Le Crédit Mutuel a vu son bénéfice net grimper de 11% en 2014, à 3,02 milliards d'euros, soutenu notamment par son activité d'assurance et par une baisse du coût du risque.

C'est le deuxième plus important bénéfice des groupes bancaires français, derrière Crédit Agricole (4,9 milliards) et devant Société Générale (2,69 milliards) et BNP Paribas, qui a vu ses résultats plombés par son amende américaine (157 millions d'euros). Crédit Mutuel affiche, en outre, une solidité financière renforcée, avec un ratio de fonds propres « dur » (apports des actionnaires et bénéfices mis en réserve rapportés aux crédits consentis) de 15,5%, selon les règles de Bâle III, soit un niveau parmi les plus élevés en Europe.

Dépôts des clients en hausse de 4,8%

Le produit net bancaire (PNB, équivalent du chiffre d'affaires) a progressé de 1,4%, à 15,4 milliards d'euros, profitant notamment de la forte activité de l'assurance, deuxième métier du groupe qui compte pour plus de 30% de son bénéfice. Le produit net bancaire d'assurance a progressé de 12,3%.

La banque de détail est restée stable (+0,1%), « en dépit des évolutions réglementaires », a souligné Alain Fradin, directeur général de la Caisse fédérale de Crédit Mutuel, lors d'une conférence de presse. Les dépôts des clients (305,2 milliards d'euros) ont grimpé de 4,8%, tirés par les dépôts à vue (+ 9,2 milliards d'euros) et les plans épargne logement (+10%), « illustrant ainsi la prudence et le comportement des ménages dans un contexte de taux bas », selon un communiqué. L'encours des crédits s'établit à 364,8 milliards d'euros, enregistrant une progression de 4,3%, le groupe revendiquant 17% de parts du marché des crédits des réseaux bancaires en France. M. Fradin a noté que plus de la moitié des encours de crédit étaient des prêts immobiliers.

L'an dernier, le coût du risque (provisions pour risque d'impayés) a baissé nettement de 23%, s'établissant à 1,04 milliard d'euros. Le groupe a également poursuivi son développement européen, notamment en Allemagne et au Portugal, et est désormais implanté dans treize pays.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Le dirigeant a aussi souligné que la diversification des métiers (téléphonie, télésurveillance) commençait à émerger dans les comptes. Interrogé sur les tensions avec Crédit Mutuel Arkéa, qui a saisi l'Autorité de la concurrence et la justice car il s'estime lésé au sein de la Confédération, le président Michel Lucas a dit rester « assez cool sur cette affaire ». « C'est au régulateur de faire appliquer les lois qui existent », a-t-il martelé. Il a également répété que la marque Crédit Mutuel appartenait à la Confédération.