Pas de panique ! Logiquement, tout est prérempli. Mais n'oubliez pas de vérifier que la case 2CK est dûment complétée : il s'agit de l'impôt payé à la source sur vos intérêts bancaires ou autres revenus de placement. A l'image du prélèvement à la source ponctionné en 2020 sur vos revenus d'activité, cette case doit être remplie sur votre déclaration d'impôt pour que le fisc puisse déduire cet acompte fiscal du montant à payer.

Deux questions pour savoir si vous êtes concerné ou non par la case 2CK. La première : avez-vous perçu des dividendes ou des intérêts de produits d’épargne fiscalisés en 2020 ? La seconde : avez-vous fait la démarche de demander la dispense de prélèvement fiscal ? Si vous répondez par oui puis par non alors penchez vous sur la ligne 2CK de la déclaration de revenus. Résumons, sans vous embrouiller : la case 2CK doit faire apparaître un montant si vous percevez des intérêts bancaires et que l'impôt sur le revenu y a été prélevé à la source.

Mémo de fiscalité bancaire. Depuis l'entrée en vigueur de la « flat tax » vos revenus de placement sont tous soumis au même prélèvement : 30% dont 17,2% de cotisations sociales et 12,8% d'impôt sur le revenu. La flat tax est ponctionnée à la source : ainsi pour 100 euros d'intérêts annuels 2020 sur vos produits bancaires fiscalisés, 30 euros vous sont prélevés fin décembre 2020 (17,20 euros de cotisations sociales et 12,80 euros d'impôt sur le revenu). Pour l'impôt sur le revenu, ce prélèvement forfaitaire est ensuite ajusté lors de la déclaration 2021.

La case 2CK est préremplie

La case 2CK sert à renseigner ce qui a déjà été prélevé à la source. Pas moins de 10 millions de foyers fiscaux la remplissent chaque année ! Logiquement, ce montant est prérempli : vous n'avez rien à faire, uniquement à vérifier que les chiffres sont corrects.

Pour vous y retrouver, chacune des banques et autres établissements qui a effectué ce prélèvement pour le compte du Trésor public doit vous envoyer un imprimé fiscal unique (IFU), où elle récapitule ces informations qui sont également transmises au fisc. Les mêmes chiffres doivent donc en théorie se retrouver sur votre relevé de compte bancaire, sur l'IFU et sur votre déclaration préremplie.

Lire aussi : Imprimé fiscal unique (IFU) : qui, quoi, quand ?

Un exemple. Pour 200 euros de produits de placements à revenu fixe (1) et 100 euros de revenus d'actions de société ou de parts sociales, le fisc a directement prélevé 25,60 euros sur les intérêts et 12,80 euros sur les dividendes. Sur la déclaration, ces montants sont rappelés à la ligne 2CK : « Prélèvement forfaitaire libératoire déjà versé ». La case 2CK doit alors indiquer 38 euros.

Si jamais vous avez réclamé une dispense de prélèvement en 2019 - démarche oubliée par bon nombre de contribuables (2) - la ligne reste vide.

Lire aussi : 2OP, la case spéciale pour choisir entre flat tax et imposition au barème

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Un crédit d’impôt perdu en cas d'oubli

Le montant renseigné à la case 2CK va apparaître dans le récapitulatif en fin de déclaration sous la formule « Crédit prélèvement forfaitaire sur dividendes et intérêts 2020 ». Pourquoi « crédit » ? Car la flat tax prélevée à la source est un acompte prélevé à la source sur vos revenus de placement. Le Trésor public calcule vos revenus imposables en intégrant les intérêts et dividendes bruts perçus en 2020. Mais comme vous avez déjà payé une partie de l'impôt, ce montant est soustrait de votre impôt à payer en 2021. Et dans le cas où l'acompte dépasse la somme due, le solde vous sera restitué par l'administration fiscale.

Si jamais vous laissez cette case vide alors que vous avez été prélevé à la source sur vos intérêts annuels ou vos dividendes, alors vous allez payer la flat tax de 12,80% en double : à la source courant 2020 et dans votre solde d'impôt en 2021. A nouveau, pas de panique : le cas de l'oubli de la case 2CK est nécessairement lié à une erreur de transmission entre votre banque et le Trésor public. Présent sur l'IFU, ce montant est mécaniquement prérempli en case 2CK, sauf si la banque l'a omis dans son IFU. Payer la flat tax en double à cause de la ligne 2CK est donc rarissime.

Exonération du Livret A, LEP, LDD...

Les revenus des produits de l’épargne réglementée, pour les plus connus le Livret A, le LEP, le LDD, le CEL et le Livret Jeune, ne sont pas soumis à l'impôt. Les intérêts ne font donc évidemment pas l’objet d’un prélèvement fiscal. La logique est la même pour les « vieux » Plan épargne logement (PEL) jusqu'à leur 12e anniversaire.

Livret, PEL et CEL : comment déclarer vos intérêts aux impôts en 2021

Le Plan d’épargne en actions (PEA) offre lui aussi une exonération fiscale, sous conditions. Les dividendes d’actions perçus dans ce cadre n’ont ainsi pas être déclarés.

Lire aussi : Comment déclarer vos dividendes en 2021

Votre date limite est dépassée ? Si jamais vous vous apercevez d'une erreur dans votre déclaration (comme une case 2CK vide alors qu'elle devrait être remplie) vous pouvez toujours corriger votre déclaration en ligne.

(1) Figurent dans la catégorie des placements à revenu fixe les livrets bancaires, les comptes à terme, les Plans épargne logement de plus de 12 ans, les produits d’obligations et emprunts d’Etat, etc.

(2) Concernant la dispense d’acompte sur les intérêts ou dividendes 2020, la demande devait être envoyée à l’automne 2019, ou au moment de l’ouverture du produit, pour qu’elle puisse être prise en compte. Pour les intérêts, la dispense concerne les personnes seules dont le revenu fiscal de référence (RFR) est inférieur à 25 000 euros, et 50 000 euros en cas d’imposition commune.