Plan du site Rechercher
Orange Bank

Livrets bancaires boostés : la différence est aussi dans l'assiette

  • Par MoneyVox
Billets
© Pascal THAUVIN - Fotolia.com

Un taux et une durée : toutes les promotions sur les livrets bancaires mettent en avant ces deux éléments pour attirer de nouveaux clients. Mais le rendement final de ces offres est également conditionné par l’assiette des sommes prises en compte.

L’offre de livrets bancaires en promotion n’a sans doute jamais été aussi pléthorique. Notre page dédiée aux offres commerciales sur les livrets en recense actuellement 18. Quantité ne veut pas pour autant dire variété. Au premier coup d’œil, toutes se ressemblent, en mettant en avant un taux (de 3,5% à 6%) et une durée (de trois à douze mois), sachant bien sûr que plus la période est courte, plus le taux est élevé.

Toutes ces offres, pourtant, comportent des spécificités. Pour s'en convaincre, il suffit de chausser ses lunettes et d’aller lire les conditions particulières, souvent rédigées en petits caractères et rejetées en bas de page. On découvre alors des subtilités qui peuvent faire une vraie différence au moment de l’inscription en compte des intérêts. A tel point que Benoît Jolivet, le médiateur de la FBF (Fédération bancaire française), a lancé un avertissement aux banques, évoquant des conditions parfois « peu compréhensibles voire délibérément ésotériques ».

Les retraits déduits

Un des principaux points de différence concerne l'assiette de calcul des intérêts promotionnels : sur quels montants s'appliqueront-ils au final ? Si toutes les offres affichent un plafond au-delà duquel le taux boosté cesse de s’appliquer, cette limite est extrêmement variable. Les 6% du Compte Epargne TooKam ne valent ainsi que pour les 20.000 premiers euros déposés sur le compte tandis que le Livret Premier Life de Barclays, qui vise une clientèle aisée, applique les mêmes 6% jusqu'à 250.000 euros.

Autre question : quels sont les versements concernés par le taux bonifié ? La règle, mise en œuvre par la majorité des banques (14 sur les 18 proposant actuellement une promotion) veut que le taux promotionnel s’applique sur les versements nets (dépôts moins retraits) effectués sur le compte pendant la période de bonification du taux. Soit, par exemple, durant les six quinzaines suivant l’ouverture effective du compte pour les promos courant sur 3 mois flottants.

Période de bonification du taux

Certaines banques dérogent toutefois à cette règle générale en distinguant deux périodes : la période de promotion pendant laquelle l'offre est accessible et la période de bonification du taux. C’est le cas, par exemple, du Livret Euro de Cortal Consors, proposé à 3,25% sur 12 mois. Dans ce cas précis, l’assiette de la promotion se limite aux dépôts effectués pendant la période de promotion (soit jusqu'au 30 novembre 2011). Par contre, tous les retraits effectués pendant les 12 mois de la période de bonification du taux viennent en déduction des sommes bénéficiant de la promotion. Une subtilité qui n'est pas mentionnée sur l'offre de la banque.

Autre cas, avec le Cetelem, filiale de BNP Paribas, comme Cortal Consors. Si l’on s’en tient aux mentions légales affichées sur le site internet, l’assiette de la promotion du Compte Epargne Cetelem se limite au montant du seul premier versement. Mais, vérification prise auprès de l’organisme de crédit, cela n’est vrai, pour des raisons techniques, que pour les virements. « Nous rémunérons bien tous les versements effectués durant les dates de la promotion indiquées, par chèque ou par prélèvement », nous a expliqué une porte-parole de Cetelem. « En attendant d’avoir résolu notre problème technique, nous préférons créer une bonne surprise plutôt qu’une mauvaise. »

Les virements internes souvent exclus

Une dernière condition, présente chez certaines banques, peut également contribuer à réduire l’assiette de la promotion : la prise en compte, ou non, des sommes virées depuis un autre compte détenu dans le même établissement. C’est le cas par exemple chez LCL, Monabanq et pour une part, à La Banque Postale. Impossible donc, si vous être déjà client de ces banques, d’utiliser le surplus de liquidités de votre compte courant ou de votre Livret A pour profiter de la promo.

Conclusion : avant d'ouvrir un livret pour profiter d'une promo, il est conseillé d'examiner très attentivement ces conditions particulières et de bien vérifier qu'elles sont adaptées à sa propre stratégie, en fonction de la disponibilité et du montant de son épargne, mais aussi de son horizon de placement. Car si elles offrent toutes des perspectives de rendement intéressantes, à situation égale, toutes les promotions ne se valent pas.

Partager cet article :
Par la rédaction

© cbanque.com / Vincent Mignot / Octobre 2011

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox