jamais un pirate n'a fait de dépôt sur les comptes de ses "victimes". Ce qui l'intéresse, ce sont des retraits et, dans ce cas, où est le risque de fraude quand on fait un dépôt ?
deuxième incohérence: "Virer de l’argent depuis ou vers un compte sur livret dont on n’est pas le titulaire n’a en effet jamais été autorisé". Dont on n'est pas le titulaire ...
Même quand on est le titulaire d'un compte sur livret dans une autre banque, aujourd'hui on n'a pas le droit de faire un virement direct sur ce compte, il faut passer par le compte courant. Le texte de la décision à caractère général auquel cette phrase fait référence n'a jamais interdit les virements directs vers un compte externe dont on est le titulaire.
De plus, j'aurais tendance à dire que cette phrase est une interprétation parmi d'autres possibles du texte exact qui n'est pas clair: "Les mouvements de ces comptes sont limités à des opérations de versement ou de retrait au profit du titulaire ..."
Interprétation 1: des opérations de versement (au profit de n'importe qui) ou de retrait au profit du titulaire.
Interprétation 2: des opérations de versement (au profit du titulaire) ou de retrait au profit du titulaire.
Hé oui, le français laisse malheureusement place à des interprétations différentes d'un texte, lesquelles peuvent tout changer !
Tout ceux qui veulent pouvoir gérer des comptes épargne dans une banque sont obligés d'y avoir un compte courant, avec les frais de tenue de compte qui vont avec. A qui profite le "crime", aux usagers ou aux banques ?

Sur « Virement : ce que vous n'avez plus le droit de faire avec votre argent »

Publié le 17 mai 2021 à 07h06Pinocchio
  • Homme
  • Dans une ville sur la Loire
  • 69 ans

En supprimant 250 agences, LCl va se refaire la cerise.
Par contre, pour les agents ,c'est autre chose!

Sur « LCL en grande difficulté  »

Publié le 16 mai 2021 à 22h36fred_b
  • IdF

"Les derniers résultats financiers de LCL sont en effet mitigés et dénotent quelque peu avec ceux du Crédit Agricole"
Ils ne dénotent pas, ils détonnent.

Sur « LCL en grande difficulté  »

Publié le 16 mai 2021 à 15h47Djack
  • Homme
  • Essonnes

Et effectivement, un contribuable avec une seule part (pas marié, pas d'enfants ni personnes à charge), avec un revenu imposable de 60000€ (soit 5000€/mois) payera 10206€ d'impôts, soit un peu plus de 2 mois de salaires .... on est loin tout de même des 4 mois mentionnés dans l'article du Parisien !
Donc l''exemple donné" est de facto incomplet, donc faux et orienté... incompétence des journalistes ou manipulation consciente !

Sur «  Impôts : le Pinel, un avantage de « riches » qui vous coûte très cher ? »

Publié le 16 mai 2021 à 15h41Pinocchio
  • Homme
  • Dans une ville sur la Loire
  • 69 ans

Vu Djack.
Je n'ai pas d'opinion particulière sur le sujet.
Ma femme y appartient comme usager depuis 40 ans. Pas de souci particulier.
On verra bien.Affaire à suivre.
Bonne fin de w--e.

Sur « LCL en grande difficulté  »

Publié le 16 mai 2021 à 15h22Djack
  • Homme
  • Essonnes

@JF18:
1/ c'est un fait que le la politique fiscale favorise les foyers les plus aisés pour ce qui concerne les enfants, malgré le "quotient familial" qui limite cet avantage: un foyer non imposable n'a aucun avantage fiscal (il peut y en avoir d'autres) lié au nombre d'enfants, alors que l'avantage de la 1/2 part est d'autant plus élevé que le revenu l'est... un abattement forfaitaire par enfant serait donc plus égalitaire.
2/ les allocations familiales (bien que non imposables) ne peuvent constituer une motivation à elles seules... ceux qui ont des enfants savent les dépenses associées, bien supérieures à cette aide (du moins pour ceux qui savent compter, et entretiennent leurs enfants de façon à minima décente !).
Donc oui, une politique d'aide aux familles est indispensable...encore faut-il qu'elle soit juste et équilibrée.
Et pour en revenir à ce que raconte Bayrou... parler du déficit des naissances est très insuffisant: ce n'est pas parce qu'il y aura 50000 naissances de plus par an (1 million en 20 ans), que cela compensera le manque à gagner des cotisations retraite lié au 2,5 millions de chômeurs actuels.

Sur « Bayrou propose un « pacte démographique » pour sauver le modèle social français »

Publié le 16 mai 2021 à 15h11Djack
  • Homme
  • Essonnes

@Pinnochio ... non, la réduction du nombre d'agences n'améliorera pas grand chose, tant que la politique générale de cette société n'aura pas été modifiée en profondeur... et il est sans doute déjà trop tard pour celà ! Exit LCL

Sur « LCL en grande difficulté  »

Publié le 16 mai 2021 à 14h19JF18
  • Bourges

On voit bien l'efficacité de l'application de vos idées puisque la natalité baisse en France depuis ces modifications de la loi:CQFD .
L'idée est de faciliter les naissances et pas de les réduire à seulement ceux qui en auraient les moyens.
Quant à l'argument "si n'en avez pas les moyens ne faites pas d'enfant", il est en totale opposition au fait que vous préconisiez de n'aider que les moins aisés, il faut savoir ce que vous voulez.

Sur « Bayrou propose un « pacte démographique » pour sauver le modèle social français »

Publié le 16 mai 2021 à 13h31pipoux
  • Homme
  • Albi
  • 57 ans

Rien ne vous oblige à faire des gosses si vous n'en avez pas les moyens, à moins que vous en faites juste pour toucher les allocs. Si vous payez des impôts, c'est que vous avez les moyens de les payer et je ne vois pas pourquoi on donnerait le même montant d'allocation à une famille qui gagne 3000€ par mois et une autre famille qui gagnerait 2 ou 3 fois plus. d'autan plus qu'avec le quotient familial (la 1/2 part) un riche "défiscalise" plus qu'un moins aisé et qu'un "pauvre" ne défiscalise rien, vu qu'il ne paye pas d'impôt avec ou sans demi-part supplémentaire.
La seule bonne réforme fiscale serait de dire qu'on donne x euros par enfant, mais que TOUS les revenus soient imposables (allocation familiales, logement, etc ...) on baisse les taux , mais tous les revenus sont pris en compte.. Quant aux déductions elles devraient être en montant et non pas en pourcentage du revenu pour ne pas favoriser les familles aisées.

Sur « Bayrou propose un « pacte démographique » pour sauver le modèle social français »

Publié le 16 mai 2021 à 11h47JF18
  • Bourges

Pour ça il faudrait revenir sur les règles absurdes du gouvernement Hollande qui a supprimé l'universalité des allocations et réduit le quotient familial augmentant ainsi de manière importante les impôts des familles, ajoutez à cela les taxes toujours plus élevées sur les gros véhicules indispensables aux familles nombreuses souvent logées loin des centre-villes pour cause de coûts du logement et j'en passe....

Sur « Bayrou propose un « pacte démographique » pour sauver le modèle social français »