L'image des banques se redresse. Après un printemps difficile, les 10 principales marques du secteur s'affichent en hausse dans le baromètre Posternak-Ifop. La mal-aimée Banque Postale, notamment, se refait une santé.

Aucune hausse et des baisses franches, surtout, pour le Crédit Mutuel (-3 points) ou la Banque Postale (-4) : en juin dernier, la précédente vague du baromètre Posternak-Ifop de l'image des grandes entreprises françaises avait été cruelle pour le secteur bancaire. Une contre-performance interprétée comme une conséquence du retour de l'inflation et d'un stress financier pour les ménages.

La Banque Postale, Boursorama, Crédit Mutuel : l'inflation fait chuter l'image des banques

Trois mois plus tard, les Français semblent avoir digéré la mauvaise nouvelle, ou en tout cas cessé d'en rendre leurs banques responsables. « Après avoir perdu 3 points au second trimestre, le secteur bancaire refait le chemin perdu », constate Claude Posternak, fondateur du baromètre. « Crédit Mutuel (+3), le leader, retrouve le top 10 des entreprises préférées des Français et creuse l'écart avec le Crédit Agricole (+1) qui partage sa seconde place avec Caisse d'Epargne (+6). » Deux autres marques se distinguent : la Banque Populaire (+6) et la mal-aimée Banque Postale (+6), toujours en queue de peloton, mais qui prend ses distances avec LCL, bon dernier.

BanquesPointsProgression
1. Crédit Mutuel49+3
2. Crédit Agricole41+1
2. Caisse d'Epargne41+6
4. Banque Populaire39+6
5. CIC33+5
6. Boursorama23+4
6. Société Générale23+5
8. BNP Paribas21+2
9. La Banque Postale20+6
10. LCL15+2

Source : Baromètre Posternak-Ifop, réalisé du 1er au 2 septembre 2022 sur un échantillon national représentatif de 1 002 Français âgés de 18 ans et plus. L'indice d'image correspond à la différence entre le % des interviewés déclarant avoir une bonne image et le % des interviewés déclarant avoir une mauvaise image de l'entreprise.

L'évolution d'ensemble du secteur bancaire ressemble à celle d'un autre secteur également malmené, car en première ligne de la hausse des prix : celui de l'énergie. « Que ce soit l'électricité, le gaz ou l'essence, les entreprises de l'énergie ont été les plus impactées par le retour violent de l'inflation. Après avoir connu une baisse de 11 points au second trimestre, EDF en reprend 7 suivis par Engie (+6) et TotalEnergies (+6) », commente Claude Posternak.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Les industries favorites des Français ne changent pas : l'automobile et la grande distribution. Peugeot reste ainsi la marque préférée des Français, devant Leclerc, Michelin, Intermarché et Citroën.

Le classement des banques les moins chères au 1er octobre 2022