Dans quelle tranche du barème de l'impôt sur le revenu figurez-vous ? La réponse à cette question vous permet de connaître votre taux marginal d'imposition ou TMI, un taux important en particulier dans une démarche de défiscalisation. Connaître votre TMI permet en effet de cerner l'intérêt, ou non, de certains placements et autres dispositifs offrant un avantage fiscal.

Quelles sont les tranches de l’impôt sur le revenu ?

Le principe de base de l’impôt sur le revenu est la progressivité : plus vous gagnez, plus vous payez d’impôts. Selon votre niveau de revenus, et selon la composition de votre foyer, vous figurez soit dans la tranche à 0% (non imposable), soit dans la tranche à 11%, soit dans celles à 30%, 41% ou 45%.

Voici le barème prévu pour l’impôt à payer en 2021 sur la base des revenus 2020. C'est ce barème qui va vous permettre de déterminer votre taux marginal d'imposition (TMI).

Tranche de revenu par part fiscaleTaux applicable pour la tranche
jusqu'à 10 084 €0%
de 10 084 à 25 710 €11%
de 25 710 à 73 516 €30%
de 73 516 à 158 122 €41%
plus de 158 122 €45%

A savoir : la dernière réforme du barème de l’impôt sur le revenu date de janvier 2020. Le taux de la première tranche a été diminué, de 14% à 11%, et les seuils ont été modifiés pour modérer l’imposition des classes moyennes.

Comment l’impôt sur le revenu est-il calculé ?

Les seuils du tableau ci-dessus s’appliquent pour une part fiscale, c'est-à-dire pour un foyer avec une personne seule. Ce barème est un élément fondamental du calcul de l'impôt sur le revenu mais il n'est pas le seul critère de calcul. Outre les crédits, réductions ou autres abattements fiscaux, les deux éléments de base du calcul de l'impôt sont donc le barème, d'une part, et le quotient familial d'autre part. Ainsi les seuils du barème ci-dessus s'appliquent tels quels à un célibataire, mais pas pour un couple ou un foyer avec des enfants.

Pour déterminer le taux marginal d’imposition (TMI), il faut comprendre le fonctionnement global du barème et du quotient familial. Voici deux exemples simplifiés pour illustrer l’application des tranches d’imposition.

Exemple 1 - Célibataire sans enfant

Ce contribuable déclare 30 000 € de revenus d’activités pour l’année 2020.

Tout d’abord, le fisc applique automatiquement un abattement forfaitaire de 10% pour les frais professionnels, si ce célibataire n'a pas opté pour la déduction de ses frais réels. Le revenu net imposable est de 27 000 €.

Pour une seule part fiscale, le barème s’applique ainsi :

  • 0% jusqu’à 10 084 € = 0 €
  • 11% jusqu’à 25 710 € (soit 15 626 € à 11%) = 1 719 €
  • 30% sur les sommes restantes jusqu’à 27 000 € (soit 1 290 €) = 387 €
  • Impôt 2021 sur les revenus 2020 : 2 106 €

Exemple 2 – Couple avec deux enfants

Ce couple déclare 32 000 € de revenus d’activités chacun, donc 64 000 €, pour l’année 2020.

Première étape : le fisc applique l’abattement forfaitaire de 10% pour les frais professionnels. Le revenu net imposable est de 57 600 €.

Deuxième étape : le quotient familial. Avec 3 parts fiscales, les revenus de ce foyer soumis au barème progressif sont de 19 200 € (57 600 / 3).

Troisième étape : le barème s’applique à ces 19 200 € :

  • 0% jusqu’à 10 084 € = 0 €
  • 11% jusqu’à 19 200 € (soit 9 116 € à 11%) = 1 002,76 €

Quatrième étape : le résultat est multiplié par le nombre de parts du foyer, donc 3 pour ce couple.

  • Impôt 2021 sur les revenus 2020 : 3 008 €

Qu’est-ce qu’un taux marginal d’imposition ?

Le TMI, pour taux marginal d’imposition ou tranche marginale d’imposition, désigne uniquement le taux s’appliquant à la dernière tranche de vos revenus. Le TMI d’un foyer imposé est ainsi nécessairement de 11%, 30%, 41% ou 45%.

Il ne faut pas confondre le TMI avec le « taux moyen d’imposition » ou avec le « taux prélèvement à la source », qui correspondent l’un et l’autre à un taux concernant l’ensemble de vos revenus.

Exemple 1 – Célibataire sans enfant

Le contribuable cité plus haut affiche un TMI de 30%, car la part supérieure de ses revenus est imposée à 30%. Cependant son taux moyen d’imposition (proche voire similaire au taux de prélèvement à la source) est légèrement inférieur à 8%.

Exemple 2 – Couple avec deux enfants

Le couple cité plus haut affiche un TMI de 11%, car la part supérieure de ses revenus est imposée à 11%. Cependant leur taux moyen d’imposition est d’environ 5%.

A quoi sert le TMI ?

Connaître son TMI est surtout utile dans une logique de défiscalisation. Cela vous permet de jauger l’intérêt (ou non) d’un placement destiné à réduire votre impôt sur le revenu. Pour tous les dispositifs destinés à réduire votre revenu imposable (déficit foncier, épargne retraite…), la « rentabilité fiscale » va dépendre de votre tranche marginale d’imposition. L’impact du rattachement fiscal d’enfants majeurs va aussi dépendre en partie de votre TMI.

Par exemple, si vous versez 10 000 euros sur un Plan d’épargne retraite (PER) individuel, le « gain fiscal » dépend uniquement de votre TMI. Schématiquement, la déduction fiscale du versement sur un PER ne vous permettra d’économiser que 1 100 euros d’impôt l’année suivante si votre TMI est de 11% ; alors qu’il vous permettra d’économiser 4 500 euros d’impôt si votre TMI est de 45%.

Comment calculer votre TMI ?

La Direction générale des finances publiques (DGFiP) axe désormais sa communication sur le taux de prélèvement à la source, et le TMI ne figure plus sur les avis d’impôt sur le revenu.

Il apparaît toutefois encore dans la documentation fiscale sur le simulateur public de l’impôt sur le revenu. Vous pouvez aussi obtenir votre TMI en utilisant la calculatrice d’impôt sur les placements de MoneyVox.

© MoneyVox 2020-2021 / Benoît Léty / Page mise à jour le / Droits réservés