Prêt immobilier, frais bancaires, épargne, moyens de paiement, impôts, etc. L'actualité a été riche en 2014 sur le terrain des finances personnelles. Rétrospective, sous la forme d'une sélection de douze sujets - une publication pour chaque mois - qui ont marqué l'année qui s'achève.

Janvier : nouvelles conditions d'accès pour le LEP

Au 1er janvier 2014, les conditions d’accès au Livret d’épargne populaire ont été modifiées. Ce livret défiscalisé, destiné aux contribuables les plus modestes, est désormais accessible à 3 millions de ménages qui n'y avaient pas droit jusqu'alors. Cependant, même plusieurs jours après l'entrée en vigueur de la réforme, les banques n'étaient pas encore toutes opérationnelles.

Février : les vieux PEL coûtent trop cher aux banques

Avec un taux de rémunération attractif pouvant atteindre les 4,75%, les PEL de plus de 12 ans peuvent rapporter gros, et coûtent très cher aux banques. Conséquence : selon certains témoignages, les conseillers encouragent leurs clients à les clôturer. Un conseil qu'il ne faut pas forcément suivre.

Mars : zoom sur les nouveaux droits des usagers grâce au SEPA

Les prélèvements et virements au formats nationaux, c'est fini. Les banques n'acceptent désormais que les opérations respectant le nouveau format européen SEPA. Le basculement aurait dû intervenir dès le 1er février mais un délai de six mois a été octroyé, reportant l'échéance au 1er août 2014. Cette évolution ne concerne pas les particuliers ? Faux. Comme l'explique cet article du 24 mars dernier, cette nouvelle norme européenne s'accompagne de nouveaux droits pour les usagers, dont une série de garde-fous censés protéger les clients que doivent désormais proposer les banques.

Avril : les banques se préparent à la réforme de l'assurance emprunteur

Conçue dans le cadre de la loi Hamon pour donner une plus grande liberté aux particuliers souscrivant un crédit immobilier, l'instauration d'un délai d'un an pour résilier et changer son contrat d’assurance emprunteur a été validée par le Conseil constitutionnel en mars pour une entrée en vigueur dès le 26 juillet 2014 (concernant les offres de prêts émises à compter de cette date). Dès le mois d'avril, Isabelle Tourniaire, associée au cabinet de conseil BAO, expliquait comment les banques modifiaient leurs contrats d'assurance emprunteur en conséquence.

Mai : l’assurance-vie du banquier

Les banques dominent le marché de l’assurance-vie. Les réseaux bancaires ont réalisé 64% de la collecte en 2013 selon des statistiques Gema-FFSA. Leurs contrats en valent-ils la peine, notamment face à la concurrence de distributeurs 100% en ligne ? cBanque vous invite à prendre le temps de la comparaison en revenant en détail sur tout ce qu'il faut savoir avant de souscrire un contrat d'assurance-vie dans sa banque.

Juin : une loi pour les comptes bancaires inactifs

La loi relative aux comptes bancaires inactifs et contrats d’assurance-vie non réclamés, publiée le 15 juin au Journal officiel, doit entrer en vigueur, pour ses principales dispositions, au 1er janvier 2016. Dans ce cadre, le législateur a défini ce qu'est un compte bancaire inactif et a introduit de nouvelles obligations pour les banques concernant ces comptes oubliés par leur titulaire ou héritiers.

Juillet : carte bancaire et délai de paiement

Un appel à témoin a été lancé sur le forum au printemps concernant les délais de prise en compte des opérations par carte bancaire. L'enquête s’est achevée en juillet par la publication de deux articles. Lesquels répondent à des questions pratiques : pourquoi une transaction peut apparaître sur son compte le jour même ou trois jours plus tard ? Et qu’est-ce qui déclenche une demande d’autorisation lors d’un paiement par carte bancaire ?

Août : le Livret A à 1% et ses conséquences

Le taux de rémunération du Livret A et du LDD a été abaissé à 1% au 1er août, celui du Livret d’épargne populaire à 1,50%. Cette baisse, de 0,25 point, a provoqué un effet dominos sur les rendements des livrets bancaires fiscalisés. Elle a aussi permis à de nombreuses enseignes de se livrer à une certaine surenchère médiatique sur le thème des alternatives au Livret A.

Comparatif des offres des cartes bancaires pour un voyage à l'étranger

Septembre : ce que l’on gagne avec le prêt à taux zéro

Les règles de calcul du PTZ ont évolué au 1er octobre, sous l’impulsion de l’actuel ministre du Logement Sylvia Pinel. L'occasion, dès le début du mois de septembre, de revenir sur les véritables bénéfices du prêt à taux zéro : combien peut-il vous faire gagner ? Cela augmente-t-il votre pouvoir d’achat immobilier ? Les nouvelles règles de calcul sont-elles plus intéressantes ? Et parce que ce sujet important est encore appelé à évoluer, un dossier entièrement consacré au prêt à taux zéro 2015 a été ouvert.

Octobre : la nouvelle décote de l’impôt sur le revenu 2015 passée à la loupe

Le projet de loi de finances pour 2015 comprenait, entre autres projets, la modification du mode de calcul de la décote de l’impôt sur le revenu, avec pour objectif d’alléger la facture fiscale des contribuables les plus modestes tout en pérennisant la « réduction Valls ». L'analyse détaillée de la mécanique de ce nouveau dispositif démontre toutefois que cette nouvelle décote met à mal le principe de progressivité de l’impôt.

Novembre : le palmarès des banques les moins chères

Début novembre, cBanque dévoilait son palmarès des banques les moins chères. Un classement exclusif établi sur la base de relevés en continu des tarifs pratiqués dans plus de 120 banques, et permettant même d’étudier le positionnement tarifaire des enseignes sur trois sous-catégories : la banque au quotidien, les incidents & découverts ainsi que l’épargne. En cette fin d’année, Boursorama, Macif et Hello Bank sont les trois enseignes à se distinguer en décrochant une place d’honneur dans ce classement des banques les plus compétitives.

Décembre : les taux 2014 de l’assurance-vie se font attendre

Lors des trois dernières années, les premières annonces de taux de rémunération des fonds en euros tombaient dès le mois de novembre. Pourquoi, en 2014, les assureurs tardent-ils à annoncer leurs rendements ? Nous nous sommes interrogés sur les raisons de ce « round d’observation » plus long qu’à l’accoutumée entre assureurs, sur fonds de prévisions plutôt pessimistes de la part de certains observateurs. Tout en ouvrant, en parallèle, un dossier spécial « Rendement assurance-vie 2014 » afin de compiler les premières communications des assureurs qui depuis sont sorties et, bien entendu, toutes celles attendues dans les semaines à venir.