L'agence de notation Fitch a, dans le sillage de la dégradation de la France, abaissé mercredi les notes de solvabilité de Crédit Agricole, Société Générale, BPCE, Dexia Crédit Local, La Banque Postale et la Caisse des Dépôts (CDC).

Les banques Crédit Agricole, Société Générale, BPCE et Dexia Credit Local (DCL) ont vu la note attribuée à leur dette à long terme baisser d'un cran à A, contre A+ auparavant. La Banque Postale est passée à A+, contre AA-. La Caisse des Dépôts (CDC) voit sa note baisser d'un cran à AA+, tout comme le Crédit municipal de Paris (AA) et la Société de Financement Local (Sfil) (AA). Les établissements publics et para-publics voient mécaniquement leurs notes diminuer quand celle de l'Etat baisse.

En revanche, les notes de BNP Paribas, Crédit Mutuel-CIC et Banque Fédérative du Crédit Mutuel restent inchangées. La perspective associée à toutes ces notes est « stable », ce qui signifie que Fitch n'envisage pas de changer son évaluation à moyen terme.

« L'abaissement de la note de la France à AA+ signifie que Fitch considère que la capacité de l'Etat à soutenir les banques françaises a légèrement diminué », indique l'agence dans un communiqué. Pour la Banque Postale, la baisse de note est liée à celle du groupe La Poste (AA-).

La France a perdu son dernier triple A, celui que lui attribuait l'agence Fitch Ratings, vendredi dernier. Elle est désormais notée « AA+ », soit la deuxième meilleure note dans l'échelle d'évaluation de la troisième agence de notation mondiale.

Comparatif des offres des cartes bancaires pour un voyage à l'étranger

L'agence a également annoncé avoir dégradé les notes de trois collectivités locales majeures : les régions Rhône-Alpes et Île-de-France, ainsi que la ville de Paris, notées désormais AA+, avec perspective « stable ».