2,1 millions de clients, avec un bond de 540 000 nouveaux comptes en 2019 : la croissance de Boursorama Banque s’accélère, une nouvelle fois, et l’enseigne assume d’accuser 50 millions d’euros de pertes pour soutenir cette conquête.

La « croissance très importante du fonds de commerce pèse sur le résultat net », avoue ce jeudi, dans le communiqué d’annonce de ses chiffres 2019, le leader de la banque en ligne en France. Boursorama Banque joue la transparence sur ses pertes, qui s’établissent à « près de -50 millions d’euros » en 2019, après près de 30 millions d’euros l’année précédente. « Pour comprendre ce résultat, il faut intégrer le fait que plus de 40% des dépenses sont directement liées à l’acquisition des clients », explique la banque, en soulignant que le résultat serait de +35 millions d’euros en effaçant les dépenses marketing et coûts d’acquisition liés à l’acquisition de nouveaux clients.

Boursorama assume donc la stratégie d’une période de pertes pour renforcer sa position de leader du marché des banques en ligne. Ou plutôt des « banques challengers », pour reprendre le vocable utilisé dans ce même communiqué, le concept de challenger s’entendant en opposition aux banques traditionnelles disposant d’un réseau d’agences. Les autres « banques challengers » sont elles sur des stratégies différentes : ING visait la rentabilité économique en 2020 mais a dû la repousser à cause de la crise du Covid-19, Hello bank espère être dans le vert « à l’horizon 2022 », et Fortuneo revendique d’avoir d’ores et déjà atteint la rentabilité économique.

Lire aussi : Banques en ligne et néobanques : le top clients 2020

9 milliards d’euros de crédits

La stratégie dépensière de Boursorama est clairement payante au niveau de la croissance du nombre de clients : le cap des 2 millions a été franchi à l'automne, pour une année 2019 bouclée à 2,1 millions de clients. Ainsi, 540 000 personnes ont rejoint Boursorama l'année dernière.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

La filiale de la Société Générale annonce, fin 2019, 13 milliards d’euros en gestion sur ses comptes bancaires et autres livrets d’épargne réglementée, en hausse de 27%. L’assurance vie progresse, elle aussi, de 15% pour atteindre les 6 milliards d’euros en gestion (chez l’assureur partenaire Generali). 5 milliards d’euros sont investis en bourse via les PEA et comptes-titres de Boursorama. Les crédits immo et conso eux progressent de façon homogène : +23% dans les deux cas.

Les encours de prêts immobiliers s’approchent désormais des 8 milliards d’euros et ceux du crédit à la consommation atteignent « plus d’un milliard d’euros ». Le directeur général de Boursorama Benoit Grisoni se félicite ainsi d’avoir « triplé le nombre de ses clients en 4 ans », et annonce « avec optimisme son ambition d’atteindre plus de 3 millions de clients en 2021 ».

Plus d’infos sur le compte bancaire Boursorama