Orange Bank, filiale bancaire de l'opérateur télécoms Orange, a annoncé mercredi l'acquisition de la néobanque Anytime en vue de prendre pied sur le marché des professionnels et des entreprises.

Lancée en 2014, Anytime propose des comptes pro, ainsi que des solutions de paiement et de gestion des notes de frais pour répondre aux besoins des TPE/PME. La néobanque assure être rentable depuis 2018. Filiale à 100% d'Orange Bank, Anytime bénéficiera « de l'image de marque d'Orange auprès des clients TPE/PME pour accélérer son développement commercial et enrichir les solutions qu'elle propose aux professionnels », explique l'opérateur dans un communiqué, qui ne donne aucune information sur les conditions financières de cette acquisition.

La marque Anytime ne va donc pas disparaître : la maison-mère y accolle désormais le sous-titre « an Orange Bank company » dans le logo de la néobanque pour professionnels. Dans un premier temps, la distribution de l'offre Anytime se fera toujours à 100% sur Internet, avec une souscription exclusivement sur le site Anytime et via l'appli mobile. Dans un second temps, sans qu'Orange Bank ne précise le calendrier dans son communiqué, la distribution d'Anytime sera expérimentée dans les boutiques d'Orange, ou via les canaux dédiés aux pros de l'opérateur téléphonique.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

De son côté, Orange Bank, lancée fin 2017, va pouvoir poursuivre « sa stratégie de développement auprès d'une clientèle proche de celle de l'opérateur télécoms » grâce à cette opération, assure le groupe. « Orange sert aujourd'hui plusieurs millions de clients professionnels en France potentiellement intéressés par les produits d'Anytime : créateurs d'entreprises, freelance, indépendants et TPE/PME. La distribution à terme des offres d'Anytime par Orange lui permettra d'accompagner ses clients professionnels dans leurs besoins financiers et d'outils de gestion numériques », explique-t-il.

Voir notre comparatif des comptes pro et pour auto-entrepreneurs