Lorsque les Français retirent des billets au distributeur, ils préfèrent les coupures de 20 et 10 euros, à la différence de voisins européens qui privilégient eux le billet de 50 euros.

« La demande de billets en France est marquée par la préférence relative du public pour les coupures de faible valeur faciale », analyse la Banque de France dans son bulletin bimestriel, dans lequel elle consacre une étude à la monnaie fiduciaire en France en 2017. En croisant ses propres statistiques et celles de la Banque centrale européenne (BCE), l’institution monétaire souligne les différences entre la France et ses voisins européens : la valeur moyenne des billets mis en circulation en France est de 24,7 euros, contre 31,6 euros dans la zone euro et 32,5 euros en Allemagne, par exemple.

La Banque de France explique ce phénomène par les pratiques de paiement au quotidien des Français : ils utilisent « majoritairement les espèces pour régler des achats de proximité et de petit montant », plutôt que le paiement sans contact par carte bancaire, par exemple. Quand les Français vont retirer des billets au distributeur d’une banque, ils retirent dans presque 40% des cas des coupures de 20 euros, clairement la préférée. Le billet de 10 euros suit puisqu’il représente un tiers des espèces retirées en distributeur automatique (DAB), devant le « 50 euros », les autres coupures (5, 100 ou plus) étant distribuées de façon extrêmement marginale.

Schéma billets Banque de France

Les pièces rouges « perdues ou stockées »

Pour l’anecdote, côté pièces métalliques, la Banque de France précise que ce sont les petites pièces rouges (1, 2 et 5 centimes) qui sont le plus régulièrement mises en circulation. Une pièce sur deux délivrée au public (via la Banque de France) est une pièce rouge.

Jusqu'à 120 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Explication : « Le faible retour de ces pièces aux guichets de la banque centrale », souligne la Banque de France, qui précise ainsi qu’une « part importante des pièces rouges reçues par le public est en effet perdue ou stockée ». Autrement dit, ces pièces rouges restent au fond d’un bocal ou sous un canapé. Une tendance qui s’avère généralisée en Europe, si bien que la Finlande, les Pays-Bas, la Belgique, l’Irlande et l’Italie « ont instauré l’arrondi des transactions en espèces aux 5 centimes les plus proches ».