Le Haut Conseil de stabilité financière, qui réunit entre autres depuis juin 2014 le président de l’Autorité des marchés financiers, le gouverneur de la Banque de France et le ministre des Finances, a rappelé sa « vigilance » à l’égard des assureurs concernant les rendements 2015 des fonds en euros.

Dans le communiqué faisant suite à la dernière séance du HCSF, jeudi soir, les « sages de la finance » soulignent qu’ils continuent de suivre « avec attention » l’impact de « l’environnement de taux bas sur les comportements et les institutions financières ». Et d’embrayer sur la rémunération des fonds à capital garanti de l’assurance-vie : une « poursuite des ajustements à la baisse » est selon les membres du HCSF « nécessaire ».

Le Haut Conseil maintient ainsi la pression sur les assureurs afin que les rendements 2015, qui seront annoncés au compte-goutte sur la période décembre 2015-février 2016, soient en « adéquation » avec « l’environnement financier actuel et la prudence qui doit présider à leur détermination ».

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

L’an passé, Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France et membre de ce Haut Conseil, avait appelé à une baisse « significative » des rémunérations. Le HCSF, présidé par le ministre des Finances Michel Sapin, avait abondé dans son sens en décembre 2014, en réclamant des rendements « en ligne avec les conditions de marché ». Effective, la baisse avait toutefois été plutôt mesurée : le rendement moyen des fonds euros est de 2,54% pour l’année 2014, contre 2,80% en 2013.