La Banque Postale vient d’officialiser le lancement effectif de Talk to Pay, qui permet d’authentifier une paiement à distance en utilisant sa voix plutôt qu’un code secret. Le fruit, tout de même, de 5 années de développement.

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Cette fois, ça y est. Après un faux départ l’an dernier, lorsque la Banque Postale (LBP) avait annoncé le lancement de Talk to Pay pour l’été 2016, le dispositif d’authentification des paiements à distance par biométrie vocale est désormais opérationnel. Malgré le retard, il s’agit d’une « première en France », annonce LBP dans un communiqué. L’établissement a en effet commencé à tester cette solution en 2013, auprès de 600 utilisateurs. Depuis, Talk to Pay a reçu l’agrément du GIE Cartes bancaires, qui gère le réseau domestique de paiement par carte. La Banque Postale, de son côté, a obtenu dès février 2016 l’aval de la la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL). Elle n’est d’ailleurs plus seule : début juin, la CNIL a autorisé 9 enseignes supplémentaires à expérimenter la solution.

Lire aussi : Cybersécurité : les banques ont un an pour tester la reconnaissance vocale

Dès aujourd’hui, les clients de La Banque Postale disposant d’une carte bancaire et adhérant du service Certicode peuvent souscrire gratuitement à Talk to Pay. Le principal apport du service est sa sécurité. Il permet en effet de désactiver le cryptogramme à 3 chiffres imprimé au dos de la carte bancaire, relativement facile à usurper, et de le remplacer par un code à usage unique. C’est au moment de valider la génération de ce cryptogramme à usage unique que Talk to Pay intervient : le client, en train de terminer son achat en ligne sur son ordinateur, reçoit un coup de fil et authentifie le paiement grâce à son empreinte vocale. Le service nécessite toutefois d’installer une extension au navigateur web installé sur son ordinateur, et est intégré à l’application mobile de LBP, « Mes Paiements ».