A l'exception de Boursorama, les banques en ligne françaises semblent peiner à capter des nouveaux clients en nombre. Il leur reste pourtant de la marge : un tiers seulement des clients des réseaux bancaires se disent tentés de franchir le pas.

4,3 millions : c'est le nombre de clients revendiqués par Boursorama Banque à la fin du mois de septembre 2022. Depuis le début de l'année, la banque en ligne en a capté 1 million supplémentaire, grâce notamment au renfort de 315 000 anciens clients d'ING, après que cette dernière a choisi de quitter le marché français. Boursorama Banque n'est plus très loin de l'objectif affiché fin 2020, à l'époque avec une échéance fixée à 2025 : atteindre les 4,5 millions de clients et « figurer parmi les grandes banques de détail en France ».

Boursorama Banque est, de fait, la seule banque en ligne à pouvoir revendiquer un tel statut. Selon l'étude (1) accompagnant les Trophées Qualité de la Banque 2023, dévoilés aujourd'hui par MoneyVox, en France 4% des clients bancaires domicilient l'essentiel de leurs revenus chez Boursorama, un pourcentage comparable avec des réseaux bancaires de portée nationale, comme le CIC (4%) ou LCL (5%).

Les concurrentes naturelles de Boursorama Banque - Fortuneo, Hello bank, BforBank, Orange Bank, etc. - qui plafonnent à 1%, ne peuvent pas en dire autant. Aucune n'a dépassé le cap du million de clients en France malgré, pour certaines, 10 ans et plus de présence sur le marché français. Comme si, hors l'exception Boursorama Banque, les banques en ligne avaient atteint une sorte de plafond de verre.

Les banques en ligne ont encore de la marge

Ces marques de banque en ligne ont-elles vraiment l'ambition d'aller au-delà ? Ce n'est pas certain. Le succès de Boursorama Banque, en effet, récompense un choix : celui d'investir massivement dans la conquête de nouveaux clients, à coups de campagnes publicitaires nationales et de primes versées aux nouveaux clients. Une stratégie coûteuse qui l'empêche encore d'être rentable, même si le passage de ses comptes dans le vert est promis pour 2024. Ce qui explique sans doute pourquoi aucune autre marque ne l'a fait sienne, en tout cas durablement.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif des banques en ligne

Certains résultats de notre étude indiquent pourtant qu'il reste de la marge pour ces acteurs alternatifs aux réseaux bancaires traditionnels. A la question « seriez-vous prêts à devenir client d'une banque en ligne et à y verser vos revenus », 32% des personnes interrogées, parmi celles qui n'ont pas encore franchi le pas, répondent par l'affirmative. Les clients de deux réseaux, en particulier, semblent tentés par le grand saut : BNP Paribas (43%) et Société Générale (41%).

Ce n'est pas un hasard : ces deux marques sont aussi celles qui comptent la plus grande part de clients tentés par un changement de banque dans les 2 prochaines années : 24% à la Société Générale et 21% chez BNP Paribas, contre 16% en moyenne. Rappelons évidemment que la Société Générale est l'actionnaire unique de Boursorama Banque, et que Hello bank est une marque de BNP Paribas, qui l'utilise pour distribuer ses produits à la manière d'une banque en ligne...

Un autre résultat laisse de l'espoir aux banques en ligne. Leur grand point fort, la quasi-gratuité, reste la principale motivation pour changer de banque : 22% des usagers veulent changer à cause des prix trop élevés pratiqués par leur banque actuelle.

Le classement des banques les moins chères

(1) Sondage OpinionWay pour MoneyVox réalisé du 26 septembre au 19 octobre 2022 auprès d'un échantillon de 5 013 Français bancarisés recrutés au sein d'un échantillon représentatif de la population française majeure.