Chronologie de « l'affaire Kerviel » en juillet 2008.

3 juillet

le parquet de Paris requiert la mise en examen de l'assistant de Jérôme Kerviel, Thomas M., pour « complicité, par aide ou assistance, d'introduction frauduleuse de données dans un système informatique ».

4 juillet

la Commission bancaire inflige un blâme et une amende de 4 millions d’euros à la Société Générale pour « carences graves du système de contrôle interne » après la fraude de Jérôme Kerviel.

5 juillet

les juges Renaud van Ruymbeke et Françoise Desset requalifient les chefs de mise en examen de Jérôme Kerviel en abandonnant celui de « faux et usage de faux » pour des « raisons juridiques » selon une source proche du dossier.

23 juillet

Jérôme Kerviel est confronté à Christophe Mianné, directeur du département dérivés actions à la Société générale. Il change d’avocats et d’attachée de presse. La nouvelle équipe est composée de six conseils dont le célèbre Eric Dupond-Moretti et d’une communicante.

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Autres articles

Rétrospective de « l’affaire Kerviel » : janvier 2008, février 2008, mars 2008, avril 2008, mai 2008, juin 2008, juillet 2008.