Le mouvement de grève entamé depuis dix jours au Crédit Mutuel Arkéa (Bretagne, Sud-Ouest, Massif central) pour des augmentations salariales a pris fin vendredi après la conclusion d'un accord direction/syndicats, a-t-on appris de source syndicale.

Jusqu'à 100 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

L'accord prévoit une augmentation mensuelle de salaire dégressive, soit 40 points d'indice (environ 100 euros) pour les salariés percevant moins de 30.000 euros par an et 20 points d'indice pour ceux percevant entre 30.000 et 40.000 euros.

Ces augmentations concerneront 4.100 salariés sur 6.500 régis par la convention collective. Une prime de 300 euros sera toutefois versée à l'ensemble des salariés.

Le mouvement s'est cristallisé après la révélation de fortes hausses des rémunérations des cadres dirigeants du groupe, jugées « déplacées » dans ce réseau bancaire mutualiste, qui emploie plus de 8.000 personnes.