Faire une division. Saisir l'impact de l'inflation. Comprendre les agios. Calculer les intérêts touchés sur un Livret A. C'est ce type de connaissances économiques vues par la Banque de France comme « de base » que l'institution teste chaque année auprès d'un panel de Français. Certaines notions sont mal connues par le grand public. Et vous, êtes-vous incollable ?

Quel est le niveau de culture financière des Français ? La Banque de France tente chaque année de répondre à cette question dans son enquête annuelle sur la culture financière du grand public (1). A chaque édition, le premier constat est le même, celui d'un jugement sévère des Français envers eux-mêmes : « 69% des Français jugent leurs connaissances moyennes ou faibles sur les questions financières. Ce score est en amélioration par rapport à la précédente enquête menée en 2018 (77%) », explique la Banque de France dans un communiqué diffusé ce lundi 13 décembre. Et ce même si le verdict 2021 n'est pas si mauvais : « Les Français possèdent une culture financière similaire à la moyenne de l'OCDE ».

Cette étude annuelle intègre notamment un quiz financier sur des notions dites « de base ». Et vous, saurez-vous y répondre sans erreur ? Voici les 8 questions de la Banque de France, leurs réponses, et le pourcentage de bonnes réponses obtenues par les Français interrogés.

Question 1, la division : « Imaginez que 5 amis reçoivent un don de 1 000 euros. S'ils partagent équitablement cette somme, combien chaque ami recevra-t-il ? »

Réponse : 200 euros. A cette question, 72% des 2 150 personnes interrogées ont répondu correctement.

Question 2, l'inflation : « Maintenant, imaginez que ces amis doivent attendre un an pour toucher leur part des 1 000 euros et que le taux d'inflation se situe à 2%. Dans un an, seront-ils en mesure d'acheter... »

Réponse : « moins qu'aujourd'hui », réponse cochée par 40% des sondés seulement, 16% ayant répondu « cela dépend de ce qu'ils veulent acheter », réponse aussi acceptée par la Banque de France.

Question 3, les intérêts de prêt : « Vous prêtez 25 euros à un ami un soir et il vous rend 25 euros le lendemain. Quel intérêt a-t-il payé pour ce prêt ? »

Réponse : 0 euro. A ce calcul relativement simple, CSA et la Banque de France ont cette année obtenu 78% de bonnes réponses. En précisant : « Les plus de 45 ans sont ceux qui maîtrisent le mieux la notion d'intérêt du prêt. »

Question 4, taux d'intérêt : « Supposons que vous déposiez 100 euros sur un compte d'épargne sans frais offrant un taux d'intérêt garanti de 2% par an. Combien y aura-t-il dessus à la fin de la première année, une fois les intérêts crédités ? »

Réponse : 102 euros. Un peu plus de la moitié du panel a répondu correctement, 53% très exactement, 15% s'est trompé et un tiers des sondés a donné sa langue au chat...

Livret A : 1 000 euros, ça fait combien d'intérêts en un an ?

Question 5, taux d'intérêt (bis). « Quelle somme y aurait-il sur le compte au bout de 5 ans ? Y aurait-il... »

Réponse : plus de 110 euros. Seuls 42% des personnes interrogées ont répondu correctement à cette question, l'erreur la plus courante (25%) étant de répondre « 110 euros exactement » en oubliant donc le principe de la capitalisation annuelle des intérêts sur un livret d'épargne. Le degré de connaissance financière, sur ce point, est selon la Banque de France correlé au niveau de diplôme des personnes interrogées.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Question 6, taux du Livret A. « Savez-vous quel est, aujourd'hui, le taux d'intérêt annuel du Livret A ? »

Réponse : 0,5%. Moins d'un tiers des Français interrogés (31% précisément) ont spontanément livré la bonne réponse. 27% sous-estime son rendement, à 0,25%, 16% sont restés au taux de 0,75% qui était la rémunération du Livret A jusqu'en janvier 2020, d'autres sur-estiment assez nettement et 18% « ne savent pas ».

Livret A : le taux augmentera au 1er février 2022, promet Bruno Le Maire

Question 7, découvert bancaire. « Selon vous, qu'est-ce que sont les agios ? »

Réponse : « les intérêts perçus par la banque quand un compte est à découvert ». Ça, 70% des Français interrogés le savent, une minorité répondant ne pas savoir ou qu'il s'agit des « frais de fonctionnement annuel d'un compte bancaire », ce qui correspondrait plus aux frais de tenue de compte.

Question 8, crédit renouvelable. « Selon vous, qu'est-ce qu'un crédit renouvelable ? »

Réponse : « Un crédit qui se renouvelle automatiquement tous les mois ». A cette question, pour laquelle la Banque de France et l'institut CSA proposaient quatre réponses possibles, seuls 50% des personnes interrogées ont répondu correctement, plus de 20% reconnaissant n'avoir aucune idée de ce à quoi correspond ce type de crédit.

Crédit renouvelable : comment déjouer les pièges des établissements de prêts

Les Français veulent plus d'informations « fiables et neutres »

La Banque de France souligne que le niveau de connaissance financière des Français évolue très peu au fil des années, avec une forte inégalité selon le profil des personnes interrogées : « Les hommes, les moins de 34 ans et les CSP+ semblent se sentir plus à l'aise avec ces sujets. »

Or, comme le souligne l'institution, une compréhension minimale de notions financières « de base » permet souvent d'éviter arnaques ou incompréhensions. La Banque de France en profite pour appeler de ses vœux un renforcement de la pédagogie financière envers le grand public : « Des marges de progrès sont donc encore significatives, en particulier selon l'âge et les attentes des Français restent fortes : 41% ont le sentiment de ne pas disposer d'informations suffisamment fiables et neutres pour gérer efficacement leur budget et 80% considèrent qu'une éducation financière est nécessaire à l'école. »

(1) Enquête réalisée en juin 2021 par l'institut CSA auprès de plus de 2 000 personnes âgées de plus de 18 ans habitant en France (2 000 interviews réalisés en ligne et 150 par téléphone), à partir d'un questionnaire de l'OCDE.