Chronologie de « l'affaire Kerviel » en mars 2008.

1er mars

- Les actionnaires salariés se félicitent du succès de l'augmentation de capital et réclament le renforcement d'un « actionnariat stable ».

4 mars

- Les avocats de Jérôme Kerviel déposent une demande de remise en liberté

6 mars

- Nicolas Sarkozy déclare qu'il est prêt à défendre la Société Générale si elle est menacée de rachat par une banque étrangère.

- Jérôme Kerviel, confronté à son supérieur hiérarchique direct dans le bureau des juges

12 mars

- Un courtier de la Société Générale est placé en garde à vue, après des perquisitions à la Défense. Il est ensuite libéré.

17 mars

- L'image de la Société Générale s'est dégradée dans l'opinion depuis l'affaire Kerviel: -10 points de bonnes opinions et -17 sur la confiance qu'elle inspire.

18 mars

- Jérôme Kerviel est remis en liberté par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris.

21 mars

- Le courtier de la Fimat, à qui Jérôme Kerviel passait une partie de ses ordres, assigne son entreprise aux prud'hommes pour réclamer le paiement de 1,02 million d'euros de bonus liés aux opérations réalisées pour le compte du trader de la Société Générale au 4e trimestre 2007.

25 mars

- Selon la presse, Jérôme Kerviel a été menacé de licenciement en juillet 2005 pour avoir pris des positions sans prévenir ses supérieurs.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Autres articles

Rétrospective de « l’affaire Kerviel » : janvier 2008, février 2008, mars 2008, avril 2008, mai 2008, juin 2008, juillet 2008.