La banque spécialisée, filiale du groupe Caisse d'Epargne, annonce par la voix de son directeur général François Blancard, une progression de 24% au premier trimestre 2009 par rapport au premier trimestre 2008. Mais de préciser « on ne peut pas parler d'année de reprise », notamment à cause de la prudence des acheteurs de seconds biens.

A la fin du mois de mars 2009, la production des crédits immobiliers aux particuliers a atteint 3,313 milliards d’euros, contre 2,265 milliards d’euros pour la même période en 2008, pour culminer fin avril à 4,6 milliards d’euros.

Il faut noter que 75% de ces prêts concernent le seul financement de la primo-accession.

Pour commenter cette progression, François Blancard indique que « La demande pour le logement neuf repart depuis le début de l'année. De plus, dans les périodes de tension, les banques spécialisées tirent mieux leur épingle du jeu ».

Le Directeur Général confirme les objectifs annuels d’une production de crédits immobiliers de 9 milliards d’euros pour les particuliers, pour un total compris entre 19 et 20 milliards. Ce qui créditerait la banque spécialisée d’une part de marché, tous segments confondus, comprise entre 8% et 10%.

Dans un communiqué, la banque revendique « une situation financière de qualité : des encours sains en hausse de 2% à 115 milliards d’euros, une baisse de frais de gestion de 8% à 137 millions d’euros et un coefficient d’exploitation en amélioration de 6,7% » au premier trimestre 2009.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Le Crédit Foncier est devenu le leader pour le Prêt à Taux Zéro (30% de part de marché, 17% sur la même période en 2008) et le Prêt d’Accession Social (45% de part de marché, 32% en 2008).

François Blancard s’est réjoui que « le Crédit Foncier ait déjà réalisé plus de 80% de l'objectif annuel pour 2009" en matière de financement, en empruntant 7,8 milliards d'euros, dont près de 5 milliards par émission d'obligations foncières ».