Forte demande en Asie, crise sanitaire, opérations de maintenance qui affectent la production ... Le marché mondial du gaz est instable ces derniers mois. Par effet domino, chaque mois, le régulateur français annonce une hausse des tarifs réglementés amenés pourtant à disparaître en 2023. Et si pour faire baisser votre facture, les offres à prix fixe étaient la solution ?

Quelle parade à la hausse répétée des tarifs réglementés du gaz ? Rien qu'au 1er août 2021, les TRV hors taxe d’Engie vont grimper 5,3% par rapport au prix appliqué depuis le 1er juillet. Ce même jour, les tarifs avaient déjà bondi de près de 10%. Avec cette nouvelle hausse, les tarifs réglementés de vente de gaz hors taxes d’Engie ont augmenté de 6,5% depuis janvier 2019 et de 7,4% depuis janvier 2015. Surtout, si depuis 2007 le marché du gaz est ouvert à la concurrence, en 2023, le passage aux offres de marché sera obligatoire pour les clients individuels et les tarifs réglementés disparaîtront.

Selon la CRE, sur les 7,6 millions de consommateurs résidentiels disposant d’un contrat en offre de marché, sur un total de 10,7 millions de contrats, environ 5,5 millions ont souscrit une offre à prix fixe et ne sont donc pas concernés par les évolutions mensuelles du tarif réglementé. Une offre qui permet de la visiblité sur la facture annuelle et plus fiable sur le moyen ou long terme que les offfres variables et ses prix d'appel jusqu'à moins 13% qui servent souvent à appâter avant de repartir à la hausse comme pour l'électricité. En effet, le fournisseur est libre de modifier sa grille tarifaire comme bon lui semble, selon les fluctuations du marché.

En revanche, une offre à prix fixe fige le prix du megawattheure hors taxe est figé pendant 1, 2, 3 ou même 4 ans . Le coût final intégre de son côté l'abonnement et les taxes.

Comments se calcule le prix réglementé du gaz ?

Tarif réglementé ne veut pas dire tarif unique. Il existe en fait plusieurs niveaux de prix du kilowattheure (kWh) pour le TRV du gaz naturel. Tout d’abord, la France est divisée en 6 zones tarifaires (à titre d’exemple, Lille, Lyon ou Nantes sont en zone 1 – la moins chère –, Paris, Limoges ou Toulon en zone 2, Chamonix ou Beaumont en zone 6 – la plus chère). Ces répartitions géographiques ont été faites en fonction de la distance entre le centre de stockage de gaz le plus proche et le lieu final de consommation. Acheminer du gaz sur 20 ou sur 100 kilomètres n’a pas le même coût pour les gestionnaires de réseau (GRTgaz, Terega et GRDF) et cela se répercute dans la facture établie par votre fournisseur. Ensuite, au sein d’une même zone, le tarif de vente du gaz naturel est différent selon votre niveau de consommation.

Le TRV est calculé pour couvrir les coûts d'approvisionnement (les dépenses que facturent les producteurs de gaz auprès de qui la France se fournit : prospection, extraction des gisements, transport jusqu’à nos frontières), les coûts de transport, stockage et distribution à l’intérieur de notre pays, et le coût de la gestion de la clientèle.

Votre fournisseur de tarifs réglementés (Engie ou les entreprises locales de distribution), vous fera également payer plusieurs taxes : la Taxe Intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN), la Contribution tarifaire d’acheminement (CTA) et la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Ces taxes s'appliquent de la même façon pour les offres de marché.

Gaz : consultez le comparateur de notre partenaire

Quel gain avec les offres fixes ?

Vous pouvez d'abord comparer les offres avec votre facture annuelle. Selon le comparateur LeLynx, les Français dépensent en moyenne 1 495 euros par an pour les factures énergétiques. Pis, en un an, les petits consommateurs de gaz ont vu leurs factures exploser de 22%. Pour les ménages utilisant cette énergie pour leur chauffage et leur ballon d’eau chaude la hausse est même de 33% selon le comparateur d’énergie BeMove. Pour une étude plus appronfondie, la CRE publie deux fois par an un palmarès des offres de marché - fixes et variables - mise en parallèle des tarifs réglementés du gaz sur la base de deux profil type.

Un client type au tarif réglementé Base d’Engie avec une consommation annuelle de 750 kWh (usage cuisson). Il dépense 159 euros par an, en hausse de 17 euros sur 6 ans.

Les meilleurs contrats fixes promettent un gain de 9 euros pour un prix garanti sur un an par rapport aux tarifs réglementés. Au total, six offres sont plus avantageuses que les TRV. Cdiscount énergie propose notamment un contrat où le prix du gaz est fixé pour deux ans et un gain à l'instant T de deux euros. Par contre pour 9 et 11 euros supplémentaires par an par rapport aux TRV, Engie propose deux contrats fixe garantis pendant 4 ans. Sur le long terme, dans la situation actuelle, ce pari pourrait s'avérer gagnant. Dans la même veine, Vattenfall, entreprise publique suédoise, propose un prix en hausse de 7 euros mais figé 3 ans. Enfin, aucune offre verte n'est en mesure, pour le moment de rivaliser.

A titre de comparaison, le gain sur une offre variable est lui de 9 euros par an au maximum, deux euros en cas de souscription à un contrat vert (Total Direct Energie).

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Un client type au tarif B1 (niveau 2) avec une consommation annuelle de 17 000 kWh (usage chauffage) est lui facturé 1 131 euros par an, un montant en baisse de 100 euros sur six ans.

Dans ce cas de figure, la CRE recense donc 16 offres fixes plus avantageuses que les tarifs réglementés pour un gain compris entre 142 euros (Dyneff, 100% Online 12 mois) et ... 1 euro par an. Dans cette liste on note Avantage Gaz connecté d'EDF, garanti 4 ans pour un gain de 20 euros par an ou encore les offres de Vattenfall ou Engie sur des temps longs compris entre 36 et 48 mois. Les fournisseurs Eni, souvent critiqué par le médiateur de l'énergie pour ses pratiques commerciales, ou Iberdrola s'invitent dans la liste pour des contrats fixe sur 12 mois. Enfin, aucune offre verte n'est plus interressante en fixe. Elles sont comprises entre 38 et 267 euros supplémentaires par an.

Le gain maximum par rapport aux TRV est de149 euros du côté des offres variables.

TRV, fixe, variable... Et si je me trompe de contrat ?

Comme pour les TRV ou les offres à prix varibale, les offres de gaz à prix fixe n’engagent que les fournisseurs et les clients restent libres de résilier leur contrat quand ils le souhaitent. Libre à vous de changer suivant les variations de prix au bout de 12, 24, 36 ou 48 mois. Vous êtes aussi libre de changer à tout moment !

Rien n'est plus simple. Le nouvel opérateur s’occupe de tout. Il ne faut donc pas hésiter à régulièrement mettre en concurrence les différents fournisseurs afin de profiter en permanence des rabais pour les nouveaux clients. La démarche est rapide, peut se faire entièrement en ligne, et nécessite seulement de disposer de son point de comptage et d'estimation (PCE), rappelé sur l’ensemble de vos factures de gaz. Ce numéro à 14 chiffres identifie le lieu de livraison et de consommation du gaz naturel et vous sera demandé au moment de la souscription du nouveau contrat.

Gaz : que se passe-t-il en 2023 ?

Les tarifs réglementés vont disparaître. Vous devrez alors souscrire, comme plus de 7 millions de foyers, à une offre de marché. Celle-ci peut être proposée par EDF, Engie ou tout autre fournisseur alternatif. D'ici cette échéance, si vous quittez les TRV, vous ne pourrez plus faire marche arrière. Ce n'est plus possible depuis le 20 novembre 2019. Engie ne le propose plus à la vente.