Boursorama pour la banque au quotidien, Macif pour les incidents et découverts et Hello Bank pour l'épargne. Voilà les 3 enseignes qui décrochent, chacune dans leur catégorie, une première place dans le classement des banques les moins chères que nous venons de dévoiler. Tous frais confondus, ce sont bien sûr les banques en ligne qui affichent les tarifs les plus agressifs, avec un écart supérieur à 100 euros par an par rapport à la moyenne calculée sur plus d'une centaine de banques étudiées.

129 enseignes. C'est le nombre exact de banques dont les grilles tarifaires ont été épluchées et analysées pour nous permettre de dévoiler le palmarès des banques les moins chères en France. Un classement inédit par sa méthodologie : il se base sur la compilation et l'analyse de 20 critères correspondant à des prestations ou des services jugés comme les plus « significatifs » dans le cadre de l'usage courant d'un compte en banque (1). Ces critères ont ensuite été regroupés au sein de trois grandes catégories - banque au quotidien, incidents & découverts, épargne - dont l'analyse permet en outre de mettre en lumière certaines enseignes sur des pans spécifiques de leur grille tarifaire.

La Macif la moins chère en cas d’incident

C'est ainsi le cas de la Macif qui parvient à prendre une première place « surprise » sur le terrain des incidents et découverts. Le résultat d'une politique de frais sensiblement inférieurs à ceux de ses concurrents. Exemple : l'assureur affiche un tarif de 9 euros pour la notification d’une interdiction Banque de France dans un autre établissement (contre une moyenne de plus de 36 euros sur l'ensemble de notre panel) ou de 6 euros pour la lettre d’information préalable au rejet d’un chèque sans provision. Associée à des tarifs modérés pour la banque au quotidien, cette politique permet d’ailleurs à la Macif d’occuper une très honorable 7e place dans le classement général.

Concernant l'épargne - une catégorie incluant les frais de transfert d'un PEL mais aussi les niveaux de rémunération proposée sur les placements - c’est Hello Bank qui se hisse à la première place de notre classement. Cette performance, la filiale numérique de BNP Paribas la doit principalement à son livret rémunéré à 2% brut. Soit la meilleure rémunération hors promotion sur le marché à l'heure actuelle.

Les banques en ligne survolent le classement général

Au classement général des banques les moins chères, le constat est sans appel : cinq banques en ligne (Boursorama, ING Direct, Fortuneo, Hello Bank et Soon) occupent les cinq premières places ! Une domination sans énorme surprise qui s’explique par le positionnement spécifique de ces enseignes numériques : l’absence de tarification de la carte bancaire ou des commissions d’intervention alliée à des frais limités sur les incidents. Avec une limite, cependant, qui ne transparaît pas dans les tarifs : l’ouverture d’un compte dans ces banques peut être conditionnée à un seuil de revenu ou de versement.

Plus instructif encore : ce classement, construit à partir de notre relevé en continu des grilles tarifaires des banques, révèle l’ampleur de l’écart séparant ces banques en ligne du reste du secteur : plus de 108 euros par an entre la moyenne générale (167 euros) et celle des cinq premières enseignes (58,52 euros), tout du moins dans les conditions « standard » d'utilisation des services bancaires définies par notre comparatif (2). Il s'agit d'ailleurs là d'un des intérêts majeurs de notre palmarès : il est personnalisable en fonction de chacun des 20 critères sélectionnés afin de délivrer le classement correspondant à sa propre manière d'utiliser les services bancaires.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Boursorama banque au premier rang

Parmi toutes ces banques en ligne, c'est Boursorama banque qui tient le rang de numéro 1 sur le terrain de la banque au quotidien, mais aussi au classement général avec un coût annuel à peine au dessus des 40 euros, soit quelques euros de moins que son dauphin ING Direct. Un différentiel, qui, à ce niveau et dans les conditions de notre comparaison, tient seulement à quelques subtilités tarifaires comme des frais d'utilisation de la carte bancaire à l'étranger à peine plus élevés et la facturation de l'envoi d'un chèque de banque chez ING Direct.

Quoi qu'il en soit, il n'y a aucun doute : la majeure partie des banques tout en ligne misent à fond sur leur compétitivité tarifaire pour grappiller de nouveaux clients chez les banques classiques. Un argument « prix » encore renforcé par les fréquentes – et assez conséquentes - primes de bienvenue que les banques en ligne proposent. Au final, seul Monabanq, avec ses 99 euros par an et sa 8e place au classement général assume un positionnement de « coût modéré », légèrement différent des autres banques en ligne : des services, certes, à coût réduit, mais avec une cotisation pour la carte bancaire.

La Banque Postale en tête des grands réseaux

Au niveau des grands réseaux avec agences physiques, le classement est le suivant : La Banque Postale (137 euros), BNP Paribas puis Société Générale (151 euros) suivis ensuite par les banques mutualistes : Caisse d’Epargne (157 euros), Crédit Agricole (160 euros), Banque Populaire (177 euros) et Crédit Mutuel (202 euros). Parmi ces dernières, la Banque Populaire est le réseau qui présente le moins de disparités entre les régions.

Basé sur l'examen régulier des brochures tarifaires de 129 banques par nos équipes, le palmarès cBanque établit chaque mois le classement des banques les moins chères, global et par catégories : banque au quotidien, incidents & découverts, épargne.

(1) 20 prestations ou services parmi lesquels : les frais de tenue de compte, la cotisation annuelle à une carte bancaire internationale, 4 retraits par mois au distributeur en zone euro, 3 retraits par an hors zone euro, 2 prélèvements par mois, 1 virement par mois, 5 commissions d’intervention dans l’année, 1 rejet de prélèvement pour solde insuffisant, un découvert non autorisé de 1.200 euros pendant 3 jours, un transfert de PEL dans une autre banque tous les 10 ans, un placement sur le compte sur livret de la banque de 1.000 euros (venant en négatif).

(2) Pour procéder à la comparaison tarifaire proposée dans le classement général, pour plusieurs prestations, nous avons dû recourir à la constitution d'un tarif représentatif tenant compte des particularités tarifaires de chaque banque avec les éventuels plafonds et planchers de tarification. De la même façon, lorsqu'un service n'est pas proposé ou que son prix est inconnu, il est remplacé, soit par le montant maximum pratiqué par les autres établissements lorsque ce tarif devrait être présent dans la brochure, soit par la valeur moyenne pratiquée afin de le neutraliser, soit encore, par une valeur nulle pour un placement absent.