Le bonus écologique versé pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride reste à 6 000 euros maximum jusqu'à la fin de l'année 2022. Il devait initialement passer à 5 000 euros au 1er juillet prochain.

C'est un coup de pouce inattendu : le bonus écologique versé pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride reste à 6 000 euros maximum jusqu'à la fin de l'année 2022. Il devait initialement passer à 5 000 euros au 1er juillet prochain. « Il faut accompagner nos compatriotes, beaucoup d'entre eux ne peuvent pas se payer un véhicule électrique » a justifié le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur CNews ce mercredi. Bercy travaille actuellement à la rédaction du décret qui validera cette annonce.

Pendant la présidentielle, Emmanuel Macron a proposé de mettre en place un système de leasing - soit une location avec option d'achat souscrite soit auprès du constructeur, soit directement avec l'Etat - pour ce type de véhicule dès 100 euros par mois. La ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, en avait ensuite précisé les contours, une fois le chef de l'Etat réélu : « Ceux pour qui le véhicule est un outil de travail, je pense aux infirmières libérales par exemple, (...) et ceux qui n'ont pas les moyens de passer à un véhicule propre parce qu'il est trop cher aujourd'hui sur le marché. » L'objectif est de louer environ 100 000 véhicules sur un an.

430 000 bonus écologioques entre 2017 et 2022

Au cours du quinquennat précédent, quelque 430 000 bonus écologiques ont été distribués, selon le ministère de la Transition écologique. L'an passé, la part de marché des véhicules hybrides est montée à 25,8% (+11 points) en France et celle des véhicules électriques à 9,8% (+3,1 points), alors que les véhicules diesel ont vu leur part baisser de 9,5 points par rapport à l'année précédente, à 21,1%. Au total, 786 274 véhicules électriques et hybrides rechargeables circulent sur le sol français selon le ministère de l'Ecologie.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Outre son prix d'achat, la voiture électrique est aussi plus onéreuse à assurer. La prime d'une Renault Zoé, une des voitures électriques les plus populaires, coûte près de deux fois plus cher qu'une Clio : au moins 525 euros par an en tous risques pour la première, contre 280 euros pour la seconde, selon des données fournies par Lesfurets.com en 2021.

Crédit auto : Le comparatif des meilleures offres en ligne