Plus de 5.800 actes d'incivilité de la part des clients, allant de l'insulte aux agressions, ont été signalés par le personnel des banques en 2015, un chiffre stable sur un an mais qui ne représente que « la partie émergée de l'iceberg », selon FO.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

La fédération FO des banques évoque un total de « 5.836 (incivilités) sur tout le territoire », dont 45% relèvent d'insultes et injures. Pour l'année 2015, 27 agressions physiques graves et 233 plaintes déposées sont recensées. Mais ces chiffres, tirés des déclarations remplies par les salariés, ne correspondent qu'à « un tiers seulement des incivilités réellement vécues », estime le représentant de FO-Banques, Sébastien Busiris.

Ce n'est que « la partie émergée de l'iceberg », car « bien souvent les salariés ne déclarent pas une insulte » ou, parfois, « la direction les dissuade » de le faire, poursuit-il, interrogé par l'AFP. Dans un communiqué, Force ouvrière appelle les banques à agir, jugeant que « nombre de ces incivilités sont liées à des éléments sur lesquels les directions peuvent et doivent agir ». Le syndicat pointe ainsi « le manque d'effectifs dans les points de vente », conduisant à des temps d'attente « trop longs » pour la clientèle, ainsi que « l'augmentation de certains tarifs bancaires ».