Red by SFR a informé ses clients d'une hausse du montant mensuel de leur forfait de trois euros en se basant sur un article du code de la consommation. Si vous n'êtes pas satisfait, vous n'avez pas d'autre option que de résilier votre contrat avec l'opérateur.

Un simple mail comme chacun en reçoit beaucoup chaque jour. SFR a prévenu plusieurs milliers de ses clients Red by SFR, sa filiale mobile sans engagement et moins chère, que leur forfait allait augmenter de 3 euros par mois contre une hausse de la quantité de data disponible. Par contre, impossible de refuser cette « offre », sauf à résilier son abonnement. Et selon Que Choisir qui rapporte cette augmentation, cette pratique est chez SFR « une fâcheuse habitude ».

« Contrairement à ce qu’essaie de faire croire SFR, il ne s’agit en aucun cas d’un geste commercial. (...) Il y a un an, l’opérateur avait augmenté les tarifs de certains de ses forfaits mobiles et ADSL vendus sous la marque SFR. Quelque temps après, il avait tenté d’imposer à ses clients fixes une option cybersécurité payante. À chaque fois, les clients avaient la possibilité de conserver leur offre. Mais cette fois, il n’en est rien. Les abonnés concernés n’ont le choix qu’entre deux solutions : accepter ou résilier », écrit aussi le site de l'association de défense des consommateurs.

Banque pour les jeunes : comparatif des offres pour les étudiants et jeunes actifs

Cette façon de procéder est néanmoins légale. L'article L. 224-33 du code de la consommation autorise ces pratiques tant que l'information est communiquée entre 4 et 1 mois avant la hausse du tarif pour que le client puisse résilier.