BNP Paribas fait partie des 11 banques retenues, dans le monde, pour tester un nouveau protocole de paiements transfrontaliers plus rapide, plus transparent et plus sûr.

Comparatif des offres des cartes bancaires pour un voyage à l'étranger

Cette initiative, baptisée Global payments innovation initiative, est pilotée par la principale messagerie interbancaire mondiale, SWIFT (1). Dans le monde, 51 banques ont déjà rejoint cette initiative, dont BNP Paribas et la Société Générale pour la France. Son objectif est d’améliorer l’expérience des paiements transfrontaliers, en augmentant « [leur] vitesse, [leur] transparence et [leur] prévisibilité », explique le communiqué de SWIFT. Ce nouveau protocole est « prévu pour être lancé auprès de toutes les banques participantes d’ici 2017 ».

En attendant, SWIFT a retenu 11 enseignes pour une phase de test, qui se déroulera jusqu’en décembre 2016. BNP Paribas en fait partie, au même titre que Barclays, ING Bank, Nordea pour l’Europe, et les principales banques américaines et asiatiques. « Au cours de cette première phase, le programme se concentrera sur les paiements [entre entreprises] », détaille SWIFT. « (…) [Il leur] permettra (…) de recevoir un service de paiements amélioré directement de la part de leurs banques, avec les caractéristiques suivantes : utilisation des fonds le jour même ; transparence et prévisibilité des frais ; suivi des paiements de bout en bout ; transfert d’informations de paiement plus riches ». Le tout sans « changements majeurs dans les systèmes internes », promet la messagerie.

(1) Créée en 1973, SWIFT (pour « Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication ») est une société coopérative détenue par les banques et qui permet à 10.800 établissements financiers du monde entier d’échanger des informations financières automatisées et sécurisées.