La Caisse d’Epargne Rhône Alpes et le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, ont dévoilé une carte de paiement baptisée MyOL, qui permettra aux supporters de régler sans contact leurs achats au Stade des Lumières, la nouvelle enceinte du club de football.

Après les festivals de musique (Vieilles Charrues, Rock en Seine, Transmusicales, etc.), c’est au tour des clubs de foot de se mettre au cashless (« sans espèces »). Dans le cadre de son partenariat avec la Caisse d’Epargne Rhône Alpes - qui a déjà donné lieu à la création d’une carte bancaire griffée OL - l’Olympique Lyonnais, champion de France à sept reprises, a en effet dévoilé hier la carte de paiement MyOL.

Développée en partenariat avec Natixis Payment Solution, cette carte prépayée, que les porteurs peuvent recharger en espèces ou par carte bancaire, permet ensuite de régler sans contact ses achats dans les boutiques et les buvettes du Parc Olympique Lyonnais, nouveau complexe intégrant notamment le Stade des Lumières, qui accueillera des matches de l’Euro 2016 en juin prochain. Elle permet également de cumuler des points de fidélité et de bénéficier d’avantages exclusifs.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Selon le communiqué de la Caisse d’Epargne, 20.000 cartes ont déjà été distribuées aux abonnés de l’OL. Les deux partenaires espèrent atteindre le cap des 100.000 cartes d’ici 6 mois. En Angleterre, certains clubs, comme Southampton FC, sont déjà passés au cashless, grâce notamment à un bracelet NFC distribué par BarclayCard.

Lire aussi : Paiements : les cartes bancaires bientôt remplacées par des bracelets ?