Lydia se met au vert. La fintech teste actuellement un compte bancaire « écolo », créé avec l'aide de la Nef, un organisme spécialiste de la finance éthique.

Près de 6 Français sur 10 « accordent de l'importance aux impacts environnementaux et sociaux dans leurs décisions de placements », d'après un sondage Ifop en date de septembre 2021 (1). Une opportunité qui n'a pas échappé à Lydia. Après avoir révolutionné le monde du paiement entre amis, la licorne française se positionne aujourd'hui sur la banque « verte ».

Le concept ? Donner du sens à votre épargne, à l'heure où l'empreinte carbone des 6 plus grandes banques françaises dépasse les 3,3 milliards de tonnes de CO2 par an. Soit 8 fois les émissions de la France, selon Oxfam. Et pour cause : plusieurs de ces établissements financent encore des projets polluants, notamment dans l'industrie charbonnière.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

7,90 euros par mois

Pour flécher votre épargne vers des projets éthiques et solidaires, Lydia s'est associée à la Nef (pour « Nouvelle Economie Fraternelle »), une coopérative bancaire qui s'est vu attribuer la note maximale (10/10) dans le baromètre Oxfam sur les actions des banques françaises face au changement climatique. « Pour 1 euro investi, la Nef émet 4 fois moins de CO2 que les banques françaises traditionnelles », proclame l'enseigne.

Baptisée « Lydia Vert », la nouvelle offre sera facturée 7,90 euros par mois. Elle comprend notamment un compte courant, une carte bancaire Visa à débit immédiat, des virements instantanés gratuits et l'accès à des cagnottes en ligne sans commission.

L'argent déposé sur votre compte Lydia sera confié à la Nef, pour que cette dernière finance des projets locaux, durables, et solidaires. Depuis sa création, en 1988, l'enseigne a déjà financé plus de 6 000 projets à impact positif. Elle gère aujourd'hui 700 millions d'euros d'épargne utile pour le compte de ses 80 000 clients.

Banque Populaire, Helios, OnlyOne... Les comptes bancaires verts sont-ils si écolo ?

Demande d'agrément

Petite subtilité : la Nef a le statut d'établissement de crédit et peut, depuis 2015, gérer les comptes de clients professionnels. En revanche, elle ne dispose pas encore des autorisations nécessaires pour proposer des comptes aux particuliers. Du moins pour l'instant, car l'enseigne a récemment déposé une demande d'agrément auprès de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), apprend-t-on dans Les Echos. La Nef espère obtenir le précieux sésame début 2023.

Pour contourner ce blocage, Lydia a ouvert son propre compte à la Nef. Et l'entreprise y placera un montant équivalent aux dépôts des clients de sa nouvelle offre. C'est « une tentative que nous pérenniserons si le succès commercial est au rendez-vous », explique Antoine Porte, cofondateur de Lydia, dans les colonnes des Echos.

Avec sa nouvelle offre de compte « écolo », Lydia espère convaincre quelques milliers d'utilisateurs. Toutefois, la jeune pousse n'est pas seule sur le coup. Depuis quelques mois, plusieurs banques mobiles se positionne sur le créneau de la banque verte, à l'image de Green-Got, Helios, et OnlyOne.

Banque verte, éthique ou solidaire : comparatif des offres

(1) Les Français et la finance responsable, Sondage Ifop pour le FIR.