Le Livret d'épargne populaire, dont la rémunération devrait atteindre 4,5% net début août, est absent du catalogue des banques en ligne. Tout est réuni, pourtant, pour que cela change.

Question d'Alain, le 8 juin 2022

« Bonjour,

Pourquoi les banques en ligne refusent-elles d'ouvrir un LEP ?

Merci de votre réponse. »

Vous avez raison, Alain : le Livret d'épargne populaire est presque absent du catalogue des banques en ligne. Presque, car il existe une exception : Hello Bank. Et pour cause : cette dernière n'est pas une « vraie » banque en ligne, mais un « guichet numérique » de l'offre de BNP Paribas, qui propose bien le LEP.

Une des raisons de cette absence est simple : la demande, longtemps, n'a pas existé. C'est ce que nous a confirmé Boursorama Banque, seule marque à avoir répondu à nos questions. D'abord, parce que le LEP intéressait peu les épargnants français en général : en 2021, seuls 17% d'entre eux en détenaient un, soit 7 millions environ, alors qu'ils sont au moins le double à être éligibles à ce produit réservé aux contribuables peu ou pas imposés. Ensuite parce que ce profil d'éligibilité cadrait mal avec la clientèle des banques en ligne, longtemps sélectionnée à l'entrée sur la base de ses revenus.

LEP : avez-vous droit à ce super livret sans le savoir ?

C'est toutefois en train de changer. Au cours des dernières années, la plupart des acteurs du marché ont développé des offres accessibles sans conditions de revenus : Welcome et Ultim chez Boursorama, Fosfo chez Fortuneo... Résultat : une cible élargie, plus jeune et (un peu) moins aisée, donc potentiellement plus intéressée par le LEP.

D'autant plus que le Livret d'épargne populaire n'est plus tout à fait le produit qu'il était il y a encore un an. Depuis le 1er février 2022, il rapporte 2,20%, une rémunération qui devrait monter à 4,5% le 1er août prochain. C'est la conséquence des récents changements apportés aux formules de calcul des taux de l'épargne réglementée qui ont permis au LEP de sortir du sillage du taux du Livret A pour se caler sur la hausse des prix à la consommation. Une évolution souhaitée par les pouvoirs publics, qui ne manquent pas une occasion de mettre en avant le LEP comme le produit anti-inflation par excellence, en lieu et place du Livret A.

Épargne : voici le seul livret qui vous protègera de l'inflation en 2022

Dans ce contexte, le LEP pourrait intéresser de plus en plus les banques en ligne. Boursorama Banque nous a d'ailleurs confirmé qu'elle « étudiait le sujet ». Une autre évolution récente crédibilise cette hypothèse. Longtemps, un des freins au développement du LEP a, en effet, été sa complexité de gestion. Pourquoi ? Parce que les banques qui le proposent ont l'obligation de vérifier l'éligibilité des titulaires. Pour cela, elles contrôlaient, chaque année et à la main, leur avis d'imposition. Un processus lourd et chronophage pour les chargés de clientèle.

Investissez dans la Bourse au meilleur prix ! 7 offres comparées

Ce n'est plus le cas : désormais, elles peuvent demander directement à l'administration fiscale de leur donner, ou non, le feu vert. Et ce de manière automatique, par l'intermédiaire d'une interface informatique. De quoi rendre le LEP beaucoup plus compatible avec l'organisation de la gestion clientèle dans les banques en ligne.

Banque en ligne : le comparatif des offres