BNP Paribas serait sur le point de mettre la main sur l’organisme de crédit Floa Bank. En parallèle, le groupe lorgnerait aussi sur Orange Bank qui se cherche un nouvel actionnaire.

Après plusieurs mois de suspens, Floa Bank (ex-Banque Casino) pourrait avoir trouvé chaussure à son pied. Et le mocassin choisi serait de couleur verte avec des étoiles ! En effet, selon Les Echos, BNP Paribas va remettre ce lundi 29 mars une proposition finale pour racheter au moins 50% des parts de Floa Bank, ce spécialiste du prêt à la consommation et des facilités de paiement qui revendique 3 millions de clients. « La banque est clairement entrée dans une stratégie de contrôle, d'accélération des synergies et d'intégration totale », explique un proche du dossier au média économique.

Dans le détail, co-détenue actuellement par le Crédit Mutuel Alliance Fédérale et le groupe Casino, Floa Bank cherche un repreneur essentiellement pour les parts du Crédit Mutuel. Les vendeurs espèrent récupérer 200 millions d’euros en cédant l’ex-Banque Casino, apprenait-on en décembre dernier. De plus, jusqu’alors, d’autres établissements lorgnaient également sur l’activité de Floa Bank, dont Santander et La Banque Postale. Si la banque espagnole semble avoir quitté la table des négociations, La Banque Postale resterait intéressée, à en croire Les Echos.

Lire aussi : N26, Nickel, AXA Banque… Des offres bancaires menacées ?

BNP Paribas, poids lourd des enseignes sans agence

Mais l’appétit de BNP Paribas pour les fintechs en vente pourrait ne pas s’arrêter avec Floa Bank. En effet, comme le rapportait mi-mars BFM Business, BNP Paribas serait l’un des favoris pour remplacer Groupama au capital d’Orange Bank. L’assureur, éprouvé notamment par les quelques 650 millions d’euros de pertes accumulées, souhaite se désengager et céder les 22% que Groupama détient toujours dans la banque en ligne d’Orange. Et l’acquéreur pourrait donc bien être BNP Paribas. D’après Les Echos, la banque doit adresser une première offre dans les prochains jours, à titre indicatif.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Si la transaction va au bout, BNP Paribas continuerait à se renforcer sur le secteur de la banque sans agence. A l’été 2017, BNP Paribas avait marqué les esprits en rachetant Nickel. Depuis, le nombre de comptes Nickel ouverts a été multiplié par 3, passant de 630 000 au moment du rachat à 1,9 million à fin 2020. Rappelons également que BNP Paribas se cache aussi derrière la banque en ligne Hello Bank aux plus de 600 000 clients français et 2,9 millions en Europe. En revanche, la banque de la rue d’Antin n’a pas encore investi le segment de la néobanque pour les pros. Orange Bank ayant début janvier mis la main sur Anytime, qui dispose d’une gamme de comptes professionnels, ce serait chose faite.

En savoir plus sur Floa Bank et Orange Bank