Alors que le groupe Société Générale a perdu plus d'1 milliard d'euros au 2ème trimestre 2020, sa banque en ligne, Boursorama, a dégagé un bénéfice net, une première depuis 2016. En voici la cause.

Aurore Gaspar, directrice générale adjointe de Boursorama

Aurore Gaspar a été nommée en novembre 2017 directrice générale adjointe de Boursorama.

Déficitaire assumée depuis 2016, Boursorama a été rentable durant le confinement. Était-ce prévu ?

Aurore Gaspar : « Cette rentabilité n’est pas une surprise. Le deuxième trimestre 2020 marqué par la crise du coronavirus est la démonstration parfaite que notre modèle purement digital, à la fois agile et résilient, avec une gamme complète de produits bancaires, est une réussite. Quand un client vient chez Boursorama, il peut tout faire : de la banque au quotidien, de l’assurance vie, de la bourse, du crédit et même un peu d’assurance ».

A combien s’élève votre bénéfice trimestriel et d’où provient-il ?

A.G. : « Durant les 8 semaines de confinement, les ouvertures de compte, les dépôts sur les comptes épargne, la souscription de crédit, et plus généralement l’ensemble de nos services ont continué à fonctionner. Nous avons même enregistré une activité record sur la bourse. De mars à fin juin, nous avons multiplié par 6 le nombre de comptes bourse ouverts et par 4 le nombre d’ordres passés. Ces souscriptions, qui proviennent pour l’essentiel de personnes qui étaient déjà clientes de Boursorama, nous ont permis d’augmenter nos revenus tirés des commissions financières. Côté dépenses, au cours du 2ème trimestre, nous avons moins recruté de nouveaux clients. Dans le contexte du confinement, nous avons en effet fait le choix de décaler certaines campagnes marketing. Cela s’est traduit par une baisse de notre coût d’acquisition et par un résultat net positif [Boursorama n'a pas souhaité nous donner le bénéfice dégagé au 2ème trimestre, NDLR] ».

On peut déduire des chiffres communiqués par la Société Générale que vous avez attiré quelque 70 000 clients supplémentaires au 2ème trimestre 2020, contre près de 140 000 de mars à juin 2019. Êtes-vous inquiet ?

A.G. : « Dans les faits, nous avons recruté bien plus que 70 000 clients durant les mois écoulés. Néanmoins, sur le 2ème trimestre 2020, il est vrai que l’on a recruté moins de nouveaux clients que sur le 2ème trimestre 2019. C’est compréhensible. Durant le confinement, les gens avaient autre chose à faire que de lancer un parcours de souscription. Sur les mois de juin et de juillet, en revanche, nous sommes revenus à des rythmes d’ouvertures similaires aux niveaux d’avant crise. Plus généralement, nous jugeons que notre conquête est bonne depuis le début de l’année. Avec 270 000 clients supplémentaires enregistrés au cours du premier semestre 2020, nous avons recruté plus de nouveaux clients que de janvier à juin 2019. Nous sommes confiants et nous maintenons notre objectif de 3 millions de clients à l’horizon 2021. »

En savoir plus sur le compte Boursorama Banque