Hello Bank!

Crédit renouvelable : 40.000 nouveaux contrats « responsables » commercialisés chez Cetelem en 2013

  • Par
Logo Cetelem
DR

La nouvelle formule du crédit renouvelable commercialisée par Cetelem depuis un an et certifiée « responsable » par l’agence de notation sociale Vigeo a été souscrite par 40.000 clients. Dans son premier bilan annuel, Cetelem constate que les emprunteurs sont plus prudents : ils privilégient les durées de remboursement courtes.

La Loi Lagarde a incontestablement chamboulé le marché du crédit renouvelable en France. Mise en place en 2011, cette loi avait notamment pour objectif de contenir certaines utilisations risquées du crédit revolving afin de protéger les consommateurs. Selon les chiffres publiés par l’association française des sociétés financières (ASF), une des conséquences de sa mise en place a été la chute de la production du crédit renouvelable : elle a baissé de 40% entre 2008 et 2013, contre une baisse de près de 25% dans le même temps pour la production de crédit à la consommation.

Pour enrayer la baisse d’activité du crédit revolving, l’un des acteurs majeurs du secteur, Cetelem, a lancé l’année dernière une nouvelle offre de crédit renouvelable, certifiée « responsable » par l’agence de notation sociale Vigeo. « Nous voulions profiter de la loi Lagarde pour revoir notre offre de crédit renouvelable du sol au plafond, afin qu'elle garde toute sa place dans notre offre de crédit et réponde aux nouvelles attentes », explique la directrice de Cetelem France, Isabelle Chevelard.

Lire par ailleurs : Crédits : la loi Lagarde a fait évoluer les usages du revolving

Un crédit utilisé avec de plus en plus de prudence

Un an après le lancement de cette nouvelle offre, la filiale de BNP Paribas dresse un premier bilan positif. En 2013, Cetelem a dénombré 40.000 nouveaux contrats commercialisés pour un montant moyen de 1.600 euros. Par ailleurs, « un utilisateur sur quatre (…) a saisi l’opportunité d’amortir son crédit plus vite que ce que prévoit la loi Lagarde », souligne le communiqué de Cetelem. En effet, cette loi instaure deux durées maximales de remboursement (36 et 60 mois) selon le montant total du crédit consenti. Avec son nouveau crédit renouvelable « responsable », Cetelem est allé plus loin avec 6 durées de remboursement (60 mois, 48 mois, 36 mois, 24 mois, 12 mois et 6 mois) accompagnés de taux dégressifs. 15% des 40.000 nouveaux souscripteurs ont fait le choix de rembourser leur crédit sur une durée inférieure à 12 mois et 26% sur une durée inférieure à 24 mois.

« Nous avons des clients qui redoublent de prudence. Ils ne veulent pas s'engager de façon inconsidérée et souhaitent rembourser rapidement », constate Isabelle Chevelard. « Nous voulions nous adapter aux attentes de nos clients en leur proposant une offre qui permet de financer des petits projets ou [de] financer des imprévus, sans avoir recours systématiquement au découvert bancaire », poursuit la directrice de Cetelem France.

Dans sa nouvelle formule, le crédit renouvelable de la filiale de BNP Paribas se veut également plus transparent avec un site internet qui « permet de simuler les conséquences de chaque nouvelle utilisation », assure Cetelem dans son communiqué. « Plus de 30 000 simulations ont été réalisées sur notre espace client, ce qui prouve que nos clients considèrent ces fonctionnalités utiles », conclut Isabelle Chevelard.

Partager cet article :
Sabrina LEVACHER

© cbanque.com / SL avec AFP / Mai 2014